Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 08:52

Ecole, ralentir, danger...

 

Et moi, je suis pressée de passer mon chemin.
- passer à pied, car j'aime marcher...
- passer et regarder mes pieds... pour ne pas voir ma tête.

Ma tête, juste à côté de celle du candidat...

Les panneaux municipaux sont installés;

avec les affiches collées dessus :
La campagne officielle commence...

 

Ecole, ralentir, danger...

Dommage ! Les vacances sont finies...
- partent à pied mes filles, à l'école,

- passent mes filles, devant ces panneaux municipaux,

Et passent aussi leurs copains copines....

Et, comme pour une campagne précédente, je sais qu'elles auront droit à :
- C'est ta mère? ou C'est ta mère!

Interrogatif ou affirmatif, et cette seule inquiétude :
- Pourvu qu'elles ne soient pas ennuyées.

Alors que la campagne commence, j'aimerai  envoyer mes filles à la campagne....

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 09:23

Samedi après-midi, le 5 mars pour le 8 mars

C'est le défilé pour la Journée Internationale des Femmes.
Rendez-vous au Trocadéro avec des amies... (Voir les préparatifs)


Pratique, un samedi après-midi.

- D'abord, parce qu'il fait beau;
Et j'en profite pour remercier une femme qui, l'année dernière, m'avait prêté une paire de gants gris; elle avait remarqué que je me gelais les doigts en tenant une banderole.

- Ensuite, parce que c'est moins la course...
La course, pas les courses (ça, c'est mon mari qui s'en est chargé)

Défilé où je file, avec ma fille;
Ce qui donne une ambiance bon enfant.

- Pourquoi sur un bateau crie-t-on les femmes et les enfants d'abord?  me demande-t'elle.
- Tu vois, ma fille, il y a un temps où...
Mais elle m'interrompt, éclatée de rire:
- Parce que, comme ça, les requins n'ont plus faim!

Elle lisait une blague Carambar!


- C'est quoi, l'érotisme? me demande-t-elle, quelques pas plus tard.


Elle s'intéresse à un panneau publicitaire pour le Salon de l’érotisme
- qui se tient du 11 au 13 mars... tandis que moi, je m'intéresse à cette affiche-là.

sexeguality.jpg
Là, j’avoue que je me défile devant ma fille.
Je réponds un « Je t’expliquerai… Viens ! »

Et nous remontons le cortège, et nous arrêtons.
- un homme, une pancarte et un mot qui demande, là encore, de sa part, une explication « Lesbophobie »

 Là encore, je dis « Viens ! » à ma fille, et nous rejoignons une amie.
Contentes de nous retrouver en raison des liens d’amitié profonds qui nous unissent...


... et cette question ( décidément, que de questions !)
de la part de mon amie, cette fois-ci:


- Tu veux qu’on aille autre part dans le défilé ? Je ne veux pas te mettre mal à l’aise…
- Pourquoi, je dérange ? Est-ce que tu me poserais la question si nous étions derrière le cortège des Iranien.nes ; des Femmes à Barbe, etc. Faut-il avoir été violée pour faire partie du Collectif contre le viol ?

Contente de défiler avec elles, de soutenir leur combat.
Sans compter une ambiance super sympa, rythmée par de la musique, des chansons.

Et enfin, cette explication à ma fille :
- Tu vois, il est encore des gens qui pensent que ces femmes sont anormales, que ces femmes sont différentes, que ces femmes sont folles. Et elles sont encore victimes d’hommes et de femmes qui ne supportent pas, n’acceptent pas, ne tolèrent pas qu’une femme aime les femmes.

Et je pense à une femme, dans ce cortège, qui s’inquiète à cause des photos prises ; qui me livre son angoisse « car si les collègues voient ça ? » Qui me livre cette angoisse puis la dépasse !

Merci aux femmes qui m’ont permis de donner une définition concrète du mot  « lesbophobie ».

Reste que…  au cas où:
-  je cherche  de l’aide pour expliquer à ma fille de 10 ans, les mots justes pour expliquer « érotisme » ? 
Si vous avez des idées !




Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 15:03
Elue Opposition
‎8 mars - 10ème anniversaire, est-il annoncé dans le journal de ma ville pour la journée internationale des Femmes ; Journée qui date de... 1910.
Suspiscieux, un ami FB présume :
- C'est une coquille, non ? 101ème anniversaire et le dernier 1 a disparu.
Sauf que :
-  10ème anniversaire est écrit deux fois dans ce Journal de la ville...
Ce n'est donc pas une coquille, ou alors il faut l'écrire sans "q"... ce qui donne : co....

 

Et je me souviens des préparatifs, l'année dernière : 8 mars - La Journée des femmes.
http://conseilmunicipal.over-blog.com/article-et-je-suis-allee-manifester---preparatifs-46403904.html 


Et je suis allée manifestée;
Et j'e me suis retrouvée à tenir une banderole;
Et je rigole quand je pense à l'avant manifestation; aux préparatifs.

Préparatifs du dimanche soir... jusqu'au lundi, 17 heures

Bref échange téléphonique, dimanche soir.

- Tu y vas?
- Oui, je sais pas, attends, je demande... à mon mari

Voilà, j'ai obtenu l'autorisation de mon mari - enfin, prévenu, demandé si ça ne l'ennuyait pas...


Donc, je serai à la manifestation de La Journée des Femmes, à Nation.


Avec une copine!
A croire que je n'ose pas sortir toute seule.

Lundi 8 mars - Quelques heures avant la manif'; nouvelle série d' appels téléphoniques


- A mon mari :
Pour ce soir, il y a de la soupe aux légumes;
pense aux sacs de piscine des filles;
promis, je ne rentre pas trop tard.


- A ma copine:
Ok, on se retrouve à la station de métro...
Comment ça tu auras du retard? Tu fais le ménage? Du repassage !
T'auras pas le temps ce soir? Tu prends de l'avance? Des crêpes pour le retour de la manif? Bonne idée!


- et vers 17 heures, à mes filles:
Oui, Maman n'est pas là ce soir.
Comment ça "Super!"? Une pizza avec papa? Mais pas du tout, y'a de la soupe! Mais si, de la bonne soupe aux légumes : carottes, pommes de terre, navets. C'est moi qui l'ai faite!



Ce soir, je serai à la manifestation de La Journée des Femmes...

Avec ma copine, on a RDV à la station... Boulets.


Avec cette manif', je note tout le chemin qu'il me reste à faire :
Pas le chemin de Nation à Bastille...
mais le chemin intérieur de mes habitudes quotidiennes.

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 08:50

Aller au café !

- Un habitude qui se perd et pourtant, j'aime l'ambiance...

La campagne pour les élections me permet de rnouer avec cette habitude. Sans complexe.

 

Au comptoir, avec mon collègue candidat.

- Echanges avec les gens, discussions sur la pluie et le beau temps, éventuellement abordé la question des élections. Eventuellement parce, y'a pas que ça qui compte dans la vie, ces cantonales.

 

Et je repense à une autre scène dans un café, voilà quelques mois de ça.

 

Ce café : Paris, Gare de Lyon.
Le pourquoi : rencontre avec une personne*,
Une personne que je ne connais qu'à travers ses écrits sur le web.

La raison de cette rencontre : pas d'importance, pas politique !

 

Et nous nous installons à une table, lui, ma fille et moi. Et nous discutons.

 

Un client  assis à quelques tables de là, approche. Pas très poliment... il demande :

- Est-ce que vous pouvez baisser d'un ton?

Je baisse le nez,  pas mon interlocuteur...  qui répond :

- Ah c'est un monde, ça. On ne peut plus parler !
Il est tout seul, et il va embêter les autres.

 

Puis il interpelle les personnes assises à la table dà-côté

- Et vous, vous trouvez qu'ion parle fort?

- C'est vrai que vous parlez un petit peu fort...

lui répond-on, avec l'air de s'excuser.

 

- Moi, quand quelqu'un parle fort, je m'intéresse à la conversation.
Et voilà comment ça se passe sur Paris!  Ah mais j'ai l'habitude...

 

Et il continue...  ma fille en rit encore. Moi aussi.

 

Et je me demande

Ceux et celles qui participent aux campagnes pour des élections, comme moi,
N'est-ce pas s'autoriser à :
- sortir dans la rue, être sur le trottoir,
- s'autoriser à parler avec les gens, haut et fort...

 

Bref, s'autoriser ce qu'a fait cette personne dans le café... sauf que lui, il n'a pas besoin de ce cadre-là!

 

*Pas cité son nom parce que j'aurais l'impression de me faire de la publicité! Quelle horreur!

 

 

 

Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 12:54

Elections régionales, et Jacky était là!

Le 4 novembre, j'écrivais ceci :

 

Les candidatures pour les régionales sont en cours.
Depuis quelques mois, sur Face Book, un jeune homme tout sourire qui ne cesse de communiquer.
- Plein d'espoir, idéaliste, peut-être naïf....
Il est candidat Modem pour la Région Ile de France...

Et je ne sais pourquoi, je crains qu'il ne soit déçu...
Un article pour lui; une chanson d'un autre Jacques

 

Article La chanson de Jacky -

............................................................

 

Et il y avait, en cette période, Le célèbre Chevalier Orange!

Ah ! Le Chevalier Orange... contre qui, d'ailleurs, Jacky se battait.

 

Puis le temps est passé. Puis les élections sont de retour.
Et  Majda est revenu !

 

Chevalier Orange, voici le temps venu
D'aller prier pour ton salut
Majda est revenu !

Toi le Majda, tu te remets dans de beaux nos draps
Vous, ses amis, ne le laissez pas, non
Ce soir Jacky repart au combat
Majda Majda, puisque le v'là

Et on peut continuer comme ça, on connaît la chanson.


 

Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 08:48
‎Lu sur FaceBook

 

 

Marlène Schiappa Bruguière 49% des femmes pensent que "quand les mères travaillent, les enfants trinquent" (INSEE citée par France 2) *soupir*  
 



Et je m'étonne :

J'aurais plus penché pour 80% ... parce que si les femmes cessaient de faire le ménage, le repassage, la cuisine, les courses, etc, ( liste - pas des courses ! non exhaustive)
c'est sûr, bonjour les dégats et les enfants trinqueraient!

 

Et j'en profite pour aller sur le blog de Maman Travaille !

 

Et pendant ce temps-là, des hommes politiques et quelques rares femmes, traînent des casseroles.
- Des hommes et des casseroles?

Mais ça, c'est de la cuisine politique...

 

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 08:48

Ce témoignage reçu de Claire Houbert , via FB

 

Le décor :
Samedi matin, campagne, pot associatif, les principaux candidats sont là ainsi que le député, deux anciens ministres et moult conseillers généraux, le tout sous un barnum dans un petite ville du canton, 1000 habitants.

Le maire de la commune entend que nous parlons avec quelques autre personnes du fait que:
-  les femmes ont du mal à entrer en politique...

il se mèle à la conversation et rétorque:
- "Alors que nous avons tellement envie d'entrer dans les femmes!"
 
 Evidemment, ça me rappelle quelque chose.
Cet article-là, publié : Du sexe !
 
Et je me souviens d'avoir ainsi ri avec mon entourage, dont mon mari:
Heureusement, nous sommes en politique.
Beaucoup de paroles... et peu d'actes.

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 08:33

Pause - Sur la route des vacances !

Et cette satisfaction.

 

L'espace pour changer  "Bébé" est  ainsi signalé sur la porte.

 

 

toilettesSur la porte de gauche, un homme, une femme, un enfant de dessinés.
Une invitation à entrer pour le père ou la mère !

 

Voilà qui change - non pas le bébé !  mais des pictogrammes et autres signalétiques qui véhiculent trop souvent, le message suivant :

- A Madame de s'occuper des enfants!

 

A Madame de s'occuper des enfants, comme dans cet exemple ci-dessous.  "une femme - un table à langer - un bébé" et une association d'idées.
Hommes, s'abstenir! Passer votre chemin...


 

 

 

bretagne2010 001A l'approche des Elections Cantonales, je reste dubitative.

- Une écrasante majorité... de candidats! Peu voire pas de femmes!

Et je me dis :
Ces Messieurs de la politique feraient bien de s'inspirer  des signalétiques sur les portes des toilettes ! Des toillettes aménagées dernièrement.

Là, il y a quelques avancées avec des actes concrets...
plutôt que des paroles en termes de parité et d'égalité Homme / Femme; ces discours qui ne sont que... des vents.

 

 

Et dans ma ville ?
Pas de toilettes publiques....
Dans le cadre de la réfection de la place, je m'en suis étonnée. J'ai demandé... cette demande n'a pas été suivie d'effets. Sans doute s'est-elle perdue, cette demande... chez le Directeur de cabinet?

 

Et encore moins de toilettes sèches !
Sur un autre projet, je l'ai proposé en commission - une grosse commission, la commission Environnement!  Monsieur le Maire s'en est moqué, il a ironisé en pleine séance municipale. Il a considéré qu'il s'agissait "d'un luxe".

"nous n'avons pas poussé le luxe jusqu'à installé des toilettes sèches" a-t-il déclaré!

Un luxe d'utiliser une poignée de sciure à la place de 20  litres d'eau?
Lui et moi, décidément, nous n'avons pas les mêmes valeurs!

 

 

  

 

 

 

 

mais alors :
à quoi sert le Directeur de cabinet du Maire? 

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 13:58

Et je vais aller tracter sur le marché, ce week-end!
- Voilà fort longtemps que je ne l'ai pas fait.

 

Du coup, je repense à une autre élection, pour une autre campagne.

 

- je reçois un SMS;
- une proposition pour aller tracter, le samedi matin, sur le marché.

Et je réponds OK.
Un conseiller d'une autre ville propose de passer pour me prendre.
Qu'on y aille ensemble! RDV donné devant chez moi vers 9H30.

Juste avant de partir, ce SMS,
retranscrit texto ( la moindre des choses pour un SMS!)


"Bonjour [mon prénom]

Comme tu es quand même conseillère municipale,
soit en habit de ville"

 

 

habit de ville....
Une vieille expression, qui date du XVIIème siècle. 
Sire, nous sommes deux bourgeois qui n'avons que des habits de villeSévigné, à Bussy, 3 nov. 1677

Comme je ne suis en rien une Bourgeoise, la quand-même conseillère municipale que je suis, enfile son pantalon de jean et un T Shirt noir.
- La même tenue que lorsque je vais au Conseil municipal;
- la même tenue que celle pour assister aux cérémonies...


Et demain, pour aller tracter, je ne ferai pas exception à la règle.
Et hier, pour la photo, je n'ai pas fait exception à la règle.


Et pour les chaussures? demanderait un ami FaceBook!
 

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 15:07

Cet article lu sur Les Nouvelles News. 


Les 20 et 27 mars prochain, les conseils généraux seront partiellement renouvelés. Très partiellement. Et pas avec des femmes. Aujourd’hui 87,7 % des élus sont des hommes. Certains départements affichent 25 % de femmes parmi leurs candidats… souvent dans des circonscriptions perdues d’avance.
Et l'article commence ainsi
           "Pour les cantonales, éviter la parité est un jeu d’enfant."

Sachant qu'il se termine ainsi

tant qu’elles n’entrent pas en politique, elles ne peuvent pas faire bouger les règles. Et si les règles ne bougent pas elles ne peuvent pas entrer…

 

 

A la lecture de cet article, j'ai appelé mes filles;
j'ai balancé le jeu d'échec...  et nous avons commencé une partie de Dames.

 

Et je me suis dit; et je leur ai dit :
- Nous sommes des pions... mais tous les pions réunis vont un jour faire bouger les choses.


Repost 0

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche