Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 22:26

Ramadan - et dossier d'inscription au collège public

Dossier d'inscription et cette mention à la feuille demi-pension:
- Votre enfant fera le ramadan : oui / non


Comment une telle question, contraire à la laïcité, peut-elle être inscrite dans un dossier de collège public?

Réponses obtenues :

De l'adjoint aux affaires scolaires dans ma ville - par téléphone
- euh ! oui ! non !
Avouons-le, c'est lui le premier qui a essuyé ma furie... donc il a pas vraiment eu le temps d'en placer une.
Bien retenu quand-même qu'il s'est esquivé par une phrase type :
- c'est pas moi, c'est pas la ville... les collèges dépendent du département.

Il ne lui serait pas venu à l'idée que je cherchais de l'aide...
Qui plus est, il me semble qu'il y a bien un élu municipal qui siège au niveau du conseil d'administration du collège.
D'ailleurs, je me demande bien qui c'est, s'il sait...


Du Principal du collège - par mail

Cette mention est habituellement portée sur cette fiche afin :
* de prévoir le nombre d'élèves qui seront absents de la demi-pension pendant cette période
* d'anticiper les remises d'ordre correspondantes.
Compte tenu des dates de Ramadan cette année, cette mention est sans intérêt et aurait dû être effacée.

Même pas choqué par ce fichage religieux...
qu'il justifie sous couvert d'une question de... couverts mis à la cantine.

Il part donc de l'idée que "cité" = "arabe" = "musulmans"

Qu'un Politique tienne de tels propos, d'ailleurs certains politiques tiennent de tels propos ou peu s'en faut, et c'est l'objet de la Une des journaux.

Pour ce qui est de la période estivale, la question est sur le fond, pas sur le calendrier...
- La laïcité est bafouée... et lui justifie le calendrier! 
 
Le seul souci qui prime, dans cet établissement, serait-il le calcul des repas à la cantine?


De la Vice-Présidente du Conseil général  - par courrier
Un courrier de deux pages, qui reprend des points évoqués par le Principal puis cette justification :
- Votre enfant fera le ramadan : oui / non  est qualifié de maladresse administrative !

Il est écrit dans ce courier :
- La mention d'une pratique religieuse relève d'une maladresse administrative.

Et d'insister sur l'idée que :
- le Ramadan coïncide avec l'été, donc qu'en effet, il n'était pas important de le souligner;
- cette demande de précision vise à éviter le gaspillage, anticiper les facturations, etc

Pour finir par :
- un dossier unique d'inscription à la restauration scolaire sera mis en place, fin 2012, je cite "dépourvu de toutes mentions liées à la religion des élèves"


Plutôt que de réaffirmer le principe de laïcité de l'école publique, la Vice-Présidente se réjouit d'un document " dépourvu de toutes mentions liées à la religion des élèves"...

 

Et dans la suite des réponses obtenues,  
-[un blanc] du Maire d ema ville, -[un blanc] de l'Inspection d'Académie...

Ce silence ! Silence, baisser la tête et déjà se soumettre alors que l'ombre, les ombres s'avancent... 
 

Car
je repense à un autre fichage religieux,
- un fichage qui rappelle les années les plus sombres de notre Histoire, un fichage des années 40.


Et je me demande ce qui peut arriver si de tels fichiers tombent entre les mains d'extrémistes
- extrémistes religieux pour traquer ceux et celles qui ne font pas le Ramadan...
- extrémistes de droite pour traquer les non chrétiens ( et comprendre "non Français")

Et je me demande ce que font ces Politiques, qui pour ménager des voix, remettent en cause les principes d'une République : son enseignement et la laïcité !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche