Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 16:48

Dans ma ville, il  y a le conseil municipal et les conseils de quartier.

Souvent, monte chez moi l'envie de mettre en quartier, le conseil municipal...
Alors l'idée d'aller ( très exactement de retourner) assister à un conseil de quartier.


Le conseil de quartier,
- c'est la démocratie locale de proximité.
- c'est les élu.es proches de vous;
- c'est tout le monde peut s'exprimer...

Et dans ma ville?

L'autre jour, s'est donc tenu un conseil de quartier.
Avec comme sujet principal: la circulation.

Il faut dire que dans ma ville, il y a une navette municipale.
- Navette? Disons plutôt bavette municipale...

Vu le temps que ce petit bus met pour rejoindre un endroit de la ville à l'autre, y' a le temps pour papoter, le temps pour tailler une bavette; une bavette municipale?

Enfin, passons. Passons, façon de parler ! car le petit bus de la ville passe peu; les autres bus ne passent plus. A cause des travaux. Et les gens se plaignent du bus, à ce conseil de quartier; Et l'élue, Maire adjointe aux transports, a répondu aux habitants.

La Maie adjointe, elle a répondu longuement.  Pendant une demi-heure.
Elle avait des documents. Avec des données précises...

Et c'est ainsi que les habitants qui assistaient au Conseil de quartier, ont eu droit :
- aux nouveaux horaires du petit bus ;
en fait, juste un bus plus tôt le matin, un plus tard le soir. Le reste ça ne change pas; mais ça, elle l'a précisé une fois  décliné tous les horaires, à la fin.

- au nom des stations desservies par le petit bus;
et c'est important parce que ce sont les mêmes stations, ça non plus, ça ne change pas. Sauf qu'il fallait bien écouter pour le savoir.

Et pour finir, la Maire adjointe a rassuré les habitants... Pour ceux et celles qui n'ont pas noté, qui risque d'oublier:
- il est possible de retrouver les informations dans le journal municipal de la ville.

Y'a pas à dire, le conseil de quartier dans ma ville, c'est un peu a...busé!



 

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 15:49

Et dans le jardin de ma mère - pas de mon Maire - j'ai cueilli ce bouquet de muguet...

1er mai oblige ! La fleur porte-bonheur.

 

muguetPlutôt moche, ce bouquet,
avec ses clochettes grises et fanées.

Mais je l'ai offert du fond du coeur...
pas du fond d'un congélateur! 

D'un congélateur, pour garder des fleurs plus blanches que blanches.
 Pathétique politique commerciale... le muguet est en avance cette année.
 

 

- C'est écolo!
m'a dit ma fille, complaisante, ce dimanche.

- C'est école, demain? t'as fait tes devoirs?
lui ai-je demandé.

Non, elle ne les avait pas fait !
Je me suis fâchée, elle m'a expliqué: 

- Le 1er mai, c'est la fête du travail !

 

Au motif que c'est lâ Fête du travail, ma fille ne fait pas ses devoirs...

Et mon mari se réjouit :
Les devoirs conjugaux, cette notion n'existe plus...

Vive le féminisme!


 




Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 09:15

Et je suis montée à la capitale, pour assister à :


Des femmes au service de l’Homme -
Un think tank féminin qui porte la vision des femmes sur les sujets de société.
Thème : la justice sociale.  Conférence organisée par Future, au Féminin.

  

- Je ne vois pas du tout en quoi c'était un think tank féminin !
Et je suis soulagée d’entendre cette réflexion. Juste en sortant de l’amphi… Juste après cette conférence dont je rebaptise dans ma tête l’intitulé :

Une femme au service des hommes !

 

 

Olympe Plafond de Verre m’avait prévenu, via Face Book. Que des hommes à la Tribune !
Pas vrai ! Une femme, la Présidente de Future, au Féminin. Une femme qui prend la parole pour mieux introduire celle des hommes. Ces intervenants ? De brillants orateurs, certes. Mais des propos dénués de toute dimension genrée. Cette conférence aurait pu s’inscrire dans n’importe quel cercle de réflexion.

 

Quelques exemples :
La conférence se tient à l’Ecole militaire.  Avec présentation de l’IHEDN, qui nous dit-on, accueille beaucoup de personnes, pour les former… et pas une seule statistique genrée. Qui profite de ces formations, justement?
Et je me dis : Think Tank… Tank ! Un engin militaire, avec un long canon, un truc qui pointe devant, très rigide… très représentatif d’une certaine masculinité ?

 

Justice sociale – Il est question de précarité, de chômage ; mots répétés à l’envi. Or, les brillants orateurs ont oublié de souligner que ce sont les femmes les plus touchées. Sans tomber dans une approche de « victimisation » des femmes, il serait peut-être nécessaire de prendre en compte, encore et toujours communiquer, sur cette donnée. Pour sensibiliser.


Evidemment, j’exagère !

Un de ces brillants orateurs, à propos de je ne sais plus quoi, a utilisé cette suite de mots :
 « Famille monoparentale » puis « premières victimes, les enfants et les femmes ».
Donc, les enfants cités avant  les femmes !
Et je me demande s’il s’agit-là, d’un effet de style ; effet de style, pour mettre en exergue l’absurdité de notre société.

De fait :
- Quand les femmes sont les « premières victimes », les enfants le deviennent à leur tour.
Après tout, comme ce sont de brillants orateurs… c’est peut-être moi, femme, qui n’est pas tout compris.

D'ailleurs, je reconnais. Pendant qu j'écoutais ces brillants orateurs ( qui s'écoutaient aussi parler, ai-je eu l'impression), j’ai terminé la grille de mots fléchés du Parisien. Sans doute la raison pour laquelle j’ai oublié leurs noms, titres…
Je bloquais sur une définition : « Mâles » en 7 lettres…

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 22:16

Des femmes au service de l’Homme

Un constat? Une provocation?

Je me demande, j'hésite
et je me dis que j'irai bien à cette rencontre organisée par le Club...
Le Club Future, au Féminin.

Le Club Future, au Féminin qui se  définit ainsi :

Pour un féminisme moderne.
Notre féminisme refuse les stéréotypes, nos activités refusent le cloisonnement.

 

Et, justement, Future au Féminin élargit ses thèmes d'études et lance son Think Thank

« Des femmes au service de l’Homme  », premier Think Tank  féminin qui apporte la vision des femmes (au delà des questions de parité et d’égalité professionnelle), sur les grands sujets politiques, sociaux et économiques de notre pays. http://futureaufeminin.org/

 

Et je m'inscris, sous mon vrai nom ! Puis j'envoie un message via ElueOpposition suite à une relance.
 

- Je ne peux y aller. Y'a réunion piscine pour ma fille!


Et ce soir, au moment du repas, je rappelle à mon mari et à mes filles, la réunion "natation" de demain.
Et je précise que "hélas! je ne peux pas assister à une réunion qui m'intéresse... " et je donne quelques détails.


Et vive réaction de mon mari :

ça va ! Je peux y aller pour [Prénom de ma fille]
Je vois pas où est le problème!
Etc

 

Et je me dis que je vais aller à cette réunion...
et pourquoi diable me suis-je crue encore une fois, indispensable pour mon mari et mes filles...

 

Des femmes au service de l’Homme
Un titre provocateur de cette rencontre , pas si sûr!

A demain, donc au colloque de Future au Féminin
http://futureaufeminin.org/




Le Club F  

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 11:03

Et je lis le journal, et je regarde les infos et je ne comprends pas.
Alors, je suis allée chez mon boulanger...

3 800 000 baguettes...

- Tu sais  combien ça coûte, une seule bombe qui tombe sur la Libye? 300 000 euros !
me dit-il.

Et de là, nous avons calculé l'équivalent "baguettes".
- Une seule bombe, juste une, c'est  3 800 000 baguettes.


Trois millions huit cent mille baguettes
X Nombre de bombes balancées
= ????

Pas la réponse... parce qu'à ce moment-là, y'a une cliente qui est arrivée.
Un dimanche comme celui-là, le boulanger de mon quartier vend quelque 200 baguettes.

Et ça lui demande beaucoup de temps parce que les gens paient souvent avec des centimes.
Tout un tas de petites pièces... qu'il faut compter.

Pas grave, nous avons le temps et je sirote le café qu'il m'offre.
Il exagère, le boulanger. Il veut jamais que je le paye, ce café.

Ce café et un deuxième...
Deux heures, je suis restée assise devant sa petite boutique...
Deux heures pendant lesquelles il s'est relevé pour servir les gens, avec son mot gentil pour chacun, avec son sourire, ses blagues.
Deux heures pendant lesquelles nous avons fait des "équivalent baguettes" et nous avons même ri.

Le boulanger de mon quartier, il m'aime comme je suis! Les pieds sur terre ! Dans ma simplicité.
Cet "équivalent baguettes", que nous avons créé, ça nous fait rire. Et j'assume...

Ce café politique de la vie... et j'ai compris.
- C'est pas grave si je ne lis pas les journaux,
- c'est pas grave si j'ai pas une méga culture,
- c'est pas grave si je connais pas la liste des Ministres, des écrivains du siècle
- c'est pas grave si j'ai pas le style et la manière...

C'est pas grave...
Quelqu'un me l'a dit, je n'avais pas compris.

Mais heureusement, y'a le boulanger de mon quartier...

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 10:04

Et je suis en colère... à cause d'un commentaire sur FB.
Ce commentaire :

"Etre dans l'opposition au niveau local, regional et national.... c'est une seconde nature... Il faut aussi construire de temps en temps !"

Ah je ne suis pas constructive !
Deux ans, deux ans que je demande que soit étudié, voté le remboursement des frais de garde pour enfants pour les élu.es non indemnisé.es. Deux ans ! Et pas pour moi, moi, je m'en fous, j'ai mon mari. Ne pas comprendre que je me fous de mon mari, bien au contraire puisque c'est lui qui garde les enfants les soirs de conseil (comprendre théâtre municipal)

Et cette délibération (toujours en attente d'être étudiée) a été qualifiée par Monsieur le Maire de "loufoque".
Oui, loufoque !

Ah je ne suis pas constructive !
Construction de toilettes publiques sur la place de la Mairie nouvellement refaite. Oui, j'ai fait cette proposition très terre à terre. Je ne sais plus combien de millions d'euros pour refaire une place... et pas de place pour des toilettes !  Alors, pour "construire", pour expliquer le pourquoi de cette demande, j'ai rédigé une Tribune dans le journal de la ville; une Tribune en tant que Mère (pas Maire! je ne fais pas les mêmes fautes de français que ma fille! j'en fais d'autres...)

Cette tribune qui partait d'un exemple très simple et qui commençait ainsi "Envie de faire pipi" et les déambulations d'une mère dans la ville pour répondre à cette urgence de sa fille... (ma fille qui l'a pris pour elle, d'ailleurs... n'a pas apprécié ma Tribune. La honte ! m'a-t-elle dit.)

Et le résultat ?  Envoyée ballader !

Ah je ne suis pas constructive !
Dans ma ville, il y a le projet de reconstruction d'un groupe d'écoles. Et une concertation est prévue. J'ai demandé à y participer. J'ai motivé ma demande ainsi: J'habite le quartier, mes enfants sont scolarisées là, j'étais représentante des parents d'élèves... et ainsi de suite.

Et voilà ce que j'avais écrit, en décembre 2008

 

Lorsque je n'étais pas au Conseil municipal et qu'une décision était prise, on me disait :
- ce sont les élu.es qui décident.
Lorsque je suis élue, lorsque je veux participer à la prise d'une décision
- c'est en tant qu'élue qu'on refuse ma participation.

Article complet ici link

 

 

Ah je ne suis pas constructive !
Pour ces p... d'élections municipales, on est venu me chercher. Et je ne faisais partie  d'aucune association (si, représentante des parents d'élèves, mais jamais communiqué là-dessus). Et je ne bénéficie d'aucun héritage politique, pas d'adhésion à un Parti  (je ne suis pas de ce monde-là -référence ici sur ma légitimité), donc si on m'a appelé, c'est bien parce que j'avais essayé de construire quelque chose. Voire même plusieurs choses...(trop de traces sur internet qui restent pour en parler)



Ah je ne suis pas constructive !
Encore faut-il, pour construire, savoir, comprendre... C'est cette même réflexion que m'a faite un élu. Tout ça parce qu'en séance municipale, j'ai pris la parole et déclaré ne pas pouvoir me pronnoncer sur le budget, m'expliquant ainsi : je n'ai pas lu les 400 pages du budget...

De toute façon, je suis sûre que lui non plus ne les avais pas lues, ces colonnes de chiffres. Et quand bien même les aurais-je lues, est-ce que j'aurais pu... construire une réflexion pertinente? Je ne pense pas.

 
Alors, puisque je ne suis pas constructive, je devrais :
- scatcher ce blog, supprimer "elueopposition", démissionner,
- être la femme modèle dont je rêve : consacrer 100% de mon temps à mes enfants, apprendre à cuisiner...

 

Or, comme l'opposition est ma seconde nature,
- oh ami FaceBook qui avez écrit qu'il faut "construire de temps en temps",
je vais continuer....

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 16:00

A force de discuter avec d'autres élus, d'autres personnes plus ou moins intéressées, concernées par la politique,
ce constat.
- Tous et toutes ont une légitimité !

L'un est fils, petits fils d'élu...s
Bref, une personne capable de vous allonger un pedigree des plus longs, complet...
Pas étonnant qu'en suite, je me sente dans ce milieu, un peu bâtarde.

(et y'en a une, actuellement, qui fait le devant de l'actualité... et là, je me dis que l'hérédité, c'est pas forcément ce qu'il y a de mieux. D'ailleurs, elle est le portrait craché de son père... en plus dangereux!)

Et d'autres ont acquis ce sens de l'engagement pendant leur scolarité.

Y'a les délégués de classe...
Pas de souvenirs d'eux et d'elles. Je me rappelle juste que j'aimais bien ces élections de délégués.
Pendant ce temps-là, pas de cours! et ça rompait la monotonie...

Faute de souvenirs,  et pour comprendre :
- ces réflexions et cet engagement d'un représentant d'élèves, dans un lycée.
Ses réflexions, à lui, Benjamin..

"je suis administrateur de mon lycée avec 4 autres camarades; l'envie de pouvoir faire quelque chose pour le lycée, mes camarades et que l'on puisse être représentés. Mais mon engagement n'est pas politique. Et  nous avons les mêmes rôles que des conseillers municipaux.

Le même rôle que les conseillers municipaux... donc il me manque bien tout ce passé, ce savoir acquis par l'expérience...

En général je consulte les délégués pour savoir si il y a des choses à faire remonter.

Remonter? il est remonté contre qui? 
Moi, c'est parce que j'étais remontée contre le Maire de ma ville que je me suis retrouvée engagée...

Contre sens de ma part  ! Il s'agit de :
"faire remonter les remarques des élèves sur la cantine, le fonctionnement du lycée. Les demandes peuvent être très variées. On m'a réclamé une salle de jeux, la dernière fois."

Puis cette autre comparaison:
"Le CA ressemble à un conseil, les profs sont la majorité et nous l'opposition avec le proviseur..."

Et de là, je comprends pourquoi j'ai toujours eu des difficultés avec les profs, au lycée!
- Puisque les profs sont la Majorité!


Merci à toi, Benjamin !

Et je n'ai pas oublié ce prof d'anglais, en Terminale..
.

Ce prof que j'avais informé de mon absence, une semaine avant  et après les vacances de Noël, respectueuse que je suis. Je devais me faire opérer des ligaments croisés; ça, je ne lui avais pas dit. Lui a pensé autre chose...
De retour au lycée, avec des béquilles, il m'a  sorti une phrase, du style  :
- Bienfait ! Voilà ce que c'est que d'aller skier !
Et moi, de ne pas démentir. Pas démentir, sourire et passer mon chemin et me passer de travailler pendant ses cours.

 

 

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 15:57

 Elue Opposition

Ma fille m'envoie une carte postale - en introduction "Chère Maire"
"Maire" au lieu de "Mère"?

Et je me demande : 
- est-ce de l'humour ?
ou
- sont-ce les conséquences des grèves à l'école?


Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 08:24

Le Maire de ma ville a perdu ses compétences...

Remarque de mon mari :
- ça veut dire qu'il en avait, puisqu'il les as perdues!

Obligé de préciser qu'il s'agit des compétences de la commune; que les compétences ont été transférées à la communauté d'agglo.

-L'agglo, bof ! c'est pas solide, pas durable. Je préfère le bois brut...
Dois-je le préciser, mon mari adore bricoler !

Donc, des compétences de la ville ont été transférées à cette fameuse communauté d'agglomération.
Cette fois-ci, je dis bien "agglomération", pas agglo pour aggloméré ! Pas question de confondre avec les résidus; et mon mari qui déteste la "langue de bois", de poursuivre:


- Et, concrètement? me demande mon mari.
Dois-je le préciser, mon mari est très terre à terre; mais il déteste jardiner.

Concrètement, voici quelques exemples :

- Même tarif pour entrer à la piscine;
et ce, dans toutes les villes qui appartiennent à la communauté d'agglo. Sauf que les habitués de la piscine vont toujours nager dans la piscine la plus proche de chez eux ou de leur travail. Sauf que les occasionnels ne connaissent pas en général, le prix d'entrée à la piscine...

- Plus de plages horaires d'ouverture des médiathèques...
sauf que les médiathèques, elles sont fermées pour cause de grève du personnel. Grève du personnel pour cause de transfert des compétences, justement, à la communauté d'agglo.
Même que cette fermeture pour cause de grève, c'était pas mentionné sur le site de la ville. A croire que le webmaster du site, lui aussi, est en grève.

Et cette fermeture, pas prévue, c'était en plein durant la campagne des cantonales. Même que j'en suis arrivée à me demander si c'était pas une stratégie pour permettre aux gens, d'avoir du temps.
Faute de livres,  y'a les les tracts à lire!

Bien sûr, j'aurais pu expliquer à mon mari, l'impact financier de ce transfert des compétences à la Communauté d'agglo.


L'impact financier se traduit par un transfert des budgets.
C'est plus la ville qui paie pour le personnel, les infrastructures, c'est la communauté d'agglo.
Mais qui constitue et donc finance, la communauté d'agglo? Les villes... donc ma ville.
Là encore, mauvais exemple...

Décidément ! Pas facile d'expliquer cette histoire de communauté d'agglo à mon mari.
Qui par ailleurs s'en moque complètement. Jusqu'à ce déclic...

- Ce transfert de compétences, c'est moins de conseils municipaux !


Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 09:45

 

album photoRangement ce matin, et je tombe sur l’album de famille…

Facile à reconnaître, avec son papier glacé épais, ses couleurs, et surtout, en page de garde, la photo de l’heureuse élue. Souriante ! Soignée ! Epanouie.

Et je tourne la page.
- Sa photo en grand, et en médaillon, la photo d’un homme. Un cher disparu ?
Quelques mots de présentation. Se souvenir des années après, de qui elle est.

Puis, il y a la photo de groupe.
- Elle au centre, à ses côté le Père (oups ! le Maire) ; devant, des enfants qui bougent (peuvent pas rester tranquille, les gamins !), une cousine qui tourne la tête juste au moment de la photo ( peut pas rester sans parler 5 minutes, celle-là !), le cousin dont juste la tête dépasse (c’est sûr, il s’est mis sur la pointe des pieds, il est petit)…

Et je pense au sketch de Bigard, le sketch sur la photo de mariage.

Plus intime, ensuite
Avec des bébés :
- elle est agenouillée au milieu de jouets…  Bonne mère ( là, y’a pas la photo du Maire !) C’est dans une crèche.

Avec Pépé Mémée
- elle est assise avec eux, à la table. Y’a la toile cirée, la pendule qui  marque le temps, le pot de confiture et le sourire des deux Vieux, ridés.

Plus citadine, femme dans la ville, sur les pages suivantes.
- elle marche dans la cité ; elle regarde avec intérêt  un chantier de construction…  Elle est la femme qui réussit dans la vie professionnelle.  Même si, d’après une information non vérifiée de la Première adjointe, paraît que c’est dur, pour elle, vu qu’elle trouve pas de boulot !

E l’album photos se poursuit sur des moments exceptionnels ; des photos de Elle…avec
- l’Oncle protecteur, le Grand Tonton, venu exprès, pour les noces… et pas fier pour deux sous ! Même qu’il est allé au café boire un coup.
- la Marraine, la bonne fée, qui assure la réussite de Cendrillon ( d’ailleurs, ça tombe bien, question baguette, y’a la boulangerie juste à-côté)
et encore, une photo de Elle et
le Père, enfin le Maire. Oui, deux fois, il a réussi à se mettre sur l’album photo de famille…

L’album photos  de famille… politique. Très exactement, de campagne politique.
 Ce matin, je feuillette le programme en 16 pages  de la candidate pour les cantonales.  Je l’ai retrouvé dans une pile de papiers à trier, jeter, ranger…

Cette candidate, heureuse élue qui se présentait ; mais qui a perdu ! Perdue en dépit de ses photos si recherchées, cet album si réussi. La politique, c'st une histoir de famille.

Et je me demande s’il lui arrive d’ouvrir cet album… « le soir à la chandelle » en disant « Ronsard me célèbrait du temps où j’étais belle ».

Moins poétique, je fredonne la chanson de Téléphone ;
« Cendrillon, pour ses 20 ans, est la plus jolie des Mamans… »


Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche