Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 13:17

Dimanche, tenue du bureau de vote.

Présidente, d'un bureau de vote : l'honneur !

- Tu tiens un bureau de vote? -  tu es assesseur?
- Non, Présidente !
Admiratif, l'ami Facebook ave lequel j'échange.

Obligée de lui expliquer :
- Certains élus de la Majorité devaient être en vacances, le Maire adjoint a bien été obligé de faire appel à l'Opposition; et même à faire appel à moi "en bas du tableau", près du radiateur!


Après la réunion du Maire adjoint, (ci-avant et en trois volets!), je suis passée de la théorie à la pratique.
Et, très pratique, le samedi soir, je prépare mes vêtements parce que dimanche, je dois me lever tôt.
- Prière pour le Président d'être présent à 7H15!

Belle allitération en P ! 
- P comme Point d'honneur à arriver à l'heure... et que sur cette journée, tout se passe pour le mieux.
Moi qui passe pour une farfelue au conseil municipal, pas du tout envie de leur donner raison.

- P comme un pied devant l'autre, je marche dans ma ville pour rejoindre la cantine où se trouvent quatre bureaux de vote regroupés... et je rattrappe une personne de mon quartier... et il est facile de deviner que nous allons au même endroit.

Qui aurait l'idée de se lever si tôt, un dimanche matin? Sauf pour faire son jogging !
Sa tenue : costume / cravate écarte cette hypothèse.

Nous faisons chemin ensemble; il tient le bureau jste à-côté du mien.
Nous poireautons ensemble, avec quelques assesseurs qui viennent d'arriver.

Rien à faire ! Le personnel et la malle de la Mairie ne sont pas arrivés. Juste papoter ! Faire connaissance avec ceux et celles avec lesquel.les on va passer la journée.

Madame la Présidente : l'horreur !

- Madame la Présidente ! me dit la personne de la Mairie, la chef de bureau.
L'horreur, cette appellation qui correpond si peu à mon style, y compris sur le plan vestimentaire avec mon jean et mes baskets... même si j'ai fait l'effort de mettre une chemise, bien blanche et bien repassée ( que de temps passé à cet exercice !)  

Et je commence par poser des règles, implicites, non stipulées en réunion :
- Je suis  [mon prénom]... 

Et je précise à l'égard des assesseuses - que des femmes dans mon bureau !
- Je n'y connais rien ! Seul point pratique : je suis sans étiquette ! Donc, ça facilite la tenue du bureau par rapport à la représentation des Partis...

Puis me tournant vers la chef du bureau ( donc côté personnel du Mairie )
- Et j'ai bien retenu les explications de Monsieur le Maire adjoint, vous êtes une professionnelle de la tenue d'un bureau de vote. Donc c'est super ! Avec vous, j'ai confiance...

Et, ceci posé, j'étais sûre que tout allait bien se passer! L'ambiance était donnée. Sérieuse mais conviviale.
Et j'ai joué mon rôle...

Voici les clés de l'urne

Et je n'ai pas chanté "ne les perds pas, tala tatat... "   J'en ai remis une à l'assesseuse la plus âgée - facile à deviner, heureusement - déclarant dans le même élan :
- Etes-vous d'accord pour être vice-présidente de ce bureau? Et, donc détenir la deuxième clé? C'est au bénéfice de l'âge, Mesdames. Et, maintenant, il en faut deux d'entre vous pour compter les enveloppes...

En effet, il y en avait en plus...

Voici le registre

Et j'ai précisé : Je vous propose à tour de rôle d'aller boire un café dans la salle d'à-côté, en cours de matinée. En tout cas :
- Pas de gobelets sur les tables ! et ce prétextant ma maladresse... réelle ou fictive, qu'importe !

Et, j'ai demandé l'heure... deux assesseuses ont vérifié leur téléphone portable... la chef de bureau ou une asseuse aguerrie m'a précisé :
- vous devez dire "le bureau de vote est ouvert".

J'ai eu envie de lui dire
- c'est un peu ridicule, vous ne trouvez pas?  je suis vraiment obligée de le dire...

Mais ce n'était peut-être pas le moment de parlementer; et puis, cela leur semblait tellement important, ce rituel, que d'une voix claire, j'ai donc déclaré :
- Le bureau est ouvert !

Le bureau est ouvert !
Et j'ai pris place devant l'urne... C'est la place de la Présidente. Amusée !


Et la journée a commencé...

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 09:12

Dimanche, dans 15 jours :

- Le choix entre Rolex ou Solex?

et moi je vote comme d'habitude... Pokémon !
pikachu

Un dessin de ma fille... glisser dans l'enveloppe puis l'urne...
Je n'ai pas de couleurs politiques pour ces Politiques qui nous en font voir de toutes les couleurs....  

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 08:35

Et ce lundi matin, je suis en pleine forme...

Bien dormi, mieux dormi que dans la nuit de samedi à dimanche.
- Non que je sois soulagée du résultat des élections; il m'est complètement égal, j'ai voté Pokémon !
Même si le score de Marine Lepen me déplait...


Soulagée je suis ! cette expérience de Présidence d'un bureau de vote fut enrichissante, intéressante et surtout :

- Tout s'est bien passé !

Moi qui passe pour "farfelue", "pas sérieuse" au conseil municipal de ma ville, je n'avais pas intérêt à me planter !

Et le soir, en Mairie, lorsque je suis allée porter le PV, j'ai remercié le Maire adjoint !
- Le Maire adjoint chargé des élections;
- Le Maire adjoint qui m'avait forcé la main ( obligation de tenir un bureau de vote)
- Le Maire adjoint et sa grande réunion de préparation (Partie 1 et Partie 2)

Et ce Maire adjoint auprès duquel j'ai joué l'élue modèle !
- Elue modèle, pas top modèle, puisque j'ai été élue sur une erreur de casting !

J'ai joué l'élue modèle en lui posant, la veille des élections, une question clé !
- Enfin, très exactement, une question sur les clés de l'urne...
- En réponse à son mail, le samedi soir...

Le Maire adjoint rappelait  :

    .................................................................................
Bonsoir

Pour le premier tour des élections présidentielles du 22 avril 2012
vous avez donné votre accord pour la présidence d’un bureau.
A ce titre je vous demande de bien vouloir etre présent(e) à 7h15 afin de préparer votre bureau

Je vous remercie de votre participation.
............................................

et des remerciements...

En retour, je le remercie aussi, lui précise que j'ai bien noté l'horaire sur mon cahier.
pour lui prouver, je récite la leçon "vacances" "comptage des enveloppes"

Puis lui précise ma question concernant "les clés" même si j'ai trouvé la réponse sur quoi.info
Et je lui donne mon numéro de fixe pour qu'il m'appelle si cette explication sur "les clés" ne peut
être traitée demain.

... et je fais un pari avec mon mari :
- Je lui donne une demi-heure pour m'appeler !

... et j'ai gagné ! Le téléphone a sonné ! Et j'ai surtout été gagnée d'un fou rire !

Four rire au téléphone !

Fou rire car difficile de garder mon sérieux au téléphone, alors qu'il me donne force de détails, me rassure et jubile ! Il est content que j'en appelle à lui et c'est pour ça, d'ailleurs, qu'il m'appelle ! 

Ce n'est pas beau de se moquer ainsi d'un Maire adjoint ! au contraire, je devrais souligner son professionnalisme, son souci de la perfection, son implication...

Ce n'est pas sympa mais c'est ma douce vengeance. Je n'ai pas oublié sa Tribune, publiée contre moi, dans le Journal municipal. Sa Tribune "Réponse à Madame [mon nom]. Cette Tribune qui n'aurait jamais dû être l'objet d'une polémique de sa part... 

Dans cette tribune, j'avais mis beaucoup d émoi, beaucoup d'émoi... parce que je pensais à Olga.

Et je ne lui en veux plus... Je peux passer à autre chose !



Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 18:29

Obligée, demain, de tenir un bureau de vote ! de le présider !
Et je suis donc allée assister à la réunion des Présidents des bureaux de vote, réunion présidée par un Maire adjoint...

La réunion fut longue... Après la question des "non admis à voter" qui peuvent voter, des mandataires et leurs deux tours dans le bureau, le tour de la question sur "un ou deux bulletins", l'assesseur de 8 heures titulaire ou pas,

 


Un chaise, un café !

 Ma voisine de réunion pose une question sur "la dissimulation du visage",  belle périphrase pour parler de la burqua, mot qui sera finalement prononcé. Elle est renvoyée à la loi. Et le Maire adjont en profite pour faire le topo sur :
qui est présent dans le bureau de vote? et plus précisément, sur

- Y'a le délégué de liste! Chaque candidat peut avoir des délégués de liste; il n'a pas le droit de passer derrière le bureau ! martèle-t-il.  Propos assorti de ce point important, essentiel, primordial que je m'empresse de noter sur mon cahier pour garder tout mon sérieux :
- Mais vous avez le droit de lui offrir une chaise pour qu'il s'assoit !

Une chaise, un café même !

.... et je me demande si je dois lui poser la question :
- si du café est renversé sur le registre d'émargement, que faut-il faire?

Un enfant, un chien !

Mais voilà que ma voisine pose à nouveau, une question sur "seul dans l'isoloir, quelles exceptions?"
Le Maire adjoint évoque le cas des personnes handicapées, précise l'obligation d'être seul dans l'isoloir.
même le mari et la femme, c'est non !  insiste-t-il. C'est une seule personne dans l'isoloir !
Pour ensuite expliquer qu'il faut être tolérant avec les parents qui viennent avec leurs enfants... et que les enfants peuvent être avec son père ou sa mère dans l'isoloir.

.... et je me demande si je dois lui poser la question :
-y'a-t-l un âge, une taille requise? sauf que j'ai envie de me tailler même si la taille d'un chien m'amuse.

C'est une réflexion de ma voisine, sur la question d'un chien.
- Un chien peut-l pénétrer dans le bureau de vote? 
elle a eu le cas de figure; elle a refusé l'entrée d'un bureau de vote à un chien de grande taille qui lui faisait peur; puis elle a accepté une électrice avec un petit caniche; et le propriétaire du gros chien, quand il a vu ça ( ça, le caniche et le cas), il a protesté !

... et je la remercie d'avoir partagé cette réflexion, juste à mon égard !
-y'a-t-l un point dans le code électoral qu le précise... aurait encore prolongé la réunion.

Parce que ce n'est pas fini !  a haussé le ton le Maire adjoint. L'assemblée étant un peu plus dispersée...
Pas fini car il faut encore parler de la fermeture du bureau. A 20 heures !

Y'a pas de métro dans ma ville !

Le bureau de vote ferme à 20 heures; peuvent encore voter tous ceux et toutes celles qui sont entrés dans le bureau de vote. Et de là, un bref rappel sur l'heure d'arrivée le matin ( 7H15, j'ai compris), sur l'heure de fermeture (20 heures) et de l'importance des vacances.

- Y'a ceux qui vont arriver au dernier moment ! a 20 heures, une personne du burau doit se mettre à la porte, et la fermer ! Trop tard pour ceux qui ne peuvent pas rentrer si le bureau de vote est en incapacité de les accueillir... et de s'expliquer, devant les moues dubitatives, en ayant recours à un cas de figure.

- Une rame de métro bondée qui arrive; les gens qui viennent voter sauf que y'a pas assez de place pour qu'ils entrent tous et comme les moues sont encore plus dubitatives, il sourit et précise :
- Enfin, y'a pas de métro à [nom de la ville] !



 - Rassurez-vous, Madame [mon nom], je suis juste à côté de vous.

La clé de l'urne ! Tiens, il a oublié d'en parler... et ça, justement, je ne sais pas...
Mais je vais bien trouver, pas la clé, mais ce qu'il en est... sur internet !



.................................................................................
Bonsoir

Pour le premier tour des élections présidentielles du 22 avril 2012
vous avez donné votre accord pour la présidence d’un  bureau.
A ce titre je vous demande de bien vouloir etre présent(e) à 7h15  afin de préparer votre bureau

Je vous remercie de votre participation.
............................................

et des remerciements...

En retour, je le remercie aussi, lui précise que j'ai bien noté l'horaire sur mon cahier.
pour lui prouver, je récite la leçon "vacances" "comptage des enveloppes"

Puis lui précise ma question concernant "les clés" même si j'ai trouvé la réponse sur quoi.info
Et je pousse même le luxe à lui donner mon numéro de fixe pour qu'il m'appelle si cette explication sur "les clés" ne peut être traitée demain.




Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 11:29

Obligée, demain, de tenir un bureau de vote ! de le présider !

Obligation ou injonction,  ou est-ce mon sens civil et civique, je ne sais. Je suis juste sûre que je serai demain, dimanche, Présidente d'un bureau de vote... ce qui commence par une réunion avec les Présidents des autres bureaux.

La réunion est dans une salle de la Mairie que je ne connais guère.  Cette réunion commence donc par une course dans les couloirs...
Et je repense à la partie de cache cache imaginée lorsqu'il y a plus de trois ans, j'ai demandé à visiter la Mairie.

Arrivée avec dix minutes de retard, je note le soulagement du Maire adjoint.
- qui vient me voir, protecteur...
et je sors mon cahier de notes...
- qui tient à montrer mon séreux.

Vacances, donc se lever plus tôt !

Ce premier point retenu : le rendez-vous est fixé à 7H15 ! pour ouvrir le bureau à 8 heures précises.
- Ce sont les vacances, il faut venir plus tôt !  insiste le Maire adjoint devant les quelques murmures de réprobations.

Venir plus tôt car les premiers votants risquent d'arriver à 8 heures précises, tout doit être prêt !  Avant l'ouverture du bureau de vote, il faut les assesseurs titulaires, les suppléants des assesseurs si le titulaire n'est pas là mais qu doit être là à 8 heures.
- Non, pas 8 heures pour l'assesseur titulaire, mais obligatoirement à 20 heures pour signer...
et s'en est suivie toute une discussion sur l'obligation - ou non - de l'assesseur titulaire d'être là à l'ouverture du bureau.

Venir plus tôt car avant l'ouverture du bureau, il faut compter les enveloppes... Il y en a plus que d'inscrits sur le registre; il faut donc les mettre de côté. Au cas où! Si des enveloppes sont abîmées, marquées...  Comme si 100% d'inscrits allaient venir voter...

.... Dès 8 heures, le Maire adjoint imagine donc une foule dans le bureau de vote comme sur le quai de la gare !
Et je croyais qu'il faisait allusion au Maire de ma ville. Lors des dernières élections, il est arrivé en retard ! Pas réveillé ! a cause du changement d'heure, semble-t-l! Mais je m'abstiens de tous commentaires...

Registre, j'enregistre !

Sur un autre registre, le débat reprend sur le cahier d'émargement.
Je retiens qu'il faut faire attention de faire signer "dans la bonne case", celle du premier tour.
si erreur, ne pas refaire signer.. et d'ailleurs, cette précision du Maire adjoint:

- Au 2eme tour, le stylo ne sera pas de la même couleur !
Et je n''ose lui demander s'il fait allusion aux couleurs politiques... je suis sérieuse car ça se complique.

- Il y a les procurations ! Il va y'en avoir beaucoup !
avec cette précision, le mandataire - qui n'aura pas forcément son talon-  n'est pas obligé de faire deux tours. Pas les premier et deuxième tour des élections !  Les deux tours, c'est à dire prendre une enveloppe, aller dans l'isoloir puis se présenter à la table de vote... il peut prendre directement deux enveloppes !

Un tour, deux tours, qu'importe, c'est de rester calme ! Mes trois passages au commissariat dans la semaine m'avaient déjà informés... Pas question de se plaindre, et ne pas confondre avec ma plainte déposée !

- Il y a les "non admis à voter"
Ils sont grisés !  Comprendre que sur le registre, la ligne où figure leur nom est grisée ! Ils ne sont pas admis à voter car ls sont inscrits sur les listes consulaires... donc, ils votent dans le pays où ils sont inscrits.

Sauf que...
et je m'en doutais qu'il y avait  un "Sauf " pas soft du tout d'ailleurs !

Ces inscrits sur les listes consulaires peuvent avoir demandé leur radiation de cette liste avant le 31 décembre; sauf qu'ils peuvent avoir demandé à voter en France... sauf qu'ils doivent le prouver...

Sauf que...
et je m'en doutais...

Cette preuve que ces "non admis à voter"  peuvent voter est différente d'un pays à l'autre. Il n'y a pas de formulaire unique... et le Maire adjoint de préciser que dans ma ville, il y a 300 inscrits sur les listes consulaires; de commencer à énumérer quelques pays...
et j'ai eu peur d'une liste complète de tous les pays du monde. Cei ne fut pas le cas. Ouf !

Ces "non admis à voter" qui ne peuvent le prouver qu'ils peuvent voter doivent aller en Mairie ( le Bureau centralisateur) qui en informe le Ministère des Affaires étrangères qui peut émettre un avis favorable, fournir une preuve  et, ensuite,  ces "non admis à voter" sont admis à voter ! Ce qui explique aussi les enveloppes supplémentaires...  et se traduit donc par une réexplication :
- Pourquoi il faut venir à 7H15, pourquoi il y a des enveloppes en plus...
et les échanges Majorité / Opposition par rapport à ces enveloppes...

et je me dis que c'est bien compliquées les élections, bien compliqué de tenir un bureau; encore plus angoissant d'en être la Présidente...

Sauf que...
et je suis rassurée, le Maire adjoint précise :

- Il y a les administratifs, avec des chefs de bureau... il savent déjà tout ça !

Ce que je ne savais pas, c'est que la réunion était loin d'être terminée... suite à venir !

Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 10:42

facebook-election.jpg


Et demain, c'est le premier tour des élections...
Et hier, je suis allée à la réunion, organisée par le Maire adjont, à l'attention des Présidents de bureaux de vote.

Une réunion assez longue !
Et j'ai eu l'impression de me retrouver au conseil municipal; avec la Majorité, l'Opposition qui ne sont pas d'accords sur des points... Il est vrai que le nouveau code électoral 2012 est arrivé !

Un nouveau code...
Un nouveau code... et je pense à cette interdiction de diffuser les résultats avant la fermeture de tous les bureaux de vote (20 heures pour les grandes villes); et cette mise en garde de la commission électorale qui concerne tant les médias belges que les particuliers sur Twtter ou Facebook.

Ce point n'a d'ailleurs pas été abordé lors de la réunion... alors que s'est posée et a été débattue la question :
- Si une personne vient voter avec son chien, l'animal peut-il entrer dans le bureau de vote? dans l'isoloir ( où il faut être seul....)?


Un code papier et un code Twitter...
L'archaïsme de nos Politiques m'inquiète !  Le code 2012 est un support papier qu risque d'évoluer moins vite que les codes twitter... et ce langage codé qui, cette fois-ci, ne sera pas du HTML, du javascript ou du msql, mais plus du "Radio Londres".

#RadioLondres,
Radio Londres - Message codé pour éviter une amende et pouvoir communiquer les résultats, les impressions ( j'insiste : pas les impressions papier !) et les pronostics.

Langage codé,  risque d'erreur...


Et je me dis :
Le bâillon est de mise, comme si les politiques/ administratifs n'avaient pas d'autres chattes à fouetter !
- chattes, car cette habitude d'écrire au féminin !

Et, afin de ne pas être dans une frustration castratrice, bien que la peur de se la prendre bien profonde est là...


Si demain, dimanche vers 18 heures, j'écris sur mon mur Facebook:
- Un plan SM se profile dans 15 jours !
il faudra bien comprendre qu'il s'agit d'un langage codé...

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 11:48

Se décider à aller porter plainte,
- un premier pied en avant. ici

Puis avoir l'élément pour porter plainte,
- le deuxième pied qui rejoint l'autre...

Cet élément, c'est une vidéo sur Youtube.
Et il m'est expliqué au commissariat qu'il faut les termes exacts, les propos tenus "mot à mot ".
Donc,
- soit je reviens avec cette vidéo;
- soit je viens avec une retranscription.

Je repense aux propos de l'avocat que j'ai consulté. Lui a parlé d'un constat par un huissier plus d'une expertise.
- une analyse de la vidéo?
et que pour ce faire, il faut compter quelque 300 euros; 300 euros auxquels s'ajoutent les frais d'avocat.

Analyse d'une vidéo

300 euros + 250 euros de l'heure pour un avocat et se pose la question
- Qui va payer?

Peut-être que la protection juridique, demandée puis votée lors du dernier conseil municipal, fin mars, couvre les frais?
- je ne le sais pas encore; les précisions arriveront sous peu; la Mairie a contacté son assurance; j'ai reçu un mail comme quoi je serai informée sous peu...

Avocat + huissier + expertise

Et quand bien même ! Peut-être ai-je droit à cette protection juridique sur le papier, mais ai-je le droit, le droit moral cette fois-ci, de faire payer cette facture ( avocat + huissier ) aux habitants de ma ville?

Sur ce point, j'aimerai bien avoir des conseils. Sauf que la seule personne qui bénéficie aussi de cette protection juridique, pour cette même vidéo, c'est le Maire de ma ville !
- Plutôt délicat de lui demander !

En revanche, je lui demande l'expertise de la vidéo. Cette vidéo, le Maire de ma ville l'a faite expertisée; c'est ce que j'ai précisé à l'avocat consulté; il serait dommage de refaire faire ce travail. Question de bon sens !

Ce bon sens qui n'est peut-être pas si évident !
- Moue dubitative de l'avocat ! J'envoie toutefois un mail au Maire de ma ville.

Dans ce mail, je lui demande s'il est possible de transmettre cette expertise de la vidéo à mon avocat ( rires ! je n'en ai pas !) assortie des raisons:
- "je suis soucieuse d'éviter toute dépense qu'il s'agisse de mes deniers personnels ou encore de l'argent des [habitants de ma ville] si ce constat d'huiiser est pris en charge par la protection juridique et couvre donc les frais ( ce que j'ignore)"

 
Pas de réponse, c'était il y a 15 jours !

Qu'importe, sans avocat, sans huissier, sans expertise, je suis allée quand-même déposer ma plainte au commissariat de ma ville.
- Plainte avec une clé USB
sur laquelle j'ai mis du temps à apprendre à charger une vidéo postée sur youtube, entre recherche, télé-chargement d'un logiciel, etc
- Plainte avec mon ordinateur portable
parce que la vidéo sur la clé USB était impossible à lire sur l'ordinateur de l'Officier de police judiciaire....

Clé USB, ordinateur portable et Codec

Cet officier qui m'a expliqué que je devais faire appel à... quelqu'un qui s'y connaissait en informatique; ce quelqu'un, mon mari, qui m'a expliqué:
- Pas lisible, la vidéo? Une question de Codec?

Codec? Cot cot Codec !
Qu'importe, je glousse... un gloussement au commissariat. Un gloussement car j'arrive enfin à porter plainte !


Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 12:31

Et je me suis donc décider à franchir la porte du commissariat ( voir première partie)

Non, pas pour une procuration... même si c'est le cas de nombreuses personnes !
Mais bel et bien pour déposer une plainte.

Plainte dans le cadre d'une vidéo sur Youtube; plainte car sur cette vidéo, il y a des propos à mon égard; des propos que je considère comme une injure.

- Injure, diffamation... je ne sais que trop.
- Injure, je garde cette approche, conseil d'un avocat que j'ai consulté.

Plainte, et je regarde les plinthes le long des couloirs...
Je baisse la tête, marchant derrière l'officier de Police Judiciaire, dans les longs et étroits couloirs du commissariat, jusqu'à un bureau, petit, encombré... Cet Officier de police judiciaire "qualifié" puisque l'affaire est "délicate".

Je ressors ma carte d'identité. Un réflexe, style "Vos papiers?"

Je réexplique la situation et cette fois-ci, je remets une impression papier du site youtube, avec la vidéo concernée :
- l'image de présentation, le titre donnée à cette vidéo, la date, l'auteur de cette publication...
et ensuite, toute la série de commentaires qui en découlent.

Et je repars par les longs couloirs...
- Pas d'accès à Internet au commissariat, besoin des propos exacts tenus... et donc, impossible de déposer une plainte.

Je dois revenir... avec une copie de la vidéo!

La suite

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 09:35

Et je suis enfin allée porter plainte !

Arrivée au commissariat, du monde. Beaucoup de monde !
A quelques jours des élections, les citoyens affluent pour les procurations.

Au guichet d'accueil, je parle doucement; pas envie d'être entendue des gens autour.

Et je me dis qu'il doit être difficile, plus que difficile de se présenter au commissariat lorsqu'il s'agit d'une affaire plus grave, plus intime. Je pense bien sûr aux femmes victimes de violences conjugales, aux femmes victimes de viols...
... et je me remémore cette phrase choc, cette initiative qui circule sur Facebook et encore plus sur Twitter :
- Je n'ai pas porté plainte; avec des témoignages; de nombreux témoignages...

Au guichet d'accueil, je reste donc évasive.
Mes propos sont peu ou prou cela :
- Je souhaite déposer une plainte, suite à une vidéo... sur internet... Non ! Pas sur Facebook...

Puis je patiente sagement. Comme demandé.  Je patiente longuement.
Puis je prends un livre. Indifférente. Et les idées se bousculent dans ma tête. Contradictoires !

Qu'est-ce que je fais là? Pourquoi en arriver-là? Est-ce moi qui en fais toute une histoire? C'est pas si grave ! C'est futile! Tu leur fais perdre leur temps ! Tu cherches quoi ?
Oui, mais...
Pas à toi de décider ! La Justice est là pour ça. La Politique est violente est une des explications?. La belle affaire ! Pourquoi doit-elle l'être ? Justement, il faut que ça change. Que toi, petite élue insignifiante, tu te retrouves identifiable dans une vidéo; que l'on se moque impunément de toi; et tu le sais, ce n'est pas juste "se moquer"... est-ce que tu dois l'accepter? Voilà trois mois que cette vidéo est sortie. Souviens-toi, tu en as pleuré même si tu as fait "bonne figure"... Rappelle-toi, tu n'as plus osé mettre les pieds en ville... Pas envie d'en entendre parler...
Oui, mais...
Il y a tellement plus grave; tellement d'autres cas beaucoup plus graves. Souviens-toi de cette Directrice de communication qui s'est suicidée...  elle travaillait pour un Maire. Elle s'est jetée par la fenêtre. C'est bien plus important...
Oui, mais...
Tout est important. Prévenir; porter plainte, c'est aussi prévenir. Pourquoi demain, tu ne seras plus élue, tu n'auras plus envie de t'engager, tu ne seras même plus une citoyenne active? Tu le sais ! C'est parce que cette vidéo, ces quelques mots à ton égard, sur cette vidéo, tu ne les digères pas! D'ailleurs, le conseil municipal t'a accordé la protection juridique. Ce n'est pas un hasard, quand-même... 

Et l'on m'appelle; et l'on me fait entrer dans un  bureau, me fait asseoir.

C'est la même personne qu'à l'accueil. Je réexplique donc, de façon succincte...
- Je souhaite déposer une plainte, suite à une vidéo... sur internet... sur youtube. J'estime qu'il est tenu à mon égard des propos qui relèvent de l'injure...
J'ai sorti ma carte d'identité. Il m'est demandé ma profession. Je réponds que je suis là, avant tout, en tant que
conseillère municipale. Et je précise de quelle vidéo il s'agit...

La personne du commissariat se lève, me demande de patienter, là, dans son bureau...  et cette fois-ci, ce n'est pas pour une question de procuration qu'elle doit régler en priorité. Il m'est redemandé mon prénom, mon nom, par téléphone et personne interposée... puis il m'est proposé de... retourner m'asseoir à l'accueil !

En effet, la personne du commissariat, une fois redescendue, m'a expliqué que je devais être reçue par un Officier de Police Judiciaire qualifié compte tenu du cas. 
Sourire bref ! Soulagée ?  et je retrouve ma détermination...  

La suite

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 16:04

Tribune, suite et fin!

Suite et fin, très fin ! Pas de police en gras !

Cette fameuse tribune du mois d'avril, enfin sortie dans le journal municipal, m'avait posée tant de soucis !

Peur d'être dans la diffamation ! et l'envoi d'un mail au Maire de ma ville :
- Allez-vous m'attaquer?

Et l'appel aux amis FaceBook, leurs conseils; et la réécriture en plus léger... pour en arriver, in fine, à une réponse du Gang des Chiottards:
- Cette version-là, oui mais pas de caractères en gras !

Et cette surprise en jetant un coup d'oeil sur ma Tribune et surtout, les Tribunes des autres groupes politiques de ma ville.
- Pas un seul mot en gras ! Ni pour moi... ni pour les autres !

Repost 0
Published by elueopposition - dans La pravda municipale
commenter cet article

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche