Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 16:39

Scène du quotidien

Et je vais aller en ville, décontractée!
- Des cons tractés? Tu exagères !!! rétorque mon mari.

Et de lever la confusion, et de lui rappeler ce fameux SMS reçu, il y a plus de deux ans,
reçu avant de partir tracter: C'était quand je croyais encore à quelque chose...

Ce SMS
"Comme tu es quand même conseillère municipale, soit en habit de ville"
suite de l'article Tracter sur le marché, en habit de ville

Bref tour en ville, pas envie de m'éterniser. Plus l'envie de jardiner ce week-end...
... et je repense, penchée sur la terre, avec ma bêche, à ceux et celles qui font le poireau, pour distribuer des salades politiques.

Un petit pincement au coeur.. Je les admire !
- ils et elles croient en la vie en rose, font des rêves bleus?

... l'impression de n'avoir rien semé, d'avoir fait... chou blanc!

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 22:07

Facebook - Mode d'emploi  -  Identifier une photo

Sur Facebook,  il est possible d'ajouter une photo,  d'identifier une photo...
mais encore, de vous trouver identifier par une connexion, sur une photo.

Et  c'est ainsi que je découvre, un soir, que Elue Opposition est "identifiée" sur une photo à une femme, en tenue légère et un tant soit peu suggestive.

- Ce n'est pas moi ! ai-je dû préciser à un ami FB.
Sur Facebook, il n'y a aucune photo de moi, juste mes pieds !

Enfin, pas sûr ! Non, pas sûr du tout...

Car suite à cette photo, qui n'était pas de moi,
j'ai découvert que cet ami... n'en était pas un ! Rires !

Et je pense à un colloque qui se tient bientôt :

- Le deuxième sexe de l'économie

Pas le genre de nouvelles à annoncer un samedi soir sur Facebook.
- Le deuxième sexe de l'économie ?
D'aucun comprendrait : Le sexe est la deuxième économie !


Ce colloque, une chose est sûre, je vais y mettre mes pieds...

Jeudi 29 mars 2012

Les nouvelles NEWS organisent un colloque

LE DEUXIEME SEXE DE L'ECONOMIE

à l'auditorium de la Poste
44, boulevard de Vaugirard, 75015 Paris

Avec au programme :

Richesses au masculin, richesses au féminin
Quand les femmes et les hommes partagent les pouvoirs de décision, quel impact sur la physionomie des marchés et sur le travail ?
Quelles mesures, quels changements, à la veille de l'élection présidentielle ?

Et pour en savoir plus:
Les Nouvelles News L'autre genre d'info

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 21:38

Les élections présidentielles approchent.

Un ami me raconte ce souvenir.
Chez nous, la télé, elle est arrivée avec Mitterrand. Mes parents l'avaient achetée pour suivre les débats avec Mitterrand ! Exprès pour la campagne présidentielle".

C'était donc voir et écouter Mitterrand puis voter pour lui.

Aujourd'hui, à la télé, mes filles regardent les dessins animés, fascinées par Pokémon.
Ensuite, elles jouent avec les cartes, des cartes Pokémon.

Et comme je viens de recevoir ma carte d'électorat,
Que je regarde nos Politiques s'agiter à la télé,  je me sens Paumée, conne... et je commence à regarder les dessins de ma fille.

 

election-presidentielle1.jpg

 

Le choix des candidats... vu par ma fille, directement inspirée par le monde des Pokémon.
Et comme je rêve d'une autre politique, j'ose imaginer une autre politique - une autre politique pour demain,
voici les premières esquisses pour ce qui sera mon bulletin de vote...

Comme pour les élections régionales,
- Leçon de civisme, j'ai voté Pikachu
Comme pour les élections sénatoriales,
- J'ai voté evoli, comme Evoluer

Pour les élections présidentielles,
- Je vais voter...  encore pour un personnage Pokemon !

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 14:04

Le 8 mars, il y a la Journée des Femmes.

Cette année, j'ai pris un jour de RTT... et je suis allée chez le coiffeur !

- Pas envie, plus envie d'aller manifester?


C'était pourtant sympa, l'année dernière. Le samedi. Dans les rues de Paris. Avec en souvenir une blague Carambar, et des mots expliqués à ma fille. Expliqués... ou non : lesbophobie - érotisme.


Dans un sursaut, j'ai quand-même réussi à me bouger; et je suis allée à une manifestation dans ma ville.

Et je suis tombée en plein sur la 1ere adjointe; enfin, c'est elle qui m'est tombée dessus, la 1ere adjointe aux Droits des femmes. Toute guillerette, elle m'a saluée, expliquée et vantée de long en large, une super-méga-ultra intéressante conférence sur... je ne sais plus !


Et ensuite, je suis restée pour le discours du Maire de ma ville.
La 1ere adjointe était là, toujours aussi guillerette... muette, maintenant ! A écouter Monsieur le Maire? Comme au conseil municipal? Ce conseil où les femmes élues ne prennent que très peu la parole. ( statistiques ici !) Tellement peu que j'en arrive à me demander :
- à quoi ça sert, la parité?


Quelques extraits et analyse de son discours.

Monsieur le Maire a déclaré
- A [nom de la ville], la journée de la femme s’étend sur une semaine
- Pas une journée, pas deux, pas trois... une semaine. Mais oui, Mesdames... Mais oui, venez et regardez, touchez mes belles salades.


Ensuite un rappel des manifestations dans la ville; un détour sur l'origine de "
la Journée des femmes"
- Tiens, cette fois-ci, il a bien dit"des femmes"...


 Puis Monsieur le Maire a souri, un peu d'humour :
Il m’arrive ainsi d’entendre : Les femmes, c’est toute l’année ! Qu'ils se rassurent, je suis entièrement d'acoord avec eux.


Il a poursuivi en donnant des chiffres : inégalités salariales, nombre de femmes victimes de violence... jusqu'à :

Je crois qu’il est important, pour lutter contre ces inégalités, de réfléchir à la création d’un un ministère dédiés aux droits des femmes.

- Un ministère dédié aux Droits des Femmes... Comique !

Quand on pense qu'il y a une adjointe aux Droits des femmes dans la ville et qu'il a fallu pourtant que je me batte pendant deux ans, pour une simple délibération; cette délibération pour la possibilité de remboursement des frais de garde pour élu.es non indemnisé.es; cette délibération, passée au bout de deux ans... parce que j'ai tenu bon; parce que des amis, des élus d'autres villes m'ont aidé et accompagné dans ce combat.


Et pour finir, le Maire parle de moi... "Je veux avoir une pensée pour toutes les autres, les femmes, « comme on dit » ordinaires, les femmes oubliées, les femmes dont on ne parle pas.

Je veux parler de celles qui luttent pour s’imposer dans des milieux masculins, [...], dans la vie politique [...],

Je veux parler de celles qui, jour après jour, doivent faire acte de courage pour contrebalancer les injustices qui perdurent, si minimes soient-elles.

- Il parle de moi... il pense à moi
Oubliée, banale, ordinaire... Je suis une femme et j'essaie de m'imposer dans ce conseil municipal, de
s’imposer dans des milieux masculins, pour contrebalancer les injustices.

- Il parle de moi... il pense à moi
ça, c'est mon interprétation; cela n'engage que moi. Et c'est la le talent du Maire, il faut le reconnaître.


-
il a dit "faire acte de courage"
et je fais donc acte de courage, et je reconnais : pour une fois, je suis d'accord avec le Maire de ma ville... 

et, surtout, je suis un brin vexée
- Le Maire de ma ville, il manie encore mieux que moi, le sens de l'ironie et l'humour!...

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:37

Mars - Y'a la Journée des Femmes; y'a la Journée de l'eau...
- moi, le 8 mars, j'ai pris une journée de RTT.

Avec ce risque de confusion :

Que cette journée des Femmes me serve à faire le grand nettoyage de printemps;

... à grands coups de seaux d'eau? Et être lessivée? 

Et là, sur le haut de l'étagère, j'ai essuyé ma carafe et mon verre.

Carafe, des pots, de l'eau
- Cette carafe et ce verre en verre, que je prends chaque fois qu'il y a conseil municipal;
- Cette carafe que je vais remplir au robinet, dans les toilettes de la Mairie;

- Cette carafe que je vide, en fin de séance, dans les pots de fleurs devant la Mairie.
( J'ai bien écrit "des pots, de l'eau" pas "des pots de vin")

Cette carafe, car je refuse d'utiliser la bouteille de 33 cl posée sur ma table;
- sur ma table et sur celle de tous les élus municipaux.

- Cette bouteille de 33cl, en plastique; gaspillage de matière;
- Cette bouteille, ouverte, moitié bue, toujours jetée, pas toujours recyclée?
- Cette bouteille, un coût exhorbitant, comparé au pris de l'eau du robinet.
- Cette bouteille, ces bouteilles... vu le nombre d'élus, de séances. J'ai déjà fait le calcul !- Cette bouteille, un coût exhorbitant,

En début de mandat, j'ai demandé au Maire de ma ville
- une carafe et un verre en verre à ma disposition;
Et j'ai précisé :
- je me chargerai de la remplir, de la vider...
Et le vide en retour :
- comprendre, pas de réponse ! 

De l'eau, du vin et divin? Je reste philosophe. 
Mars - La Journée mondiale des Femmes, la Journée mondiale de l'eau...

Et je me dis que ma ville, décidément, c'est tout un monde....
Et je me demande ce que sera demain;
Jusque-là épargnée, même pour ma dernièreTribune!  ai-je du pot? Dois-je mettre de l'eau dans mon vin?


Demain est un autre Jour... une autre Journée.
Une autre Journée, le 7 avril, la journée Mondiale de la Santé au Travail...

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 18:25

Ce mardi de mars 2012, la campagne présidentielle est officiellement ouverte...
- avec le nombre de candidats exacts, les signatures vérifiées par le Conseil constitutionnel, etc
- avec Corinne LEPAGE, les a-t-elle ou non, les 500 signatures justement?...
- avec des sondages, oui ! ce sera encore sûrement l'occasion de sondage !

Et les fleurs que se lancent les Politiques?
Ils vont y aller à pleines poignées?
C'est le printemps ! C'est l'ouverture des premières fleurs...

 

Silence ! Suspension !
Suspension des broutilles des Politiques. L'actualité prend le pas...  des meurtres :
- des militaires aux prénoms arabes, des enfants et enseignant juifs abattus... en pleine rue.

Choquée par ces faits, je pense que je le suis. 
Commentée cette actualité, certainement pas...  surtout pas sur Facebook.

Facebook,! et je lis sur facebook, ce commentaire d'un "ami", un élu municipal :
"participe a une ceremonie a la synagogue d'Asnieres en la memoire des enfants et de l'enseignant "

Colère ! Colère ! I
Cet élu, ce Maire-adjoint, il se croit au spectacle,? Que fait-il avec son black-machin chose dans une synagogue, à tweeter, facebooker? Inconvenance !

Encore un qui fait feu de tout bois lorsqu'une personne fait feu pour de vrai. Et tue !

Tue, la minute de silence
Et dans la grande affliction qui touchent les politiques, cette minute de silence.

Me-suis-je tue lors de cette minute de silence, à 11 heures? Je ne sais. 
Je sais juste qu'avant de partir au travail, avant que mes filles ne prennent le chemin de l'école, j'ai dû les briefer sur l'actualité. Et je n'aime pas. Sentiment de va-vite, pas assez de recul. et pas le temps de répondre à leurs questions...

Et cette question, le soir, à mes filles:
- avez-vous observé une minute de silence?

Et cette réponse de ma fille :
- le prof s'y est pris à deux fois...

C'est vrai qu'elle se plaint du bazar dans sa classe. De pire en pire. Que lui dire?
Et elle enchaîne :
- Tu sais, ce tueur, il aime pas les Etrangers. S'il monte sur la région, on est tous concernés. Dans la classe, y'a que deux qui sont Français?

Comment lui expliquer; comment t'expliquer ma fille? Nous sommes habitants d'une cité; nous sommes dans un ghetto. C'est le résultat de la politique de la ville. C'est le résultat du Politique N°1 de la ville. Sectorisation, ghettoïsation... la mixité n'existe pas.

Et ma fille d'ajouter, à l'intention de sa soeur :
- Toi aussi, tu es concernée. Ton prénom qui est juif, papa qui est arabe... Fais gaffe !

Et là, je me fâche ! et je repense à cette stigmatisation de l'année dernière.... ce fichage religieux
- Votre enfant fera le ramadan : oui/ non
sur le formulaire d'inscription à la cantine...


Je me fâche? je pense que j'aurais mieux fait d'observer... une minute de silence !
Expliquer avec des mots calmes à mes filles, la montée du nazisme, des extrémismes...

Une minute de silence... une vraie !  Pas celle hypocrite des Politiques...

Et je me demande si au conseil municipal, il y aura une minute de silence...
C'est dans une semaine, est-ce que ce sera encore d'actualité?

Et j'espère qu'aucun élu de ma ville, durant cette minute, ne va tweeter, facebooker,
pour clamer à cor et à cri

Repost 0
Published by elueopposition - dans Politiques peu éthiques...
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 18:07

Et j'ai donc écrit ma Tribune pour le journal municipal; puis j'ai écrit au Maire de ma ville (allez-vous m'attaquer pour diffamation?) puis je l'ai réécrite, expurgée !  (merci amis Facebook).... et encore, envoyée la réponse du chef de cabinet.

"La nouvelle version de votre tribune, celle que vous nous avez adressée [...] sera publiée en l’état et n’apparaît pas susceptible d’engendrer des poursuites."

Dans sa réponse, le Chef de cabinet précise  "La nouvelle version [...]  pas susceptible d’engendrer des poursuites."
Ce qui  signifie implicitement, la première version pouvait en engendrer.. et il poursuit son mail, sur une question de police...

Police de caractères !  


Ma Tribune est sous forme de dialogue; dialogue fictif de politique à peine fiction.
- Le conseil municipal est un théâtre;
- Le quotidien de la politique et des Politiques de ma ville et celles d'à-côté, c'est du cinéma. De la fiction ! De la politique fiction !

Pour faciliter la lecture, pour mettre en exergue cette idée de dialogue, les répliques alternent :
- lettres normales pour l'un des personnages; lettres en gras pour l'autre....

Et voilà que le Chef de cabinet déclare dans le mail :
,"Par contre, comme pour toutes les tribunes, le texte doit être uniquement en light et ne pas comporter de mots ou de phrases en gras."

Décidément, "Le Gang des Chiottards" est en pleine effervescence ! Il déborde d'imagination pour me faire ch... avec, maintenant, cette question de police. La police de caractère...  Du "light" sur la forme en plus d'alléger le fond?

"Pas comporter de mots ou de phrases en gras."?
Et pas question de céder !  Vu le temps de perdu, déjà, sur cette malheureuse Tribune, je choisis de répliquer... et envoi d'un mail en retour.

Des formules de politesse, en introduction,  puis ceci:

..........................................................................................................


Police en gras ?
Par contre, je m'étonne de cette réflexion sur les polices en "light"; cet
anglicisme signifie-t-il que le "gras" en style, me serait refusé; cet
effet qui permet de mettre en exergue le dialogue... tout comme de
nombreuses tribunes d'autres groupes politiques, des mots, suite de mots,
ont recours à cela.

Donc, j'espère que le service communication va respecter, cette fois-ci, ma
mise en page ( contrairement à la Tribune de janvier 2012) avec le "gras".
Certes, comme je l'ai déclaré en séance municipale de janvier 2012, je cite
"il faut de la compréhension à l'égard du service communication"; mais
cette compréhension ne doit pas être à sens unique !
D'ailleurs, mon texte tient compte de ce paramètre, étant largement en deça
des 2 000 signes.

... Et j'espère qu'une personne du service communication ne va pas encore
passer 54 minutes au téléphone pour essayer de me convaincre pour, in fine,
me censurer, comme ce fut le cas pour ma Tribune  "Le Parti des Mères. Pas
du Maire!"

..............................................................................................................................................

 

Et je me demande ce qu'il en sera... réponse lors de la sortie du Magazine municipal, en avril.

Avril... Le 1er avril...
Dans ma ville, la politique municipale, le respect pour l'opposition, c'est décidément une belle blague !

Repost 0
Published by elueopposition - dans La pravda municipale
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 10:53

Et j'ai écrit, envoyé ma Tribune pour le journal municipal; et le risque de diffamation plane...

Plusieurs amis facebook se proposent et ils me donnent leurs avis; sauf que comprendre cette Tribune, le pourquoi du risque de diffamation se traduit par un passage obligé - il faut savoir qui je suis... ou, plus exactement, quels sont les événements qui  s'enchaînent dans ma ville; ma ville et les villes d'à-côté.
- Vous savez qui je suis? La question que je pose.  

Et cette satisfaction dans les réponses: Non !

Et cette décision de faire confiance à trois contacts, avec ce retour sous différentes formes:
- Vous pouvez compter sur ma discrétion et ma loyauté même si je suis élu...  

Et cette précision parfois nécessaire
- Cette Tribune, elle est publiée dans le Journal municipal; pas sur Elue Opposition. Je suis bien sûr, obligée de la signer sous mon nom ! Pas sous un pseudo...

Grosso modo, oui j'existe vraiment ! Non, je n'invente pas... et je suis seule au conseil municipal de ma ville.
- Seule car dans l'Opposition par rapport à la Majorité
mais encore...
- Seule car l'Opposition n'apprécie pas forcément ma position "électron libre".

Je montre peut-être mes pieds... mais de là à baisser la tête.... et d'ailleurs, ma Tribune concerne des Maires, le Maire de ma ville et des villes d'à-côté, donc de droite comme de gauche, UMP comme PS. Et je rappelle que je n'adhère à aucun parti, que je suis sans étiquette... Que je n'avais pas compris ce que signifiait être élue municipale. Je croyais que c'était pour imaginer ma ville de demain; ma ville de demain avec une idée de bien !
Bref, je rassemble... contre moi !

Le risque plane, prudence !

- je vous conseille la prudence car il y des juges dépourvus d'humour qui verront de la diffamation dans un trait d'esprit.
me précise donc un ami.

Et je tire un trait définitif sur la première version de ma Tribune.
-
Trait d'esprit ?  je rature !
- Juges dépourvus d'humour? Je rature encore, sabre, censure...
Que des juges soient dépourvus d'humour, je ne sais, je n'en connais pas;
Que le Maire de ma ville, et les autres concernés par ma Tribune, en manquent... je le crains !
Pas envie d'être poursuivie....

Et je me rapproche du Directeur de cabinet, qui a transmis au Chef de cabinet auquel j'adresse la nouvelle version.
Et là, j'ai enfin une réponse !
"La nouvelle version de votre tribune, celle que vous nous avez adressée [...] sera publiée en l’état et n’apparaît pas susceptible d’engendrer des poursuites."

Il est bien précisé : "La nouvelle version [...]  pas susceptible d’engendrer des poursuites."
Ce qui  signifie implicitement, la première version pouvait en engendrer...

Quelque fois, je me dis que je suis inconsciente...

Et je lis la suite du mail...
Par contre, comme pour toutes les tribunes, le texte doit être uniquement en light et ne pas comporter de mots ou de phrases en gras.

"pas comporter de mots ou de phrases en gras."?
et je me dis :
Les tribulations pour cette Tribune ne sont pas finies... à suivre !

Repost 0
Published by elueopposition - dans La pravda municipale
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 07:42

 Et je viens d'écrire ma Tribune pour le journal municipal; et je me demande si je suis dans la diffamation...

Appel à l'aide sur Facebook! - et ce premier retour avec une extraordinaire réactivité:

- Risqué ! Trop risqué !

Et je reçois des conseils, dont voici quelques exemples :

- Emploie le conditionnel ! L'utilisation du conditionnel est une arme qu'il ne faut pas négliger...

 Et je me dis qu'il me faut réviser mes conjugaisons ! Et je révise le conditionnel et je me dis:
- il s'agit de faits en cours de traitement par la justice, là c'est plus délicat!

Plus délicat, c'est bien le cas.
D'autant plus délicat que dans la zone, [les maires des villes] sont assez procéduriers...
... procéduriers et l'envie de supprimer le "p", le "c" et le "e"... et d'écrire : Orduriers !

Et je réécris ma Tribune; et j'attends... et je contacte le Directeur de cabinet, qui m'informe qu'il a transmis au Chef de cabinet...
L'impression de revivre une histoire... une impression de déjà vu.

   

- si j'avais su, je m'aurais pas engagée?

Déjà que j'ai envoyé cette Tribune avec une faute d'accord. Même que je m'en suis excusée auprès du service communication, dans le cadre du mail envoyé au Maire de ma ville; ce mail où je pose la question, directe

- Allez-vous m'attaquer en diffamation?


A suivre  

Repost 0
Published by elueopposition - dans La pravda municipale
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 21:54

Et je viens d'écrire ma Tribune pour le journal municipal; et je me demande si je suis dans la diffamation...

Je cherche donc personne qui serait prête à lire cette Tribune... avec un esprit critique.
- Merci Facebook !

Et ce premier retour est plus que pessimiste....  et je prends conseils auprès d'autres amis; et cette phrase qui revient , à croire qu'ils se sont concertés entre eux et elles :

- Risqué !
avec des variantes :

- Oublie à mon avis, même si j'ai aimé. Trop risqué !

Riques ?
Et je me souviens de mon collègue...  attaqué par un employé de la ville. Pour un mot en trop sur son blog.

Et je me souviens d'avoir écrit alors, sur ce blog : Diffamation ! Et, j'ai peur !
Et je suis blessée par les attaques, d'autres attaques.... ces attaques, enfin ce que je ressens comme telles, et pour lesquelles j'ai demandé l'assistance juridique à Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire ! Demander son avis !
Monsieur le Maire, la solution est là. Et je décide donc d'e lui envoyer  un mail, ce mail-là.
D'ailleurs, j'en profite pour lui rappeler qu'il n' a pas donné suite à une demande précédente. autant profiter de l'occasion...


Monsieur le [nom du Maire], [Maire et le cumul de ses mandats],

Dans le cadre de l'expression de l'Opposition, la Tribune. Et cette question, directe :

- allez-vous m'attaquer en diffamation?

Cette demande fait suite à la réflexion d'amis. Il est évident que si vous aviez répondu à ma demande de protection fonctionnelle, objet d'un courrier (envoyé en AR) puis d'une relance par mail, mais encore d'un appel à votre Directeur de cabinet...
- une réponse positive m'aurait permis de chercher et donc de demander l'avis d'un avocat dans la foulée,
- une réponse négative m'aurait permis de mener mes recherches sans attendre, avec ce refus, chez Le Peuple des connecteurs; Peuple des connecteurs auquel je ne demande service qu'en ayant les éléments en main... or me manque cet élément : Protection fonctionnelle ou pas? ou mode de fonctionnement...

De là, je reviens à la question première de ce mail :
- allez-vous m'attaquer pour diffamation si cette Tribune dont je suis l'auteure, est publiée dans le journal de la ville où nous habitons.

Veuillez recevoir, 
[Monsieur le [nom du Maire], [Maire et le cumul de ses mandats], l'expression de mes sincères salutations.

Et j'envoie donc ce mail, avec copie au Directeur de cabinet et au service communication (auquel j'avais déjà fait parvenir ma Tribune) Et, dans ce mail, d'ailleurs, ce PS au service communication. CAr j'ai honte. Vraiment honte ! Je vais la copier 100 fois celle-là ! Dans ma Tribune, j'ai oublié un "s".
 

 

Note particulière pour le service communication :
- si diffamation il y a, elle porte sur le fond, et non sur la terrible faute d'accord grammaticale que j'ai corrigée; et pour laquelle je vous prie de m'excuser, bien qu'elle soit très choquante!

 

 ... A suivre


Repost 0
Published by elueopposition - dans La pravda municipale
commenter cet article

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche