Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 21:09
Cantonales :
Le féminin de "candidat" se dit "suppléante" .
Et peu d'exceptions à cette règle...

Cette information, non vérifiée, suite à une question et des commentaires sur le mur de Thierry Mouillac,
Adjoint au Maire du 6ème arrondissement de Lyon
Candidat Lyon Divers Droite dans le VIIe canton du Rhône 

 

A ce jour :
  Rhône : En lice : 114 candidats et 44 candidates.

Peu de femmes, très peu de femmes et déjà, quel que soit le résultat, une chose est  sûre

- les élections sont gagnées par des hommes.:
- des hommes remplaceront des hommes !

 

Et je m'en offusque auprès de mon mari !

qui me répond :

 

- Les femmes, elles ne sont peut-être pas intéressées; elles ne veulent pas se présenter, c'est tout !

- Pas intéressées? Alors, dis-moi pourquoi sont-elles suppléantes?

 

Fière de moi ! J'ai eu le dernier mot !

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 15:55

Cantonales... et cette affiche choc.

Au début, j'ai cru à une campagne contre les violences faites aux femmes.

 

Erreur ! il s'agit d'une affiche pour les cantonales, pour une candidate.

 

 

Une affiche malmenée comme toutes les affiches dans mon canton.

 
Et je me demande :
- Afficher, pour les élections cantonales, est-ce vraiment utile?

 

femmes-violence

 

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 14:45

Privilèges des élus, et les affaires se suucèdent.
Les affaires qui concernent nos plus hauts dirigeants font la Une des journaux.

 

Mais des articles plus modestes dans la presse, révèlent des affaires tout aussi semblables.

 

Ce cas - Le Parisien Val d'Ose - Février 2011

 

 C'est dans la ville de Noailles.

- un particulier  souhaite  vendre son logement.

Sauf qu'il lui faut prendre un avocat et en passer par le Tribunal.

 

Car, qui refuse de partir de ce logement?  L'adjointe... au logement  !
- qui occupe ce "logement sans droit ni titre depuis le 30 juin 2010"

 

Elle a désormais deux mois pour partir :
- Partir sinon il y a expulsion "si besoin avec l'assistance de la force publique et d'un serrurier"
Verdict du Tribunal.

 

Et je me demande :

- cette Troisième adjointe au logement va-t-elle bénéficier d'un logement de la Mairie?

- Pensait-elle être à l'abri... des lois ?

 

 

  "Le Tribunal ordonne l'expulsion de... l'adjointe au logement"

adjointe-expulsee

Repost 0
Published by elueopposition - dans Politiques peu éthiques...
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 22:20

Tribune dans le journal de ma ville

 

- Tu passes avant les morts...
me dit ma voisine. Voisine qui jusque-là, commençait par parcourir la liste des personnes décédées.

 

ça fait plaisir !

 

Ma voisine s'intéresse aux décès,
Moi, j'ai plutôt une g..... d'enterrement en regardant le journal municipal.
- l'impression de feuilleter l'album photo perso du Maire.

Le Maire en vélo, le Maire à des noces de chêne, le Maire a une soirée dansante,

le maire ceci, le Maire cela, le Maire et m...!

 

Exception faite, quand-même, de la  page Tribune de l'opposition.
et de ma Tribune que mon mari lit en fronçant les sourcils.

Et je m'inquiète :

- tu trouves mon texte nul?

- non, pas du tout ! Mais, fais-moi penser à prendre RDV chez l'ophtalmo.

 

Tiens donc!  Aurais-je oublier les recommandations ?
La Tribune de chaque groupe politique ne doit pas dépasser les 2 000 signes.
Sauf qu'il est recommandé, très largement recommandé, de ne pas aller au-delà de 1 600 signes.

Parce qu'après, ça devint illisible.

 

E je cherche sur les pages précédentes les publicités... pour les opticiens.

Repost 0
Published by elueopposition - dans La pravda municipale
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:29

 Elue Opposition

‎- Au conseil municipal, faut lever la main pour prendre la parole? !
s'étonne ma fille. C'est comme à la maternelle, alors?
- Oui, ma fille ! Les élus sont de grands enfants!


Et moi je tiens le rôle de "dernière de la classe!"...
mais ça, je ne lui ai pas dit à ma fille!
 

La meilleure place en conseil municipal, m'informe un ami FB,
c'est "la place près du radiateur et non celle près du dictateur"...

 

Amusée ! c'est mon cas. Je suis juste derrière un radiateur.

Même s'il m'arrive souvent de m'installer avec le public.
Enfin, avec les quelques courageux qui viennent assister à la séance.

Pour moi, c'est avoir un autre regard, un détachement...
Et c'est plus confortable; je suis... juste en face du Maire.

Or, Monsieur le Maire, ça ne lui plait pas!

Au dernier conseil, j'ai le droit à une de ses réflexions, style :

- une élue qui se permet de donner des leçons mais qui n'est pas assise à sa place.

Je ne réplique pas. C'est un collègue qui intervient.
Dans le cadre des débats, il souligne :

- Monsieur le Maire, vous faites des remarques à Madame [mon nom]

Mais là, vous consultez votre portable
et, pendant la présentation du budget, vous lisiez Le Parisien...  

Bien vu!

- Tu t'installes dans le public? 

Je ne connaissais pas cette technique, me dit un ami FB.



Pas de technique, pas de préméditation, pas de stratégie...
C'est juste moi! Je suis comme ça!

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 23:16

Suite de l'article Des larmes aux armes

 

J'arrive dans la salle de conseil municipal.
- Blindée, cuirassée en dedans;
- Extrême nonchalance en dehors.

Je sors mes papiers; les mains de mes poches pour dire "Bonsoir".
- la Première adjointe s'approche, m'explique qu'elle m'a envoyé un mail, que tout est réglé...

"J'ai bien compris ton message en commission".

 

Elle se veut conciliante, avenante, convaincante.
Je lui souris, lui dis "merci" et rejoins ma place.

 

Première partie

Début de la séance, je lève la main.
C'est l'approbation du compte rendu intégral.


Comme j'en ai pris l'habitude,

- je commence par mentionner la répartition des prises de parole;
répartition des temps selon le critère Homme/ Femme;

- je commente ce déséquilibre (90/10) par une tirade

Les hommes lèvent la main, les femmes gardent le silence...

- j'enchaîne calment mais sûrement, jusqu'à conclure :

Ce conseil municipal qui pose Femme seule avec enfant s'abstenir!

 

Silence !

 

Puis mon collègue se met à applaudir; et une voix s'élève, hors micro :

- Quelle conne, celle-là!

Ce fut le seul commentaire, le Maire enchaîne, sans répliquer.


Assez inhabituel, de sa part...  Bien que j'ai déclaré :

"Il y a plus mauvais, il y a vous, Monsieur le Maire"

Mais le tout était argumenté, il est vrai.

 

 

Deuxième partie

Quelques délibérations plus tard, le Maire a retrouvé son ton sûr; le Maire se permet de plaisanter...

Y compris de plaisanter, de se moquer de l'opposition...

 

L'ambiance est plus détendue, et c'est avec légèreté que monsieur la Maire annonce ma délibération.
Il s'offre le luxe de la lire; il sourit...

 

Moi aussi, je suis prête!
Prête pour le dernier acte!

 

Troisième partie

Je prends mon temps; je regarde un point fixe...

Je commence.

 

Je sais mon texte; je sais ce qui va se passer.

 

Comme prévu, j'entends quelques rires et commentaires à la première explication de ma délibération stupide.

Donc ils et elles ne se méfient pas. Ils et elles écoutent bon enfant; pensant qu'ils et elles vont s'amuser...

 

Comme voulu, j'enchaîne, j'élargis...
Je pose la question : Elue opposition, à quoi ça sert?

 

Mon texte, ce sont des extraits de ce blog !

 

Les  meilleurs extraits! Sauf que je ne suis pas sûre que les élus de la Majorité ont apprécié.

Les critiques furent sévères.

 

Et je me demande :

- On-ils, ont-elles noté mes allitérations en "p"!

 

.........................................................

Un grand merci à trois amis FB auxquels j'ai soumis mon texte, afin de savoir s'il était cohérent, compréhensif.
Merci à eux pour leurs encouragements!

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 18:23

Cantonales, c'est le début de la campagne...

 

Le début? Plutôt le signal, dans ma ville.

Vu les affiches.

 

L'affiche d'une candidate, tout particulièrement.
- Avec un grand sourire et des dents bien blanches !

 

"C'est une publicité pour quel dentifrice? m'a demandé ma fille.

- Non, c'est juste le signal du début d'une campagne électorale ! lui ai-je répondu.

 

J'attendais la question suivante... qui n'a pas manqué.
- Et elle veut défendre quoi comme idée?

 

Bien en mal de lui répondre !

Cette candidate est Maire adjointe dans ma ville;

et ses interventions en séances se limitent à répondre "présente!".

Présente lors de l'appel nominal, et sinon absente des débats.
Vérification faite, elle n'a jamais prononcé le moindre mot.
Pas une intervention depuis un an... et ce, y compris sur des sujets qui concernaient son adjointure.

 

Pour une fois que c'est une candidate...

 

Car elles se font plutôt rares, les femmes.
Cet exemple dans une autre ville.

 

lyon-cantonales.jpg

 

Ce montage est de Jérôme Manin ( Merci à lui)

 

Des soldes, peut-être?
Une version politique, un remake de Blanche-Neige et les sept nains...

 

Une femme et sept hommes...

Cécile Michaux, dans le rôle principal de Blanche Neige.

 

Et tout laisse à croire que cette jeune femme est là pour donner bonne conscience;
qu'elle est face à un candidat "lourd"... bref, qu'elle n'a aucune chance.

 

Et moi, et bien...

 

 

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 09:32

Et je sens un certain malaise....

 

La commission commence;
c'est la préparation des points à l'ordre du jour du conseil.


Il y a

- Le Directeur des services techniques;

- Des élus des différents groupe de la majorité;

et moi.

 

Moi qui me demande :

- savent-ils? qu'en est-il?

 

J'ai déposé une nouvelle délibération. Stupide!

Pas moi qui suis stupide, enfin j'espère! Mais, cette délibération! ça oui!

 

De la provocation? - Evidemment...

 

Surtout envie de montrer la politique de l'absurde.

( je n'en écris pas plus ici; pas envie d'être reconnue)

 

La réunion commence, assez conviviale.
- un adjoint qui sort des blagues à 100  balles!

Moi, j'aime bien faire plaisir, je souris. Bon public!

 

La réunion se prolonge... et l'impression que la Présidente hésite.

Là, je sais qu'elle doit présenter ma délibération, que ça l'ennuie; qu'elle n'a dû l'apprendre que tardivement.

 

Prise au dépourvu! Moi aussi!

 

Surprise des autres élus présents.... Ils et elles découvrent.

Puis  ils et elles me tombent dessus, à bride abattue.

 

Ils et elles me somment de m'expliquer !

- je m'esquive, je réponds que je donnerai les explications en conseil municipal.

 

Non ! Ils et elles veulent une explication maintenant. Tout de suite!

- Je crache quelques mots; je bredouille; je bafouille...

- je commence une explication, trop longue, trop confuse...

- je perds mes moyens, je ne réponds pas, je réponds mal...

 

Et le supplice prend fin.

- je sors, rapidement, de la salle.

- je ne prends même pas le temps de fermer mon sac, de mettre mon manteau...

 

Et je m'enferme enfin dans l'ascenseur; et les larmes coulent...

Ces larmes parce que je n'avais pas préparé les armes; les armes pour me défendre...

 

Oui, j'ai poussé le bouchon un peu loin!

Oui, je ridiculise le conseil municipal, les élus en posant cette délibération stupide;

Oui, ce sera inscrit à l'ordre du jour, inscrit dans le compte rendu;

Oui, cette délibération absurde restera dans les archives municipales,

OUI !

 

Et je redresse la tête !

 

Et je penche la tête, je me prends la tête... sur des feuilles blanches,

- des feuilles blanches où j'écris mon intervention pour le prochain conseil municipal.

- des feuilles qui sont publiées quelque part, sur le web, sous forme d'article...

 

Des feuilles sur lesquelles avec humour, détachement je retrouve mon allant...

 

( suite à venir)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 22:29

Et commencent les réunions pour l'entrée en sixième.
- une large majorité de mères dans la salle; elles écoutent le proviseur.

 

Puis c'est le tour des questions... dont celle-ci que je ne pose pas :
- et le dictionnaire? Est-ce que les enfants ont droit à un dictionnaire, pour leur entrée en sixième?

Un dictionnaire comme ma mère pour son certificat?

 

Et j'imagine cette lettre au Maire de ma ville.

 

 

"Monsieur le Maire,

 

La ville offre aux enfants entrant en sixième, un dictionnaire. Louable initiative, quelque peu dépassée cependant. "Le Petit Robert" ou son copain "Larousse" ne sont plus des noms à la mode, remplacés désomais par "Wikipédia".

 

D'où cette proposition de dictionnaire à offrir aux enfants:
- Le dictionnaire iconoclaste du féminin,
de Annie Battle, Isabelle Germain et Jeanne Tardieu. Bourin Editeur 19  euros

 

Ainsi est respectée l'idée de "dictionnaire", source de savoir. Mais plus encore, ce dictionnaire offre à ces jeunes en construction, une meilleure compréhension de notre société. Les définitions de ce dictionnaire-là permettent aux jeunes filles et jeunes garçons de découvrir le monde et de s'armer pour la vie, en partant sur de bonnes bases: celles de l'égalité des sexes.

 

Vous remerciant pour l'intérêt que vous porterez à mon courrier,

 

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l'expression de mes sincères salutations.

 

Et je vais signer; et je vais ajouter "Conseillère municipale"
et je vais mettre en copie, aux Présidents d'association de parents d'élèves.

Présidents? Que des hommes... sauf à la réunion pour préparer l'entrée en sixième!

 

  Pour en savoir plus, commander ce livre

http://www.bourin-editeur.fr/livre/le-dictionnaire-iconoclaste-du-feminin-pour-en-finir-avec-les-cliches.html

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 15:26

 

Vexation du quotidien



Séjours de vacances - Proposés par la ville
- j'ai inscrit une de mes filles.

... et je fais une rature sur le dossier d'inscription !


Il est écrit "Chef de famille"...
cette notion qui n'existe plus depuis 1970 !

 

Et je me rappelle que voilà déjà cinq ans, j'envoyais un mail à la Mairie pour demander la mise à jour de ses formulaires.

 

Mais encore, allant plus en avant dans le remplissage de ce dossier, je constate:
- il est demandé la "profession du père"; pas la profession de la mère !

A croire que le travail des femmes est juste un amusement; qu'il ne compte pas... tant et si bien que ce n'est même pas la peine de le mentionner.

Et je m'en vais de ce pas demander à la Mairie, un autre dossier... corrigé!

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche