Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 18:49


Horrible, c'était horrible... Je pleurais, j'étais mal. Je me suis cachée pendant 48 heures


Nous sommes à la terrasse d'un café parisien, elle me raconte... Et j'imagine un passant interceptant ces mots. Peut-être s'imagine-t-il que cette femme, là, devant moi, est la victime d'un viol. Elle l'est, mais d'un viol politique. Explications.

Elle a la trentaine, dynamique, gaie et souriante. Elle est journaliste, très entreprenante. Et dans sa ville, elle a créé des activités, des emplois...  De plus, elle s'intéresse à la politique.  Rien d'étonnant à ce qu'elle soit contactée par un candidat, à la recherche d'une suppléante. Les législatives approchent.

Rendez-vous pris avec le candidat, échanges sur le fond et sur la forme de la campagne... et elle est partante.
Son talent rédactionnel, son réseau forgé grâce à sa société de communication, et plus encoore le sourire sympathique dont elle ne se départit jamais - même en me racontant son histoire !- Tout, elle est prête à le mettre au service de ce candidat. Mais...
Que les choses soient claires, suppléante mais pas une plante verte !


On verra ça plus tard !
Et la campagne pour les législatives commence...  et elle découvre l'expression "on verra ça plus tard"
- Pour la photo, comment on procède?
- On verra ça plus tard...

- Pour le tract, je pense que...
- on verra ça plus tard...

Et c'est ainsi que le "on verra ça plus tard" se traduit par "Les photos sont déjà parties" puis elle découvre un photomontage! Est-ce utile de le préciser, on ne l'a pas consultée ni sur le texte, ni sur la présentation. Elle se retrouve en petit médaillon.
Cette professionnelle de la com' essuie les quolibets de ses amis.

On te verra
Le plan de campagne s'organise, avec au programme une conférence, des rencontres avec les habitants.
Le "on verra ça plus tard" se traduit par  un "on te verra"...

- On te verra, mets-toi en robe!
- On te verra, ne fume pas !

Et là voilà donc transformer en escort girl... enfin, comprendre "femme objet"  servant de décoration à un candidat.
La suppléante rêvée... sauf que c'était mal la connaître.

Quelques jours avant le dépôt des candidatures, elle a dit "stop!"  et je crois même qu'en dépit de ce "stop!", il a déposé son nom. Sauf que c'était mal la connaître...   Elle a refusé d'être sa suppléante.  Une décision difficile à prendre.
- Je pleurais, j'étais mal, dit-elle. Et je la crois.

Et comme le candidat ne voulait démentir, continuait à faire "comme si elle était sa suppéante", elle a à son tour, communiqué, informé.
- Horrible, c'était horrible !  insiste-t-elle car le téléphone n'arrêtait pas de sonner, les tweets de tweeter...

Sans compter la surprise du candidat, sa stupéfaction ! Lui qui n'avait vu en elle, qu'un potentiel de voix grâce à sa présentation, sa jeunesse et  le dynamisme qu'elle incarnait. Le candidat a découvert qu'une femme avait un cerveau, un réseau et du caractère. Pas une plante verte qu'on exhibe !

Et pour échapper à tout cela, elle est partie pendant deux jours. 
- Je me suis cachée pendant 48 heures! ce sont ses mots.

Depuis, elle arrive à en rire; même que c'était drôle sur facebook, m'explique-t-elle; puis de préciser :
- Je me suis pas allée voter. Moi, c'est fini la politique!


Et je la remercie;
et l'impression d'être moins seule;
et je repense à la campagne municipale, à mes premiers pas dans le local;
et je suis rassurée de n'être pas la seule à prendre tout trop à coeur ( oui, j'en ai chialé, moi aussi, en d'autres moments et maintenant, j'en ris !)
et je trouve dommage, plus que dommage ce gaspillage... et l'envie de lui dire "Mais si, il ya quelqe chose à faire"...

et je retiens un "On verra ça plus tard" !

Partager cet article
Repost0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 08:49

C'est la rentrée parlementaire.  Les Faiseurs de loi s'installent sur les bancs de l'Assemblée.

Bon courage à eux! Pas facile de se mettre à travailler lorsque tout le monde pense aux vacances...
Les élus ont rarement les mêmes préoccupations que les habitants... En décalé? Le fossé?

La rentrée a un prix
Pas question de les plaindre... Il est vrai qu'ils sont largement, grassement payés pour ça.
Payés ou plus exactement, ils bénéficient en plus de leur rémunération, de tout u tas d'avantages...
La liste ressemble à s'y méprendre à celle des Sénateurs.

Les députés, eux aussi, ont droit :
- à des frais de déplacement, train, avion, taxi, etc:
- à des frais de représentation ( mais qui représentent-ils puisque c'est Abstention qui a gagné?),
à ceci cela...

Et je lis dans un journal, que certains bureaux sont même équipés de canapé lit.
- Canapé lit pour se reposer... est-il précisé.
Il vaut mieux le préciser, ces canapés lits, ça prête a confusion...

Par contre, il n'y a pas de crèche...

- Y'a le coiffeur, le restaurant mais pas de crèche !
Pas de crèche à l'Assemblée, sans doute pas de crèche au Sénat... Donc, c'est comme dans ma ville :
- les élus sont des gens sans enfant ! Une famille sur 5 est monoparentale; à la tête de ces familles monoparentales, 80% de femmes... et souvent, des femmes en situation précaire... mais pas de crèche au Sénat ou à l'Assemblée. Les Faiseurs de loi ne sont pas concernés?

Et d'ailleurs, c'est bientôt le conseil municipal; je n'ai rien préparé et je ne pose plus la question :
- Qui, mais qui va garder les enfants?

Rien préparé, j'attends les vacances !  

Partager cet article
Repost0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 08:43

Demain, le 26 juin, l'Assemblée nationale s'ouvre par une séance publique consacrée notamment à l'élection du Président... et ce sera un homme, évidemment! 
 
Je me demande si les Députées et Députés doivent "obéir" et voter selon des consignes, un choix forcé...
N'auraient-elles pas aimé, apprécié qu'une femme soit enfin au Perchoir? Et  ce même constat pour les Elus...

Certes, l'Assemblée nationale compte désormais 155 députées, un record jamais atteint chez les Faiseurs de loi, mais je reste toujours perplexe.

Les débats vont-ils se dérouler comme au conseil municipal de ma ville ?
- les hommes lèvent la main, les femmes baissent la tête. Elles gardent le silence...

Les élues de ma ville, elles gardent le silence; ce silence qui tue... 

Ce silence des cris dans la chambre conjugale, premier lieu de violence;
Ce cri contre le silence dans la Chambre basse....

Encore un homme, Président de l'Assemblée...
Choix forcé, le premier et ensuite, ça va continuer...

Et je n'ai plus confiance en ces Faiseurs de loi;  
et comme ça se passe dans la Chambre haute,
et comme je l'avais déjà écrit pour la Chambre basse, ce numéro :
- SOS Femme Violence Conjugale 39.19




Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 11:12



- Ils m'aiment bien, les bambins !

C'est un Maire qui le dit... Pas le Maire de ma ville, le Maire d'un village; ce Maire de ce village de campagne qui se présente comme l'ami, curé, confident...

Là, il court à la Fête de l'école;  nous échangions sur Facebook, lorsqu'il m'a expliqué :
"de mon bureau je vois les enfants partir donc je vais aller les rejoindre, des bisous en perspective avec des "bonjour Mr le Maire", trop mignon !!"

Et je pense au Maire de ma ville.. Oui, lui aussi, il va à la kermesse... mais il serre les mains aux parents. Et depuis le temps, que ce soit avant ou après les élections, je ne l'ai jamais vu se pencher pour faire la bise à  un gamin; ni même lui adresser la parole. Un enfant, ça ne vote pas ! Le Maire de ma ville, il préfère discuter avec les parents.

et de m'expliquer : Je vais assurer la technique du spectacle aux Parents des enfants d'A. (Lumière et son !)
Je suis cette après-midi, le Régisseur de ces bambins !!

Le Maire de ma ville, il serre les mains, le Maire de A. ce village, il met la main à la pâte...
Toute la différence est là !

Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 07:51

Jamais eu affaire à la justice ! Jamais mis les pieds dans un tribunal... Et je me dis qe ce n'est pas demain que ça va m'arriver. Grâce à la lenteur de la justice ! La lenteur de la justice, couplée en ce qui me concerne, de la lenteur des démarches dans ma ville.

Bref résumé :
- Une vidéo publiée sur internet, violente... où je me retrouve citée en des propos peu élogieux. Je n'arrive toujours pas à en rire. C'était en janvier...

Puis est votée au conseil municipal, une délibération : - La protection juridique m'est accordée...
Et je devine que cette délibération a avant tout permis au Maire de ma ville, de bénéficier des mêmes avantages. Elle lui est accordée en même temps qu'à moi.  Qu'importe ! C'était en mars... deux mois plus tard.

Et depuis? Depuis, j'attends touours... je n'attends pas après la justice, j'attends de savoir comment se met en place, concrètement, cette protection juridique.

J'ai envoyé un mail au Maire de ma ville, ce mail ci dessous.  C'est en mai...

En mars 2012, a été votée par le conseil municipal, la protection juridique.
- Suite vidéo [ référence de la vidéo]
pour vous et moi.

Depuis, je n'ai toujours pas d'information sur les tenants aboutissants  et comment procéder...
- concrètement !

Et pour vous, qu'en est-il?
dans la mesure où il me semble que vous avez déjà engagé des frais ( avocat, expertise vidéo)
- quel montant de la prise en charge? - quelle démarche?

Vous remerciant de votre réponse,

Et nous voilà en juin, fin juin même!.
Pas de réponse du Maire de ma ville !  je vais finir par passer par Républiquez.com,
- oui ! le 22 à Asnières existe en  politique !

Et trois mois plus tard, je me demande si dans ma ville :
- je dois trouver un avocat pour avoir un avocat dans le cadre de la protection juridique...

C'est décidément compliqué...


Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 06:50

C'est la kermesse de l'école, une ambiance bon enfant !
 Bon enfant? l'expression n'est que plus juste.

L'école se tient au cour de la cité, y'a de la musique, y'a des merguez...

Et y'a ceux qui refusent de manger des merguez et de tenir le barbecue.
- Et pourquoi y'a pas de chipo? que du sans porc !

Chaque année, c'est un vaste débat... Et je repense à  ma fille, à son inscription l'année dernière, au collège :
- Votre enfant fera le ramadan : oui non

A force de vouloir bien faire,  on exclut. Et je repense à ma fille:
- Mon père est Marocain, je mange du porc et je ne fais pas le ramadan.

Ma fille bien qu'en sixième, accourt à la kermesse de l'école primaire... Je l'accompagne lorsqu'elle va saluer, toute contente, sa maîtresse de l'année dernière. Elle n'est pas la seule gamine à le faire. Arrive une élève qui, vais-je apprendre, a 14 ans.

Et je note, et ma fille souligne la surprise à peine voilée de son ancienne maîtresse...
Ce "gloups" devant cette gamine de 14 ans,  cette gamine qui s'est ainsi transformée.

- Que tu as grandi !  Ouh la la ce que tu as grandi... dit sa maîtresse, qui se retourne, troublée.
Troublée, un brin décontenancée et ne sait que balbutier. Que dire?

Son ancienne élève, cette gamine de 14 ans, a un foulard sur la tête. Un foulard noir, bien serré.
Aucun cheveux ne dépasse...

Partager cet article
Repost0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 10:36

Bientôt un conseil municipal ! Comme les vacances approchent, je croise les doigts ( et je croiserai les bras)  pour que ce conseil municipal soit court.

Et je rêve encore d'une politique municipale de petits villages.
Des discours francs, des engueulades pour mieux se réconcilier au bistrot du coin, ensuite.
Tous ensemble...
Dans ma ville, même les soirs de conseil, y'a pas un troquet d'ouvert, une fois la séance terminée...


Petit village, le Maire et sa permanence.

Et de là, je demande à un ami facebook, Maire d'un petit village, comment ça se passe.
Et je le questionne sur les permanences qu'il assure en Mairie ...

Sa réponse:

Trois ou quatre personnes viennent à mes permanences souvent pour des problèmes familiaux ou d'urbanisme. Rarement pour des réclamations !!

Dans les campagnes, le Maire est l'Ami, le confident, le curé, le copain et aussi ... le Maire quelquefois. J'ai même eu des propositions pour être l'amant !!!! lol

 
Et comme je ne le crois pas, dubitative...

je vous assure que c'est impressionnant, ce matin même, une femme est venue me voir pour me dire que son Mari ne lui faisait plus l'amour et m'a demandé si je pouvais lui en parler "entre homme" !

 

Et je rassure le Maire de ce village, si proche de ses citoyens:
- Non, je ne vais pas donner le nom du village...
Non ! Sinon il risque d'être débordé !

Et il est vraiment débordé ! Régisseur son et lumière

Partager cet article
Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 21:50

Le changement, c'est maintenant?
Un peu comme avec le train, toujours l'impression qu'il arrive en retard...

Le changement, il y en a eu pour le 1er tour des élections législatives dans le bureau de vote:
- De belles feutrines, toutes neuves, sur les tables des écoles...
ça faisait classe ! et d'autres points présentés ici

Le changement, ce fut mon bulletin de vote
- J'ai finalement décidé de voter pour mon amie candidate, la seule à composer un ticket femme/ femme.
Un si petit Parti ; même avec les 1% qu'elle a obtenu, elle, cela ne permet de toucher de l'argent ensuite.
Le Pourquoi tant de candidats, expliqué ici qu'avant, je ne comprenais pas...

De plus, j'ai admiré son enthousiasme. Pas d'équipe de campagne, elle s'y est collée toute seule... à coller les affiches. Ou presque ! Courageuse ! A une heure du matin, dans la nuit de la cité ! Comme quoi, on fait tout un plat de la sécurité... faut pas non plus exagérer !

Et pour le 2eme tour? deux candidats
- le choix entre un homme ou un homme...

Alors je reviens à mon habitude... je prépare mon bulletin Pokemon
election bulletin de vote imprime sur internetMon bulletin dessiné par ma fille, comme pour les Régionales, comme pour les Sénatoriales, comme pour les Présidentielles...

Un bulletin unique,
ni tout à fait différent,
ni tout à fait le même...

Et je me demande si dans le bureau de vote, hier,
ce bureau de vote où je glisse le bulletin dans l'urne,
ce bureau de vote qui n'est pas celui auquel je suis affectée,


Je me demande si le Président, les assesseurs, les scrutateurs, le personnel de Mairie, toujours et encore les mêmes, ont constaté l'absence du bulletin dessin...






Partager cet article
Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 16:31

Et pour le première fois, hier soir, le Maire était content de me voir !
- Et pas que le Maire, d'ailleurs !

Le Maire adjoint aussi! Et quelques uns du gang des chiottards...

ce n'est pas moi qu'ils attendaient... mais les résultats !
De fait, j'étais la dernière à venir déposer le PV de mon bureau de vote.

Elections législatives, 1er tour... et j'ai donc présidé un bureau.
Arrivée à 7H15 - sortie à 22 H - Arrivée en Mairie à 22H27.
Fatiguée, énervée... et pas forcément contente de moi.

La journée a été longue !

- Abstention signifie "jamais tranquille" et "jamais occupé".
Pas le temps de se mettre dans le rythme avec des  "c'est exact", "a voté" "une signature" vous faites quoi ce soir"  "Merci", "à dimanche prochain",
donc regard sur la pendule, le compteur, ennui et... je baille.


- Abstention des électeurs, peu d'assesseurs
Et c'est avec plaisir que les deux mêmes, les deux fidèles étaient là. 2 femmes, des habituées, des indéboulonnables du bureau de vote. Déjà passé une journée avec elles... Que se dire? J'aborde la question de l'identité du genre, elles sont étonnées. 1/2 heure sur le sujet... Et ensuite? pas question d'aborder certains sujets, comme la politique, évidemment.
Donc, la monotonie d'une conversation... et je baille.

encore moins de scrutateurs

Et pas forcément une bonne entente avec l'une des deux personnes de la Mairie.
Pas la même que la dernière fois, dommage !

Dès son arrivée, je me suis présentée.. et sa réponse fut :
- Vous avez votre convocation?
sauf qe non ! Je n'ai pas de convocation... et lle me regarde d'un air suspect ! Zut ! J'avais portant fait des efforts, mis un chemisier blanc... repassé ! et des baskets quand-même !

Lors de l'installation, elle accroche une affiche "handicapé" sur deux isoloirs. Sur deux des trois isoloirs !
Etonnée, l'une des assesseuses, une habituée de chez  habituée, l'interpelle. Elle est rembarrée.
J'y vais, la jouant plus "diplomatique". Même topo !

Et j'attends donc la commission de vérification des élections pour leur demander ce qu'ils en pensent; et leur demander d'aller le signifier aux administratifs...
Elle daigne, enfin, ôter le deuxième affichage "personne handicapée" .

Ce ne sont que des broutilles mais ça plombe... et au moment du dépouillement des comptes, ça se tend.
- qui puis-je s'il n'y a que deux tables de scrutateurs?
- qui puis-je s'il y a du retard sur le comptage des signatures dans le cahier d'émargement...
Après le vide de la journée, c'est plusieurs personnes, environ 7, qui sont venues voter au dernier moment...

Moi aussi, j'aurais aimé que les PV soient vite signés, clos...
Moi non plus, je n'étais pas contente de faire attendre les femmes de cantine, les agents pour le mange.. drôlement souriantes... Je connais bien l'une d'elle, je l'aide à ranger les tables, mettre les bancs dessus... en attendant.

Et dans la voiture por aller à la Mairie, je baille... de fatigue !

et arrivée à la Mairie, je découvre que je suis la dernière...
Le Maire adjoint a même téléphoné à mon domicile, c'est pour dire !

et une fois apposées les dernières signatures, je le préviens :
- Comptez pas sur moi dimanche prochain !

Et ce lundi matin :
- je repense à cette journée,

- j'envoie un mail a Maire adjoint pour le féliciter pour les réunions, pour les changements :  la feutrine sr les tables, les repas de qualité

Et je lui téléphone...

Dimanche prochain, pour le 2ème tour, je tiendrai encore un bureau de vote ! Rires !




Partager cet article
Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 14:44

Le lendemain des élections...

Qui a gagné les élections? me demande ma fille.
- Abstention !  Et je m'abstiens de lui expliquer que toute la journée au bureau de vote, hier, j'ai baillé !

Ce dimanche, la journée fut longue, très longue. J'ai encore présidé un bureau de vote !
Pas forcément enchantée de m'y coller, mais Monsieur le Maire adjoint en charge des élections l'a dit : J'ai besoin de vous!

Encore moins enchantée lorsque j'ai reçu le mail pour aller à la réunion "comment ça se tient un bureau de vote?"

La réunion, le vendredi, l'avant veille des élections.

Après tout, j'avais déjà suivi la réunion pour les élections présidentielles... et je ne suis sans doute pas la seule à avoir eu l'idée de m'abstenir - non d'aller voter, mais d'aller à cette réunion ! Nombre de Présidents et Présidentes ët leur vice ne sont pas venus. Et le Maire adjoint l'a souligné ! Et c'est vrai que nous avons appris, nous les présents présidents, plein de choses...

Le Maire adjoint a donné des informations banales...
Après un sermon sur la bonnne conduite d'un bureau de vote :
- Pas le droit de lire le journal !
- Pas le droit de mettre une tasse de café, un gobelet d'eau sur la table !

Après quelques nouvelles explications techniques :
- les électeurs avec une case grisée sur le registre, ne peuvent pas voter (une différence avec les Elections Présidentielles)
- un candidat n'a pas fourni la quantité demandée de bulletin de vote. Ce sera marqué au PV. Juste laisser le dernier exemplaire du bulletin scotché sur la table; les électeurs peuvent le télécharger sur internet; ils peuvent aussi utiliser une feuille blanche et l'écrire à la main; avec le prénom, le nom du candidat et du suppléant, etc

Après quelques rappels encore... trois informations clé, capitales, indispensables...

... et des informations capitales
Ces trois informations clé :
- les stylos seront de couleur bleue
- les plateaux repas seront meilleurs ! bien meilleurs que pour les élections présidentielles !
- les tables de l'école seront recouvertes d'une feutrine bleue et rouge.

Pressée, j'ai évité de poser des questions à la réunion,
Tout le temps dimanche, vu le taux de participation...

Ma participation, et j'ai voté pour mon amie; mon amie candidate aux législatives...  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche