Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 10:07

Cette rédaction, de ma fille CM2. Elle qui est allée manifester à la sortie de l'école. (le contexte) 
Et je lui ai demandé "à quoi ça sert?"  Et ce texte, avec ses fautes; Ses fautes à elle.

Une manifestation

 

Hier soir, j'ai manifesté. A la sortie de l'école, une amie était là, ni une ni deux, je me retrouvai avec une pancarte dans la main. "Sauvons nos classe, Pas de fermeture" y était écrit.

 

Ma petite soeur est imédiatement aller joué à chat alors que ça la concernait. Nous étions une trentaine de personnes ( en contant ce qui jouait), hautparleur et adjoint au Maire était là.

 

Après avoir conquit quelques parents en plus, nous nous dirigeâmes vers l'école [nom de l'école]. Il nous avait fermé la porte au nez! en disant que ça fermait à cette heure là.

 

J'étais contente et je ne savais pas en même temps quoi faire. J'étais là et c'est déjà beaucoup, j'étais très fière de pouvoir participer (en quelque sorte) au meilleur apprentissage de ma soeur. Se retrouver à 30 dans une classe, ça ne doit pas être rigolo. Les maître ou maîtresse ne peuvent pas s'occupés correctement des élèves et les élèves sont obligés de travailler plus serré, plus nombreux donc plus de bruit (cela me rappelle ma leçon de géographie plus de 60 élèves dans 1 classe).

Comme il nous avait claqué la porte au nez, obligé de rentrer.

 

Les adjoints au Maire voulait prendre une photo, à force, il l'ont eu. Maman fut même obligés d'appeler les élu élue pour leur dire de ne pas publier de photos avec moi dessus.

 

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 11:39

Vient d'apprendre que ma fille de 10 ans participe à une manif' devant l'école.
Avec une pancarte à la main. Bravo les copines !
- Mes copines, pas celles de ma fille!

Motif de cette manifestation :
- La fermeture d'une classe, dans son école.

Le motif est louable. Donc, pas d'objection!
Mais l'objectif, en revanche, d'un appareil photo.

C'est un élu qui les a prises, ces photos... un élu que je m'empresse de contacter.
Et de menacer ! Je sais qu'il a pris ma fille en photo.

- Elle s'est mise devant, déplore-t-il! :
- On m'a dit de me mettre devant, me répond-elle.
 
Je lui rappelle le Droit à l'Image. A lui, à elle.

Pas question que sa photo se retrouve sur FB.

Sur FB, elle s'y retrouve. Floutée...

Et j'explique à ma fille que l'on manifeste, non pour être prise en photo, mais pour défendre des convictions.
Et je me dis que ce sermon vaut aussi pour cet élu qui se prend pour un photographe...   

A la différence près:
- ma fille a dix ans.

Et elle a droit à une punition. Une rédaction. Sur ma demande.Sur le thème :
- Manifester, à quoi ça sert? Son texte


 
Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 10:27

Cirque des cantonales

Toujours le même cirque, quelles que soient les élections.
Régionales, Cantonales et  les mêmes démarches.
Quelques scènes... de la campagne dans ma ville.

Pas de tente !
Toujours le même cirque? Non, c'est pas vrai !
Cette fois-ci, pas de tente plantée sur la place...
Sans doute pour éviter tous risques d'associations; les tentes, ça fait trop chef libyen.

Pas de tente, mais des tentatives de raccoler de plus en plus agressives.
Pour les deux Partis, PS et UMP.

Mais cet intérêt pour la candidate...

La montée d'une candidate  

Pendant deux mois, j'ai assisté à la montée d'une star.
- Voiture la déposant sur le marché;
elle descend, montée sur ses hauts talons. Elle salue d'un geste les militant.es. Elle sourit alentour, sûre d'elle, protégée...
- Maire marchant à ses côtés
il prend la parole à sa place, la présente... L'impression qu'elle est "sa chose" ; il se penche vers elle, protecteur par sa grandeur.
- Place privilégiée, y'a qu'elle sur la photo !

Les photos d'une star

Veste et cheveux en noir, chemisier et dents en blanc.
Une publicité pour du shampoing et du dentifrice, du 2 en 1...
Toujours la même photo, en trois formats.

Elle pose :


En grand, sur les affiches.
- seule information, son prénom et nom + le logo du Parti;

En moyen, sur les tracts
-elle est sur toutes les pages d'un programme, dans un médaillon, pour ponctuer chaque phrase slogan.
un peu comme le journal de la ville. Sauf que là, c'est pas monsieur le Maire, c'est elle qui est à l'honneur.

En petit, sur le bulletin de vote

- oui, il y a sa photo jusque sur le bulletin de vote... Que les analphabètes soient rassurés, ils et elles savent pour qui voter, il suffit de choisir l'image. Fallait y penser !

Star système politique !
Je ne pensais pas qu'il était possible d'en arriver-là! Et arrive le résultat du 1er tour. Elle ne passera pas.
Elle ne sera pas élue au 2ème...

L'autre visage?
Elle est au 2ème tour mais, d'ores et déjà, ses chances sont largement compromises. Elle le sait.
Elle poursuit l'action... Toujours aussi déterminée, prétentieuse et l'air hautain.
Elle me regarde à peine. Et moi, je la vois !

Car je vois cette femme sur la place.

Cette fois-ci, y'a un haut parleur; Cette fois-ci, elle va parler... Le Maire l'a annoncé.
Et je vois cette femme, plus petite que sur les affiches;
Et je vois cette femme qui a chaussé des chaussures plates;
Et je vois cette femme qui s'égosille dans un micro, crache des mots...

Mais je vois surtout :
- des cheveux en bataille, pas lissés comme sur la photo;
- des jambes tremblantes, sous l'effet de la nervosité.

La campagne touche à sa fin... elle aussi. Le nuage de la campagne s'étire pour finalement crever.
Il pleut sur la place. Et l'envie de pleurer pour elle.

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 23:08

Cirque des cantonales

Toujours le même cirque, quelles que soient les élections.
Régionales, Cantonales et  les mêmes démarches.
Quelques scènes... de la campagne dans ma ville.

Des représentations à domicile.

" - Maman, y'a Monsieur le Maire !
- Arrête tes clowneries !
- Mais non Maman, je t'assure! C'est vrai!
- Va te laver le mains, et viens manger ! Oh, mais oui ! Pardon ! bonjour Monsieur le Maire.
Attendez, où j'ai mis mon torchon ? Ah non ! ça c'est le journal de la ville...

 

Mais la différence, c'est la mise en avant des acteurs; deux candidats.
Enfin très exactement, un candidat et une candidate... des deux grands partis.

Et je refuse de parler d'un autre parti qui monte... ce parti dont je ne connais même pas le candidat du canton, puisqu'il n'y avait pas sa photo sur l'affiche, comme dans toutes les autres villes.

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 22:37

A peine finies les élections cantonales, il est question d'élections au niveau des Partis..

coucou.jpgEt c'est ainsi que Nicolas Hulot N. Hulot revient faire "coucou",
c'est le printemps avec les primevères sauvages?

La prime aux Verts, les Primaires....
et déjà plein de discussions pas toujours Joly, Joly!
Et va comme je te pousse...

C'est le printemps.


Et le Maire de ma ville? Il lance le concours des Maisons fleuries... la suite des fameux balcons.

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 13:06

Dernier conseil municipal, cette surprise.

Les élues ont pris la parole. Les femmes se sont vraiment exprimées.

- Pour faire plaisir à Madame [mon nom], a dit l'une.
Obligée de répondre qu'il ne s'agit pas de s'exprimer pour " me faire plaisir"; 
même si, l'une des conséquences est que cela me fait plaisir !

Et même Monsieur le Maire semble s'être mis de la partie...
Pour la première fois depuis trois ans, c'est un scoop!, c'est une Maire adjointe qui a présenté une délibération.

Cette Maire adjointe, c'est celle qui était candidate aux cantonales;
cette Maire adjointe, c'est celle  qui a perdu les cantonales;
cette Maire adjointe, c'est celle  qui, jusque-là, s'était contentée de dire "Présente" lors des séances,
(ses prises de paroles se limitant à répondre à l'appel nominal!)

 

Mes réflexions en début de séance,
- avec la présentation systématique de la répartition des temps des prises de parole selon le prisme Homme / Femme;
- au moment de l'approbation du compte-rendu intégral,
auraient donc fini par être entendues.... entendues par les hommes et par les femmes ! puisque même monsieur le Maire a joué le jeu.

Toute contente, donc.
- D'abord, les propos à mon égard n'étaient pas cette fois-ci, hargneux...
Je garde en mémoire les propos de la Première adjointe, au conseil municipal précédent:


"la meilleure manière de concilier son engagement politiqueavec les obligations de sa vie personnelle, quand on est une femme et que l’on fait de la politique, est d’éviter d’en perdre avec des inter...ventions telles que celles que vous faites très souvent, Mme [moi]. "

 

- Ensuite, les propos tenus étaient vraiment constructifs.
Bref, le débat a gagné en qualité.

C'est donc toute joyeuse que je suis rentrée de ce conseil municipal.
Et bien qu'il était déjà une heure du matin, j'ai exprimé ma satisfaction à mon mari...

Dont la réponse fut, dans un grognement d'ours endormi:
- Sympa avec toi? une prise en considération de la place des femmes?
Bah ! c'est plutôt qu'il leur manque des voix, qu'est-ce que tu crois!

Le conseil municipal s'est fini àune heure du matin.
Mais c'est cette réplique finale qui m'a été fatale. Pas dormi de la nuit!

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 00:16

Lors du dernier conseil:

-
 Tu fumes ? me demande l’élu de la majorité qui siège presque en face de moi.

C’est en pleine séance, je viens de descendre les escaliers… et, je me retrouve nez à nez avec lui.
Qu’est-ce qu’il fait là, je me le demande ?  Lui, il serait plutôt du style à lever la main pour aller pisser. C'est d'ailleurs juste à côté.
C’est rare. Il s’accorde une pause cigarette, comme moi. Pas moyen d’être tranquille !

.-
Oui, je fume. Tu croyais que j’avais un problème de vessie ? depuis trois ans que je sors comme ça.

Plus au courant de mes habitudes, par contre, un Maire adjoint…
Il se lève, longe les tables pour sortir et, en passant, me tape sur l’épaule :
.-
Ils en ont encore pour longtemps… Tu viens t’en griller une.

Sous le porche dehors, nous discutons, nous échangeons à bâton rompu. Pas corrompu !

Et je me dis :
C’est ça la démocratie… quand nous parlons à la porte de la Mairie !

Et nous parviennent les voix portées par le micro... et je pense aux silences.


Avec mon collègue, nous avons parfois ce dialogue:
.-
Tiens, tu la connais celle-la?
- Oui, je crois que c'est l'adjointe à la culture. Pardon, l'emploi. Oh laisse tomber, je sais plus...


Et ainsi de suite... 

Au bout de trois ans, je peux mettre un nom sur chaque visage des élu.es de la Majorité (32 sans compter le Maire) grâce aux photos dans le Journal de la ville (à tour de rôle, ils et elles sont à côté du Maire, à l'occasion d'une fête, inauguration, commémoration... ) mais pas forcément une voix, des idées, des actions.

Et je me dis
:

C’est ça la démocratie… Nous sommes 43 élus, y'en a que la moitié qui compte.

Et je choisis de me mettre dans ceux et celles qui comptent.

 Que de progrès en trois ans. 


Après le Bilan de santé, de famille,  le bilan avec mon ex…Mon ex Président de groupe.

 

Et pour cette séance de mi-mandat, pour la première fois, j'ai bu un gobelet de café...
Mais ça, ce n'est ni un élu de la Majorité, ni un élu de l'Opposition qui me l'a mis entre les mains.

Et c'était super sympa...


Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:39

- Tu m’as poignardé dans le dos !

Y'a pas à dire, la Politique, c'est violent. J'ai mis des mois à m'en remettre.
De ce "coup d poignard"... que j'ai donné. Sans même en avoir conscience.

C'était quelques mois après les élections.

 
Je me suis demandée si je devais démissionner. Alors j’ai pris RDV avec un élu... de la Majorité.
Je l’aime bien, cet élu. Je sais, c’est pas un critère très rationnel. Pas grave, je ne suis pas politiquement correcte.

Notre échange ? Peu ou prou, ça donnait ça :

-
 Je suis content que tu te sois engagée…
- A quoi ça sert?

Oui, ce " A quoi ça sert?" est une question récurrente.

.-
Dommage que tu ne prennes pas plus la parole…,
Là, j'avais rigolé. Parce que ça me rappelait les propos de mon ex-Président de groupe! A croire qu'il s’est concerté avec lui !

Et je me demande si, aujourd’hui, lui aussi, quand je prends la parole en séance, il regrette ces propos-là... Il se dit qu'il aurait mieux fait de se taire.

Aujourd'hui, avec le recul, je souris. Il y a un peu plus de deux ans, j'étais plutôt crispée, tendue.
Mais cet élu de la Majorité s’est posée la question, tout bas...
- A voir, il me serait possible de rejoindre son groupe.

Et tout haut, par contre, me l’a proposé le Président de l’autre groupe de la Majorité.
- Rejoins-nous... Tu verras...



Et voilà pourquoi depuis trois ans, je suis toujours au Conseil municipal !

Un élu de la Majorité et un élu de l’opposition étaient d’accord sur un point.
Ils ont voté pour moi, sans le savoir…


Et je suis restée seule, indépendante. J’ai fait une superbe déclaration en séance. C’était la première fois que je prenais la parole vraiment. Mon texte. Mon style, mes mots…


Et comme nous étions deux indépendants, nous avons formé un groupe.
Et c'est au moment de la création de ce groupe, que j'ai eu droit à cette phrase assassine...

- Tu m’as poignardé dans le dos !
m’a déclaré au téléphone, mon ex-Président de groupe.
Et le Président de l’autre groupe d’opposition? Mêmes propos! Avec d'autres mots!

Ils étaient d’accords ! Pour une fois !
Décidément, j’ai une capacité à rassembler… contre moi !

Je poignarde dans le dos, et je rassemble sur mon dos...

Et je crois qu'Elue Opposition est née de ça!

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 22:07

Et voilà, déjà trois ans !
Trois ans, à mi-mandat, donc. Il est temps de faire un premier bilan.

Après le Bilan de santé, de famille, 

Voilà le bilan des collègues; ou des années collèges?


Collègues municipaux...

Colistière à conseillère

 

Trois ans que je partage donc les bancs de l’opposition. Un mariage blanc, ces bancs communs !
Communion, il y en a guère – sans aller jusqu’à la guerre ! - avec mes collègues d’infortune.

Les autres colistiers et colistières ont disparu dans la campagne – enfin, après la campagne municipale :
- Eliminé.es de la liste du premier tour (suite à une fusion) ;
- Recalé.es au 2ème tour (9 élu.es dans l’opposition sur 43 au total.)
Et  quelques repêché.es dont moi.


Moi  qui me suis retrouvée élue parce que je suis une femme, parce que j’habite un certain quartier de ma ville, parce que j’avais déjà mes pages sur le web…  Et quelques autres points que j’ai évoqués, il y a longtemps, dans mon « Journal de campagne ».

Et parmi ces colistiers et colistières, une amie devenue.
Et je me demande si ce n'est pas elle qui aurait dû être élue. L'impression de lui avoir usurpé sa place.
C'est sûr, si mon ex avait su... mon ex, c'est à dire mon ex-Président de groupe.


Mon ex-Président

 Au début, je suivais le conseil municipal, sans piper mot.

Elève silencieuse…

- Tu dois prendre la parole, me disait Mon Président de groupe.
Certes, encore faut-il savoir quoi dire… et pour cela préparer.

- RDV à 19H30 au café [Nom du café]
et ça, juste avant la séance.
- Une heure pour préparer 40 questions à l’ODJ ( enfin, l’ordre du jour, parce qu’à  cette époque-là, ODJ, ça ne voulait rien dire pour moi !), tu crois que ça suffit ?

Elève studieuse…
Non, ça ne suffit pas! Surtout quand l’heure se traduit par 20 minutes pour cause de retard ; de sa part.
- J’ai étudié ce point avec [prénom d’un du groupe].

Ils se sont vus, ils se sont téléphoné…  Ils m’ont écarté.

Ecarté.e car pas encartée ? Moi et mon autre collègue...
Ce collègue dont je fus la remplaçante pour les cantonales.

Et mon collègue a choisi de sortir du groupe…  de devenir indépendant. De siéger seul !
Et moi ? J’ai demandé RDV à un élu de la Majorité.

Elève rêveuse...

Trois ans plus tard, je siège toujours à côté de mon ex-Président de groupe.
- Je ne t’aurais jamais laissé dire ça, m’a-t-il dit un jour en conseil.
- Drôle de conception de la démocratie !, ai-je eu envie de répondre.

A côté, pas avec lui. Nos rapports sont cordiaux ; parfois tirés aux couteaux.
Lui qui me disait :
- Tu dois prendre la parole…  il pense certainement qu’aujourd’hui, je parle trop.
Pas trop à moi ! Il est resté un temps à m’ignorer. Juste bonjour. J’étais  celle qui n’avait  pas compris.

Pas compris ? Peut-être… Et ce soir, trop écrit sur les coulisses du théâtre municipal ?
Les coups lisses, les coups bas... derrière les envolées lyriques.

Cette attitude qui me laisse rêveuse. Et ce soir, je pense aux envolées lyriques...

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 22:15

Et voilà, déjà trois ans !
Trois ans, à mi-mandat, donc. Il est temps de faire un premier bilan.

Bilan de santé


Sang :
- J'espère que je n'ai pas été contaminée ! Non, je ne crois pas.

Avant le conseil, je suis sans dessus dessous, je me fais du mauvais sang.
Pendant le conseil, mon sang ne fait qu'un tour quand je dois prendre la parole....

Toujours pas vaccinée !
Pourtant, au bout de trois ans, je devrais avoir l'habitude des réponses indécentes du Maire...

Coeur :
Réponses indécentes qui me font mal au coeur...
Ces choix pour la ville servent ses intérêts, pas les habitants, encore moins les enfants.

Et cet écoeurement:
- comment peut-on, au nom de sa carrière politique, prendre des décisions qui pèsent sur le paysage de la ville?
Comme refaire une place pour des millions d'euros, dans l'urgence, juste avant des élections!

 

Et l'envie de vomir !
Toujours pas digéré, je crois, ce refus de faire passer ma délibération sur les frais de garde... et bien d'autres points encore.


Bilan de famille

Mon mari :
Donc je lui dis "Merci" pour garder les enfants les soirs de réunion. Même si je me demande si ce n'est pas lui qui devrait dire "Merci" à Monsieur le Maire.
- L'impression qu'il est tranquille, quand je ne suis pas là! 

Mes filles :
Elles sont fières de moi, je crois. Jamais venues assister au début d'une séance municipale. Dommage.
A mettre au programme ! Pas de l'école, évidemment !

Elles s'installent parfois avec moi, quand je prépare les conseils. Elles ont le droit, en avant première, à la lecture de mes interventions. Depuis peu, l'aînée fait théâtre à l'école, nous échangeons nos impressions...

Elles se sont aussi un jour, installées dans les escaliers de la Mairie. Quand je me suis arrivée en réunion avec elles, j'ai salué monsieur le Maire, j'ai expliqué "Désolée, je ne pouvais les laisser seules à la maison, un mercredi matin". Et j'ai eu, en guise de réponse, d'une voix cassante "J'espère qu'elles ne dérangeront pas".  Le Maire m'a tourné le dos, je me suis tournée vers mes filles et je leur ai expliquée qu'elles iraient dans les escaliers. Une responsable des services est venue leur prposer de s'installer dans la salle des mariages, à proximité.
J'ai répondu "Vaut mieux pas !"

Et dans ce bilan, je pense à une autre femme, venue à une réunion publique. Sans ses enfants. elle a posé une question gênante, de la même voix cassante, le Maire lui a répondu "Occupez vous de vos enfants!"

 

Et je pense à une tribune dans le journal de ma ville, une tribune qui commençait par "Lettre à mes filles"
J'y ai mis beaucoup de moi, d'émoi... et des mois à entendre parler.

Alors, je crois que j'ai trouvé, à mi-mandat, mon parti politique.
Mon parti politique, c'est le Parti des Mères. Pas du Maire !

 

Ma mère, mon père, mon frère et ma soeur

Ils et elles ont droit aux anecdotes, aux moments amusants. Pas question de les barber avec ça!

Suite à venir...

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche