Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 09:20

C'était il y a trois ans, j'étais dans mes petits souliers...
C'était il y a trois ans, mes premiers pas sur Facebook... 

mes-petits-souliers.jpg

J'ai déposé mes petits souliers sur FB, de façon bien naïve. U
- n peu comme un enfant qui les dépose au pied du sapin de Noël...

Depuis, je ne crois plus aux Politiques ... ce qui est un grand pas ! Un grand pas pour moi, pas pour l'Humanité... 
Depuis, j'ai dû respect pour le Maire de ma ville... qui représente bien ces Politiques auxquels je ne crois plus.

Tout ça, je l'ai découvert, appris à travers Facebook et ce profil.

Et je médite cette phrase  :

"Ce n 'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être bien adapté à une société malade"
Jiddu KRISHNAMURTI

Je la médite en la transposant

"Ce n 'est pas un signe d'une bonne politique municipale que d'être bien adaptée à une société malade"






Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 09:23

Scène du quotidien

E-commerce, e-réputation, e-learning, e-pomée.


E-pomée ?
et ma mère de m'arracher de derrière l'ordinateur, de me sortr et de me faire découvrir une nouvelle technologie,  de me montrer  un e-pomée.

ipomee-fleurs-ete.jpg

Ipomée, rectifie-t-elle.
et je mets mes baskets à fleurs...

- sans allusion à la robe fleurie d'une Ministre moquée par des Députés UMP - Pause !

- sans comparaison avec les pavés de la cour chez mes parents;
ces pavés qui viennent du Portugal; pas de Chine !  De Chine, comme dans ma ville...

Stop !


Ce sont les vacances !

pied-baskets-fleuris.jpg

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 10:47

Bilan de l'année... Revoir hier et aujourd'hui, l'envie de regarder demain.

Demain, en octobre, se tient le congrès du PS; et je lis quelques contributions.
L'une de ces contributions m'interpelle. 

 A noter : je ne cite pas la source de cette contribution, respect de l'élu auteur oblige.
Les points que je reprends sont en ligne sur le site du PS avec des fautes; trop de fautes ! J'ai opté pour le copié/collé, et juste corrigé en rouge les fautes de grammaire...
A croire que le rédacteur n'a pas eu comme ma fille, un dictionnaire dédicacé par le Maire !


"Les communes sont l’échelon de base au plus près de l’habitant, elles ont une identité historique et les citoyens y sont extrêmement attachés." 

Et je repense à une intervention en séance; une intervention qui commençait par  "J'aime ma ville"; l'habitante que je suis est convaincue.

Cette contribution se poursuit sur une question de "
réduction des élus locaux"
La France ne compte pas moins de 500 000 élus locaux pour une population de 65 millions d’habitants, soit 1 élu pour 130 habitants (ou encore 85 élus pour 10 000 habitants).

Et je comprends: statistiquement, j'avais toutes les chances d'être conseillère municipale. 


Indépendamment du coût budgétaire que représentent certains de ces élus pour les collectivités territoriales (car il faut rappeler que la majorité de ces élus œuvrent bénévolement, essentiellement du fait du grand nombre de petites communes), nous ne constatons pas l’utilité démocratique de cette multiplication de représentants locaux.

 

Bénévole, je le suis; or je pense avoir un coût !
- ne serait-ce que le coût de tous les papiers qui débordent de mon tiroir... en image ici
Pas de coût pour le remboursement des frais de garde pour élu.es non indemnisé.es; ça c'était une question de principe; pas une délib' votée pour mon cas personnel. Y'a que les élus de ma ville pour croire le contraire.

Bénévole, je le suis car dans l'opposition - les élus de la majorité sont indemnisés...
- et je me demande : ma ville est-elle une petite ou une grande commune?

Et pour ce qui est
l’utilité démocratique, qui n'existe pas, là encore, je suis d'accord, je me demande :
- Est-ce à cause de la multiplication de représentants locaux que le Maire décide de tout dans ma ville? car il faut bien prendre des décisions...
ou est-ce
- Qu'importent les représentants locaux, ils ne comptent pas puisque le Maire de ma ville n'en fait qu'à sa tête? donc en effet, ils n'ont aucune
utilité démocratique...

 

"peu des élus membres des assemblées exercent des responsabilités réelles et que dans leur très grande majorité ils sont inconnus des électeurs. Cette vacance nourrit alors un sentiment d’exaspération populaire contre les élus, semblant représenter une nouvelle aristocratie à l’utilité sociale contestée.

Inconnue, je le suis... et je souhaite le rester.
- Là, j'ai de la chance, le maire de ma ville opère exactement en ce sens. Je lui ai même envoyé un mail pour lui dire Merci. Pas de réponse... comme d'habitude. Ce n'est pas de là que mon sentiment d'exaspération populaire contre les élus?

La nouvelle aristocratie à l’utilité sociale contestée,  je pense à deux Sénateurs qui n'ont pas répondu à mon mail...
c'est ici 
Lettre ouverte à Messieurs les Sénateurs, Philippe DALLIER (UMP) et Jean-Claude PEYRONNET (PS)


Dans ce mail, daté de février 2012, où j'interpelle deux Sénateurs qui réfléchissent sur le statut de l'élu local, je stipulais :
Qu'importe qui je suis, qu'importe ma ville... A quoi bon vos réflexions stériles pour des textes qui ne seront jamais appliqués?

Et je tiens ce raisonnement homothétique :
A quoi bon lire les contributions pour le congrès du PS, pour des idées qui ne seront jamais retenues?

Et je me demande :
Est-ce juste pour répondre à ma question, cette question :
- Etre élu dans l'opposition, à quoi ça sert?

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 12:25

Et je retrouve une photo...
cette photo me renvoie aux campagnes électorales

Des moutons, des chèvres, un âne, c'est la campagne... législatives ...

Elue Opposition. Des moutons, des chèvres, un âne, c'est la campagne...
Précision : la campagne, la vraie ! - Pas la campagne présidentielle... Elle est
terminée ...


Ma fille a un morceau de pain à la main...
... comme un bulletin de vote

L'âne et les chèvres viennent, la pressent, la bousculent
... comme les candidats

Qu'elle leur donne ce morceau de pain, sitôt qu'elle aura les mains vides, l'âne et les chèvres se détourneront
.... comme les candidats devenus élus

Alors ma fille s'en va, elle leur tourne le dos...
les-enfants-vous-tourneront-le-dos.JPG

 Et je lis sur FB des électeurs et électrices qui manifestent leur mécontentement; déjà déçu.es;
Les promesses non tenues, comme sur le cumul des mandats...
Les questions de "moralisation de la vie politique", une vaste fumisterie...

Et je reviens sur cette photo de ma fille... qui s'intéresse à l'âne, aux chèvres.
... puis leur tourne le dos; déçue !

Et je pense :
Ma fille se souvient de l'âne et des chèvres...

Et je me dis
- Demain, les enfants devenus grands se souviendront...

Et je vous dis, Vous les Politiques,
- Demain, les enfants vous tourneront le dos...

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 10:34



Scène du quotidien


- T'as du courrier, c'est sur la table! me dit mon mari.
- Ah ! la publicité municipale....  dis-je en ouvrant l'enveloppe kraft de la Mairie.
Et de corriger : Enfin, le courrier municipal.

Enveloppe légère, c'est l'été. Pause municipale ! et tombent juste les cartons d'invitation...
Le Maire de ma ville a encore inauguré...  il a encore convié... 

Et de re-corriger  :
- c'est bien de la publicité municipale!

J'ouvre ma boîte mail, et justement,, un courriel de la Direction de la Mairie.
En en-tête, est mentionné : - Tournée des élus.

Tournée des élus?
Dubitative, je me demande bien de quoi il s'agit. Le corp du message n'est guère plus explicite; il est écrit :
Je vous informe que pendant le mois d'août, la tournée des conseillers sera effectuée toutes les quinzaines à savoir les vendredi 10 et 24 août. + formule de politesse.

Et je me demande :
- Tournée des élus? ça veut dire qu'ils et elles vont trinquer...
Est-ce l'occasion pour moi de trouver réponse à cette question posée sur Facebook, en juillet 2010;
privilege-elus.jpg

Honte ! J'ai honte... Comment puis-je écrire cela !
Ou plus exactement, ne pas savoir écrire... Privilège ! Un seul L, pas deux !

Et comme il y a risque de confusion, je vérifie...

- Tournante des élus?
Non, c'est bien écrit  "tournée", pas "tournante"...
Y'a-t-il du sexe après le conseil municipal? ça, j'avais trouvé la réponse il y a déjà plus de trois ans...
et je l'écrivais en août 2009...
Pour ceux et celles qui veulent savoir... c'est ici!

 

Et un mail et deux jours plus tard, j'ai la réponse de la Direction

- c'est le courrier; la distribution du courrier qui ne se fera que deux fois cet été.

Ce courrier municipal, avec des invitations pour ceci cela, que je reçois toujours une fois la date passée...




Partager cet article
Repost0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 12:52

Bilan de l'année municipale - suite (ici le début)
Courbe sinusoïdale, les Oh ! et les Bah! de ma ville, de la politique municipale..
Et une distraction  : les élections.

D'élections en délectation !

En période automnale, les Sénatoriales.
Et je découvre le rôle, le coût de ces élus-là;
Et je me demande si Evoli, Evoli comme Evoluer, va bientôt partir en fumée ou en confetti ! Détruit !


En période printanière, les Présidentielles puis Législatives
Et je découvre la tenue d'un bureau de vote,
Et je me dois de dire que le Maire adjoint assure (rare, un compliment de ma part!)
Et, je me demande ce qu'en penseront mes filles dans 20 ou 30 ans, devant tant d'archaïsmes...

De ces élections, à l'heure d'un bilan, et sans doute lié avec l'actualité, me revient en mémoire cependant cette anecdote.
Et ma voisine de m'expliquer :

- Tiens, au bureau de vote, le Maire m'a fait la bise ! C'est bien la première fois. Sans doute parce que j'étais avec ma mère. Et surtout, pour montrer au Député qu'il me connaît... ça fait bien de montrer devant lui qu'il connaît du monde...

Jusque-là, j'approuve son sens critique... Puis je tique:

- Il est encore avec sa femme? Il n'a pas d'alliance? Ah? Tu n'as pas remarqué? Je me demande. Elle était partie. Tu n'es pas au courant. Comment ça se fait que tu sois pas au courant? .

Et ma voisine de poursuivre...

Et je regarde mes mains; moi non plus, je ne porte pas d'alliance...

Je me demande si des remarques semblables sont tenues à mon égard?
Et si oui, dois-je justifier de mes goûts prononcés pour la maçonnerie et le bois... et que la prudence veut d'éviter tout port de bagues? Dois-je philosopher sur le peu d'importance que j'accorde à des symboles; et l'alliance en est un. Ou encore, dois-je expliquer que les alliances, c'est sur le plan politique, pour moi, un mauvais souvenir...  Une alliance dont j'ai espéré toute une nuit qu'elle échoue... Une alliance et cette question : étais-je sous l'emprise d'une volonté de pouvoir?

 Et je pense à la Première Dame... La Première Dame de ma ville

La Première Dame de ma ville

Je me souviens l'avoir rencontrée. il y a longtemps. Dans le cadre d'une campagne.
Je me souviens avoir échangé avec elle; visage pas inconnu sur lequel je n'arrivais pas à mettre un nom.
Je ne me souviens que de ça. La Première dame de la ville, une militante... plus maligne que moi, en revanche :
- elle avait des gants et elle s'était installée au soleil pour tracter !

Et je ne veux pas en savoir plus ! Rideau !
Et pas les rideaux de sa cuisine ou de sa chambre à coucher... et quand bien même elle changerait ses rideaux; quand bien même... Je m'en fous ! Rideau, comprendre la vie privée du Maire ainsi que de la Première Dame de ma ville importe peu. Enfin, ça devrait peu importer... 

Et je me demande pourquoi il m'arrive d'avoir vent de rumeurs, ces rumeurs qui me mettent de mauvaise humeur...

J'abrège la conversation avec ma voisine, et j'y repense ce soir, à la lecture de Closer. Oups ! L'Express.
Cette Une intitulée Le Poison de la jalousie

Tiens, je me demande si la femme du Maire de ma ville twitte...
Rires !



Partager cet article
Repost0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 07:18

Scène du quotidien

express une segolene royale v tireweiller- T'as acheté Closer? Tu lis ça, toi maintenant?
s'étonne mon mari... et obligée de rectifier :

- C'est L'Express !
et je m'empresse de lui montrer comment, une fois encore, les femmes sont présentées... comme au mieux, des emmerdeuses, au pire des potiches !

 Potiche : mot utilisé en plein conseil municipal, par le Maire de ma ville pour désigner une conseillère municipale de l'opposition



Et je donne lecture à mon mari de l'article d'Isabelle Germain,
Les Nouvelles News - Cet article Le poison de la misogynie.qui, justement décrypte ces Une de journaux dits politiques, économiques... dits sérieux...

Alors, je file chez le marchand de journaux...

Là, j'hésite entre Femme actuelle, Mode et Travaux ou Voici.
C'est peut-être plus sérieux...


Partager cet article
Repost0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:06

Bilan de l'année, de septembre à juin, et ce constat :
- J'ai assisté à toutes les séances municipales !
Fière de mon assiduité, d'autant plus que je le rappelle, je suis bénévole.

Pas d'absence, juste deux séances écourtées, départ anticipé car fatiguée ! avec l'entrée des nouvelles technologies de la communication :
- envoi d'un SMS au Directeur de cabinet pour donner procuration à mon collègue.
Rien à dire, nous sommes à l'heure de la modernité, sans pour autant tomber dans les dérives, contrairement à deux Maires adjointes de ma ville qui interviennent en séance... sur Facebook !

Les séances municipales se sont succédé, certaines ont connu un véritable succès. Des spectateurs sont venus une fois nombreux. Ils et elles étaient jusque dans l'escalier. Obligée de me faufiler et toujours cette honte lancinante d'aller m'installer à ma place, près du radiateur, près de la porte, de ce public, justement.

OPNI je suis !
Ces spectateurs sont venus comme des charognards; le Maire rencontre quelques soucis...
Ces spectateurs sont des militants, qui applaudissent en fonction d'un Parti, d'une couleur politique suite à une intervention de leur "chef". 
Ces spectateurs s'interrogent sans doute sur mes interventions, sur Qui je suis?
- Je suis plus anonyme dans ma ville que ne l'est Elue Opposition !

Et l'Inconnue que je suis leur interdit d'applaudir : ni de droite, ni de gauche... ni du centre, d'ailleurs.
Une OPNI - Objet Politique Non identifiée m'a ainsi qualifiée un journaliste.

Un journaliste (un vrai !), un site qui s'est créé, un regard extérieur et la capacité de me regarder en face, de ne plus regarder mes pieds... et j'accepte même de participer à une interview vidéo.

- On va la filmer, a dit le Maire en parlant de moi; on va la mettre sur You Tube...
et je suis là, face à une caméra, dans une vidéo - pas sur You Tube ! sur Daily Motion. C'est une forme de réponse, je peux balayer l'affront, l'humiliation et passer à autre chose ! Merci.

Autre chose, autre lieu, la rue piétonne de la ville et je suis avec mon mari. Temps des élections,, quelques militants se sont attardés, il est aux alentours de midi. J'entre dans une boulangerie, et mon mari me rapporte ensuite, cette conversation. Peu ou prou, ça donne ça:
- C'est elle ! Oui, celle en jeans et avec sa chemise grise...

Et mon mari d'être surpris... moi aussi ! En quoi cet intérêt soudain pour m'identifier? L'explication vient plus tard, d'un autre militant qui, un soir d'élection, vient me dire qu'il apprécie mes interventions en séance. Que je le fais bien rire ! Que c'est clair ! Que je me débrouille bien...  Et je me sauve... et je pense à mon mari et mes filles :
- Jamais venus assister, jamais venus me voir, me soutenir....

Il me faut du temps pour comprendre qu'il, lui mon mari, a parfois peur pour moi. Peur, ou plus exactement, qu'il est désolé de ce qui m'arrive; qu'il n'est pas sûr de supporter ce qu'il ressent à mon égard, comme de la méchanceté de la part des autres...


Et je me réfugie sur Facebook pour réussir à atteindre mon but... Je veux donner une autre image de moi. Ne plus passer pour une hystérique, une folle ( oui, j'ai eu le droit à "Folle" ! de la art du Maire.. du moins, c'est ce qu'il m'a été rapporté), ou encore, une "conne"... Conne, ça c'était en off, de la part d'une élue... 

Donner une autre image et s'atteler au budget.
Le budget de la ville, le nerf de la guerre, le point crucial... et je me penche sur tous les documents, et je ne comprends pas, je n'y arrive pas. Je me noie. Trop de chiffres, de données, c'est la stratégie ! sous prétexte de transparence, on est inondé de documents !

Comme dans mon combat pour ma fameuse délibération, j'en appelle au Peuple des connecteurs; j'en appelle à une connexion FB.

Identification et vérification :  qui est-il?
Nécessaire, indispensable de vérifier, il y a tellement de mytho sur Facebook que je suis déjà tombée sur plusieurs... Mais Internet permet de tracer, recouper... Ce contact est fiable : Diplômé de X, expérience considérable...

Identification : Qui je suis?  Et je le fais bien rire ! Prêt à m'aider, cependant.
Par mail, je lui transmets toutes les informations reçues sur le DOB ! Ce fameux DOB qui me semble psychadélique...
Et sa réponse qui me parvient deux jours avant le conseil... Son analyse du DOB, la voici :

> Le 14 décembre 2011 à 15:10, [son mail, nom et prénom professionnel]> a écrit :
>
> > Bonjour [mon prénom]
> > 
> > Je ne peux pas dire grand-chose, ne connaissant pas vraiment la ville
> > Mes remarques sont donc générales et peut être non pertinentes
> > 
> > Sur le début :
> > C’est de la politique, je te laisse réagir
> > 
> > Sur le CA 2011 (c’est un CA prévisionnel normalement, le CA sera voté en juin 2012):
> > 1-Je constate une masse salariale égale à 54,8% des dépenses de fonctionnement
> > C’est considérable pour une commune d’autant plus que [ma ville] est en agglo !
> > 2-les recettes fiscales sont en retrait de 2M€ par rapport au BP, pourquoi cet écart ?
> > 3-la dette a augmenté de 3,5M€ (7,4-2,9) ; il n’y a aucun graphique sur l’évolution de la dette dans le passé
> > 4-les recettes propres d’investissement ressortent à 11,21M€, près de 3,5M€ de plus que la prévision du BP : c’est quoi ? pourquoi ?
> > 5-les cessions ont été de près de 4M€ inférieures aux prévisions du BP
> > 
> > Sur le BP 2012 :
> > 1-La masse salariale est présentée en baisse de BP à BP, mais en réalité la mairie prévoit une hausse considérable
> > 35,29 M€ en 2012 contre un réel de 33,15 M€ en 2011 soit +6,45%
> > C’est quoi ? combien de recrutements ? pour quoi faire ? Ou sinon les chiffres ne sont pas sincères….
> > En phase de crise et de risques, on n’augmente pas la masse salariale autant (largement plus que le GVT !)
> > 2-la prévision de recettes fiscales est de 36,51 M€ contre un réel de 35,75 M€ en 2011
> > Est-ce raisonnable d’anticiper une hausse des recettes de 2% ?
> > Quelle répartition entre les différentes taxes ?
> > Quelle évolution dans le temps ?
> > Il n’y a aucune information sur l’évolution dans le temps des grands constituants du budget
> > 3-la dette augmenterait en 2012 de 13,47 M€
> > Comment est répartie la dette actuelle de la ville ?   
> > Taux moyen ? Part d’emprunts à taux fixe et à taux variable ? part d’emprunts « toxiques » ?
> > Montant de la dette ? evolution de cette dette dans le temps ? prévisions à la fin du mandat au vu du plan d’investissement ?
> > Quelle est la dette par habitant par rapport aux villes de la même strate ?
> > Quelle est la capacité de désendettement de la ville ?   
> > A quelles banques emprunte-t-elle ? (risque ?)
> > 4-recettes propres en baisse par rapport au CA2011, pourquoi cette différence ? (-5 M€)
> > 5-les cessions sont sans doute optimistes puisqu’elles n’ont pu être réalisées en 2011 ? A qui cède-t-on ? bailleurs sociaux ? OP de la ville ?
> > 6-si [ma ville] est bien en agglo…où sont comptabilisées les recettes de l’agglo ? quel montant ? quelle évolution ?
> > 
> > Bon voilà

Trop de questions auxquelles je ne sais répondre, trop d'informations à trouver que je ne sais... trouver, trop de travail.. et le budget, eh oui ! encore une question de budget ! le budget formation élu de ma ville ne suffirait pas à me rendre apte à comprendre...

Je suis assidue, j'assiste aux séances du conseil municipal mais ça ne sert à rien.
Comprendre la ville, comprendre sa ville est hors de portée de l'habitante que je suis.
Ce n'est plus "Elue Opposition, à quoi ça sert? C'est "A quoi je sers?" Rien !...







Partager cet article
Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:43

Internet, le droit à l'oubli. Internet, la vie privée... Et ce sujet est d'actualité!

Et je me dis que Les Faiseurs de Loi vont encore se réunionner, se groupiller, se conférencer pour débatter ( débatter : contraction de débattre et déblatérer), pour sortir un texte complètement obsolète. La technologie avance plus vite qu'eux !
Un peu comme avec #radiolondres sur Twitter, lors des élections.

Et je note le paradoxe; les Politiques étant les premiers à ne pas vouloir se faire oublier, à coup - et coût - d'affiches, de communiqués de presse, de journaux municipaux à l'image de ma ville.

Et je constate que je suis encore à  côté de mes pompes puisque je tiens justement ce blog, pour ne pas oublier.
Ne pas oublier comment cette expérience municipale interfère sur ma vie privée;
Ne pas oublier comment ça se passe dans ma ville...

Avec ce bilan sur cette année scolaire écoulée.

Au dernier conseil municipal, fin juin, j'avais décidé de ne pas prendre la parole. Même pas envie de donner la répartition des prises de parole, temps de parole Homme / Femme hors propos du Maire, Maître de sénace et de céans, et hors présentation des délibérations et autres rapports.
- Rien qu'en l'écrivant, je constate que je connais cette formulation par coeur - plus besoin de le noter par écrit, à la virgule près;
- Rien qu'en regardant le compte rendu de mai, je savais que cette répartition allait obéir à la loi de Pareto : 80/ 20 !
80% des temps de parole monopolisés par Messieurs les élus.
Alors, à quoi bon ?

Donc, en séance de juin, j'avais décidé de la fermer...jusqu'au voeu d'un Maire adjoint.
Plus fort que moi, je suis intervenue. Fâchée ! Lui aussi, semble-t-il. Il m'a interpellé à la sortie de séance, d'une façon guère conviviale. Et je m'en fous ! Et c'est nouveau.

En l'espace d'un an, j'ai grandi !
- Pas contents les élus de ma ville? Je m'en fous!
- Réflexions désagréables à mon égard? Rien à cirer !

Voilà quelque temps de cela, ces réflexions, attitudes m'auraient mis la rate au court bouillon. Voire, je cherchais désespérément des marques de sympathie. Comme ce geste dont je me souviens : me taper sur l'épaule et de me dire :
- Viens, ils en ont encore pour longtemps...
Et descendre les marches, s'installer sur le parvis de la Mairie, allumer une cigarette et discuter, cool...  avec un Maire adjoint.

Voilà quelque temps, je n'aurais pas osé prendre la parole, comme ça, de façon impromptue, sans préparation.
Et maintenant, je m'autorise à bafouiller ! Même si mon style reste lapidaire...
Et je repense à une intervention en séance où j'ai mes notes prêtes. Et je commence... et j'arrive en bas de la page, tourne ma feuille... et des ratures, des gribouillis... j'ai mélangé mes feuilles... Un moment perdu (je perds pied?), je me marre et j'improvise ! enfin, improviser n'est pas le mot exact; disons que j'interviens sans m'appuyer sur mes notes, mes mots. sur le fond, sur quelques formulations, je sais ce que je vais dire !

Et c'est juste quand j'arrive à cela que l'envie de démissionner me taraude !
Courbe sinusoïdale, avec des hauts et des bas; des Oh! et des Bah ! Et Bah ! je ne crois plus aux Politiques !

L'envie de démissionner, elle fut forte en novembre, décembre 2011 de cette année scolaire.

Fatigue de l'hiver, peut-être? Impression de ne plus rien avoir à prouver, sans doute.
Ma délibération, ma fameuse délibération est enfin passée... à Mésanger. Et je l'annonce en séance municipale. J'approuve le compte rendu du conseil municipal d'une autre ville ! rires ! Satisfaction ! Et l'envie de laisser les élus de ma ville, jouer ensemble. Sans moi !

Janvier, ma lettre de démission est rédigée; elle sera envoyée 48 heures avant le conseil municipal. C'est prévu. C'est prêt... Et la 1er adjointe de me déclarer, lorsque je la croise au moment des cérémonies des voeux :
- [mon prénom], on a un cadeau pour toi!

Cette délibération qui me tient tant à coeur; cette délibération à laquelle j'avais renoncée pour ma ville; cette délibération pour laquelle je me suis battue... et elle m'annonce ça ! Pour une fois que j'allais aux voeux du Maire de façon décontractée; même que j'ai failli serrer la main du Maire, c'est pour dire ! 

Un cadeau! Ce mot et la colère qui me reprend; la colère  qui se traduit par l'ironie... et le besoin de faire un dernier baroud d'honneur.
Et remercier mes amis FB avant de faire mourir Elue Opposition ! Elue Opposition qui n'a plus de raison d'être !
Et Internet garde en mémoire mon intervention en séance...
http://www.dailymotion.com/video/xo9jc4_elue-opposition-intervention-en-seance-garde-d-enfant-remboursee-merci_news


Faire mourir Elue Opposition !
... à suivre



Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 13:14
Découverte du Puy du Fou; de la pluie qui floute les spectacles;

De Puy en pluie, je me cultive !
- Le signe du poisson des chrétiens? La Vendée Royaliste ? 1794.... 
Loyal est de dire que je ne connais rien de rien de cette période de l'Histoire et de la Vendée.

J'esquive les questions de ma fille...

Un déluge, un vrai  déluge, des questions tout le temps.
Et le temps, c'est aussi un vrai déluge...

Pour ma fille, je ne sais pas répondre... 
- je ne me mouille pas ! Evasive !

Pour le temps,  je ne vais pas me répandre
- je suis mouillée ! Et vaseuse !
 
Et il y a toujours un rayon de soleil;  lueur qui passe à travers les nuages et cette réflexion de ma fille 
 - La petite fille au tambour, c'est une féministe?
Au Puy du Fou, je retiens surtout un fou rire !




Elle est tombée dans les labours
Elle connaîtra jamais l'amour
On l'entendra plus dans les cours
La p'tite fille au tambour

Ils ont pris mon frère et mon père
Et le cheval que j'aimais tant
Si les enfants n'aiment pas la guerre
La guerre aime les enfants

J'aimais courir dans la bruyère
Me cacher au creux des étangs
Avant de vouloir faire la guerre
Ne faites pas des enfants (2x)

La Petite Fille au Tambour de Didier Barbelivien


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche