Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 08:33

Et c'est bientôt le 11 novembre... encore un 11 novembre !

Et comme d'habitude, j'irai à la cérémonie au cimetière; ... et je le relis, ce cri de guerre:

Mais le cri le plus affreux que l'on puisse entendre et qui n'a pas besoin de s'armer d'une machine pour vous percer le coeur, c'est l'appel tout nu d'un petit enfant au berceau:
"- Maman!... maman!..." que poussent les hommes blessés à mort qui tombent et que l'on abandonne entre les lignes après une attaque qui a échoué et que l'on reflue en désordre.

"- Maman!... maman!..."crient-ils... Et cela dure des nuits et des nuits car dans la journée, ils se taisent ou interpellent leurs copains par leur nom, ce qui est pathétique mais beaucoup moins effrayant que cette plainte enfantine dans la nuit:
"- Maman!... maman!..."

Et cela va s'atténuant car chaque nuit ils sont moins nombreux... et cela va s'affaiblissant car chaque nuit leurs forces diminuent, les blessés se vident... jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un seul qui gémit sur le champ de bataille, à bout de souffle: "- Maman!... maman!..."

 

Extrait du roman de Blaise Cendrars - La main coupée. Ses souvenirs dans les tranchées.

..................................................

Et c'est bientôt le 11 novembre... et encore des discours
Comme d'habitude, le discours du Maire de ma Ville; du Maire de ma ville et de toutes les villes. il va, ils vont tenir le même discours. Juste quelques mots de changer, du copié/ collé.
J'en ai déjà parlé ! Je l'ai déjà écrit ici

Avec cette surprise, ce jour.
consultation des statistiques de ce blog, de la provenance des visiteurs et je m'attarde plus particulièrement sur les mots clé qui ont conduit sur ce blog.

Et dans ces mots clés : Discours 11 novembre
- Discours 11 novembre pas toujours bien orthographié
- Discours 11 novembre, associé aux mots : idée, que dire...

Et je me demande :
- s'il s'agit d'écoliers, de collègiens devant rendre un travail sur le sujet...
Enfin, écoliers, je n'y crois pas trop, je me demande même si ce sujet est abordé en classe. Pas l'année dernière, en CM2, dans l'école de quartier. J'avais demandé alors à ma fille...

- s'il s'agit d'intervenants ponctiuels, invités à prendre la parole et ne sachant que dire
Et je suppose que ce ne sont que des hommes... Comme dans ma ville?

Ou alors,
- s'il s'agit de Directeurs de cabinet...

Et je regrette de ne pas en savoir plus... Et j'ose espérer, oui, j'ose exprimer cette idée :
Qu'un jour, un Maire, qu'importent la ville, ses opinions, son Parti, osera prononcer le mot "Maman... Maman"
Un Maire, pas la mère ! Et rendre ce moment au monument humain...  Un Maire dans l'océan - pas la mer- humain qui nous submerge??? 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 09:00



- Et t'en penses quoi, du mariage Gay?

Cette question qu'un ami me pose...  et il m'est difficile, non de lui répondre, mais de justifier mon opinion.
Je ne comprends pas la teneur des débats, emballements sur le sujet; je n'ai pas suivi les informations/communications... et pour cause !


Lui expliquer :
Coïncidence, d'ici quelques jours, fin novembre, mon mari et moi allons fêter nos 20 ans de mariage... Enfin, penser qu'il y a 20 ans, nous nous sommes pliés à cette cérémonie qui consiste à dire "Oui", devant le Maire de la ville où habitent mes parents.

La raison: Que celui qui était mon compagnon de vie puisse rester en France!
L'étudiant étranger d'alors avait besoin de "papiers"! Et c'était la seule solution. Ce n'était pas un mariage blanc - ni un mariage en blanc, juste un mariage pour une question de droits.

Le choix d'aimer, de vivre ensemble, de construire une vie commune, de s'engueuler aussi...; ou encore d'avoir des enfants, est hélas étroitement associé à des Lois. Des Lois qui à force de vouloir protéger, finissent par desservir, créent des injustices... et pour réparer des injustices, il faut encore des Lois... Toujours plus de Lois !

Et je me demande ce que vient faire dans cette question de "mariage pour tous", les propos de l'Eglise...

L'expression : Mariage pour tous

- Mariage pour tous, insiste mon ami.
et de lui répondre que c'est terrible... C'est obliger à se marier?  Il y a 20 ans, si nous avions eu le choix, justement, nous ne nous serions pas mariés. Même si je reconnais un avantage clé à cette union : J'utilise le nom de mon mari !

Le nom de mon mari? Parce qu'il est simple à écrire, me permet d'être en tête de l'ordre alphabétique, et que j'aime sa signification. Ne signifie-t-il pas, en arabe, juste, équitable, équilibré ? Ce qui me plaît, ce à quoi j'aspire...

C'est obliger à se marier? et à divorcer, ensuite... car là est l'issue la plus courante des mariages.
et l'Eglise, justement, ne reconnaît pas le divorce.
Concernant le mariage, le projet de Dieu est sans équivoque possible. ... couple homme et femme, appelés à se donner l'un à l'autre, et à se compléter ... il dit : « Ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas » (Mc 10, 9).

Or, fort heureusement, il est possible de se séparer, de divorcer...  donc, en quoi les Religieux interviennent-ils dans ce débat.... ils se croient peut-être "élus de Dieu", mais ils ne le sont pas des Français... 

Et je me demande si la séparation de l'Eglise et de l'Etat date de 1905 ou de 2015!

Le Mariage rend homosexuel? ben voyons !?

- Tu es pour ou contre? insiste cet ami.
Evidemment pour  !  et je ris de ceux et celles qui tiennent les raisonnements absurdes, dont la plus belle illustration est celle-ci : Serge Dassault : "on veut un pays d'homos ? Dans 10 ans y'a plus personne, c'est stupide"
Comme si un registre signé en Mairie changeait une orientation sexuelle !


Pour - S'il est besoin pour reconnaître des droits, ou juste le fait que l'homosexualité a existé, existe, existera toujours; et alors?
Pour - si le mariage est associé à un moment de joie,, de fêtes pour les mariés ou mariées ainsi que leur famille, leurs proches, leurs ami.es. Pourquoi diable les en priver?

Et la seule chose contre laquelle je suis, c'est cette perte de temps, d'énergie, cette paperasserie et ces débats inutiles... C'est un peu comme débattre "pour" ou "contre" Facebook, "pour" ou "contre" l'avortement, "pour" ou "contre" le sucre dans le café... c'est juste une question de choix; de son choix. Et ne pas déchoir dans la complexité inutile est vraiment ce sur quoi il faudrait se positionner...

Et c'est donc en toute simplicité qu'en cette occasion du débat sur le mariage, mes filles posent la question :
- T'offre quelque chose à papa pour votre anniversaire de mariage?
Dur retour à la réalité ! Ne pas oublier le jour..... Mettre une bouteille de champagne au frigo !

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 15:15

Scène de campagne
Campagne, la vraie ! Et je rentre trempée, pieds mouillés...

- Que des mauvais ! Même pas un seul de bon !

Regard dubitatif de mon mari qui se dit :
- Même pas capable de penser à autre chose qu'aux Politiques...

Et comme je devine ses pensées, je précise :
- Je parlais des champignons !

Pas de champignons; il n'a pas assez plu. Vu ce qui dégringole depuis ce matin, je reste optimiste...
Sauf qu' il sera trop tard ! La saison est trop avancée... A cela s'ajoutent des questions de lune, de rafles dans les bois par des professionnels de la cueillette qui en font du business et ils connaissent les bons coins ! ... sans oublier les chasseurs. 
Bref, jamais content!


Et je me demande :

Les champignons sont les habitants de la forêt; les chasseurs et autres cueilleurs, ce sont  les Politiques?

Et je repense en des jours anciens; un été. Cueillette fructueuse et de retour, nettoyage.
Le contenu des champignons est versé sur la table. Arrive le panier confié à mon mari.
Horreur : une annamite phalloïde!

- Je le trouvais joli, ce champignon! C'est pour cela que je l'ai ramassé!
Et obligé de mettre sur le composteur tout le contenu. Principe de précaution.

Et je me demande :
Les Politiques, dont tous les cas - condamnation, grade à vue, etc sont-ils que le dessus du panier? Et contaminent-ils tous les autres?

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 21:47

Et dans le village chez les grands parents, mes enfants, ma nièce et mon neveu sont partis chercher des bonbons, Halloween oblige.

octobre 2012 176Longue préparation des citrouilles, des déguisements...

Et préparation du plan d'attaque.

- Chez untel, untel et untel, a préconisé ma fille.
Des amis, des voisins proches... sûre d'avoir réponse à la requête: "des sorts ou des bonbons"


"des sorts ou des bonbons" en Français !  on parle guère en anglais dans le village à la campagne. ...

 


 

Suite à cette promenade dans la nuit naissante, retour et comptage / partage des bonbons... avec ces réflexions:

- Y'a de la lumière, on frappe ! Pof ! la lumière s'éteint !

- Non, on ne donne pas aux étrangers! 
a dit une autre, par interphone interposé.

- Oh non ! Kiki, viens là !
cette fois-ci, la porte s'est ouverte mais le chien s'est sauvé.

Sans oublier celle qui n'a rien compris:
- Des bonbons? Oui, je veux bien, je vous remercie...

Remercier !
 
Mes filles, mon neveu et ma nièce ont remercié les voisins/ amis,  même celle qui leur a dit :
- Vous êtes pas un peu grands pour faire ça ! comme s'il était interdit de s'amuser au-delà de 10 ans !

S"amuser, et amusé un vieux Monsieur... qui leur a donné des bonbons au réglisse; ces bonbons qu'ils ont refilé une fois rentré et quelques minutes plus tard:
ça a frappé au portail, des enfants déguisés, super contents les enfants : C'était à leur tour de donner !

Réflexion philosophique du soir : c'est en donnant qu'on reçoit ce qu'on donne...
Donner, recevoir, le partage... et il y a tous ceux et celles qui ne savent pas...
et même que c'est pour ça qu'il y a des Faiseurs de Loi!

- Vont-ils un jour interdire Halloween pour cause de tapage nocturne? pour cause d'enfants se promenant la nuit dans les rues? Pour cause de  citrouilles avec des bougies allumées dedans?
 

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 17:10

Halloween - Et les enfants préparent cette soirée.

Joie d'aller se promener dans la rue. Instant de liberté...
D'abord, la préparation des citrouilles....razzia dans le jardin et ce commentaire :

octobre-2012-175.jpg- Tiens, belle illustration de la crise, la taille des citrouilles!
Les pauvres, encore plus pauvre; les riches, encore plus riches! et personne n'est content !

Pas contente non plus, ma fille! Elle en a marre de mes réflexions.

Alors, j'ai décidé de me taire...  et les enfants ont continué de creuser dans les citrouilles, de récupérer la chair.

- C'est pour la soupe de ce soir !
 a expliqué la Grand-mère.

Pas contente là encore, ma fille ! Et ce n'est pas une question de soupe politique, mais de soupe... 

Là, je n'ai rien dit. Jusqu'à découvrir plus en détail, cette citrouille-là:

citrouille-censure-copie-1.gif


La censure ! La citrouille avec une bouche fermée... Interdit de parler, de l'ouvrir!
Déjà qu'on l'a vidée de sa contenance; que cette tête n'a plus de matière... 

Et je ne sais pas pourquoi, ce soir d'Halloween, j'ai envie de relire....  1884

La suite - Ballade dans les rues - l'accueil des gens

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 14:03

Et je me suis trompée...

Jean Jacques Guillet, le Maire qui cumule sur Facebook un voyage, des photos sur son mur, des avantages....
mais qui ne répond pas à une question pertinente... Voir ici

Ce n'est pas un Sénateur, c'est un Député...

 

Je me suis donc trompée de Chambre;
Et comme on fait son lit, on se couche...
Et comme j'ai choisi de ne plus me coucher devant les Politiques,
Et de coucher sur ce blog, mes réflexions... je corrige !

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 19:25

Facebook, suivre les publications des Politiques; et plus encore, cette possibilité de poser des questions, créer un lien avec les élus - ceux et celles sensés nous représenter. Sauf que...  Cas pratique.

Et je m'intéresse à cette publication-là


jean jacques guillet maire sénateur- un Sénateur Maire du 92
encore un qui cumule, soit dit en passant


- qui revient d'un séjour de quelques heures passées en Suède
ah ! les privillèges élus, tout particulièrement des Sénateurs! 30 aller retour en avion,!

- quelques heures pour une conférence sur l'énergie
l'énergie fossile? le kérosène gaspillé pour quelques heures...

Mais passons!

Ce qui m'intéresse, dans la publication sur Facebook de ce Sénateur Maire, ce n'est pas son voyage, mais ce point-là :

"l'absence totale de subventions" dans "le fameux modèle suédois", comme il l'écrit.

 

 

 

Et comme au conseil municipal de ma ville, le temps passe à voter des demandes de subventions,
- l'impression parfois que le Maire de ma ville est un marchand de tapis qui vend des projets pour récupérer coûte que coûte des sous !
ce post sur facebook est l'occasion de mieux comprendre les subventions, découvrir qu'il existe d'autres fonctionnements possibles.....

Et ce constat , une semaine plus tard:
- pas de réponse ! aucune réponse alors que ma quesion est pertinene, précise...

... et pourtant !  le mur de ce Sénateur Maire s'illustre de nouvelles publications, de photos de lui à un meeting, lui à tel ou tel rassemblement politique...  et sur son mur, une nouvelle publication d'un statut...  et rien !


Ee je me dis que j'irai chercher autre part l'information sur ces subvenions.

Tout en me posant une nouvelle quesion :
- à quoi ça lui sert de publier sur Facebook, à ce Sénateur Maire?

Et je me demande
- si le fossé entre eux, les grands elus et les gens comme moi va continuer à se creuser...

- si les Politiques vont comprendre les enjeux de Facebook en particulier, d'Internet en général;

Et je repense à cette idée de "taxer Google"...
- ridicule !
mais à voir ces élus vieillissant utilisés ainsi Facebook, je comprends.... qu'ils n'ont rien compris...




Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 20:07

Dans la série portrait des élus de ma ville, j'avance.

Bien que je sois peu restée au dernier conseil municipal, et pour cause : le Maire a oublié de convoquer mon collègue! j'ai  croisé un élu oublié - enfin, oublié par moi ! mais qui mérite quelque attention. C'est L'Elu Qui Périphrase.

L'Elu Qui Périphrase
Il cherche sa place dans le conseil municipal. Elu banal, il a eu une promotion à la faveur d'une démission; il est devenu au bout de deux ans, Maire adjoint. Sa technique pour y arriver : redire.

L'Elu Qui Périphrase , c'est son premier mandat. Un militant devenu candidat puis élu. discre au début, il prend peu à peu la parole en séance municipale.Sa technique est la suivante : il intervient toujours après les autres, toujours après de longs échanges et de longues discussions; toujours au moment où l'on peut espérer la fin des débats et le passage au vote de la délibération.

L'Elu Qui Périphrase il est inspiré !

Inspiré par la teneur des propos tenus...  Inspiré ne signifie pas qu'il apporte de nouvelles idées. Non ! Inspiré signifie qu'il a trouvé quelque chose à dire, enfin à redire ! Il reprend ce qui a déjà été longuement ressassé, avec des phrases encore plus longues, plus ennuyeuses...

 

Périphrase ? Définition de la périphrase - source Wikipédia
Une périphrase (substantif féminin), du grec peri (« autour ») et phrazein (« parler ») periphrazein : « exprimer par circonlocution », est une figure de style qui consiste à remplacer un mot par sa définition ou par une expression plus longue, mais équivalente. Autrement dit elle consiste à dire par plusieurs mots ce que l'on pourrait exprimer par un seul.

... dire par plusieurs mots ce que l'on pourrait exprimer par un seul.
c'est pire que ça. Et pour cause : L'Elu Qui Périphrase se perd parfois dans toutes ces circonlocutions... Et mon collègue qui siège à mes côtés, de me faire rire en séance  : qu'est-ce qu'il dit là? ..

L'Elu Qui Périphrase présente peu d'intérêt, apporte peu mais ça lui rapporte quand-même. il est devenu Maire adjoint, comme L'Elu Géo, à la faveur d'une démission. Ses périphrases ne sont jamais en contradiction avec les propos du Maire.

Il n'est en contradiction avec personne, d'ailleurs.

L'Elu Qui Périphrase s'occupe des associations, de la démocratie locale. C'est bien trouvé. Il se contente de reprendre les propos des habitants; et c'est tellement long qu'à la fin, même les gens ne savent plus ce qu'ils ont posé, proposé et protesté.  Il endort. Tout un art !

 

Elue modèle - j'avais mis les pieds par erreur, à un forum de la démocratie locale. De là, je me suis retrouvée dans une série de réunions inutiles. C'est lui qui les animait... et, une fois, j'ai failli m'endormir. Pour de vrai. C'est pour dire. L'impression d'assister à une oraison funèbre.

Oraison funèbre ou ô raison du Maire de l'avoir choisi. Le Maire, le Maî(t)re... et je repense au petit Nicolas, le livre de Sempé. Et dans la classe, L'Elu Qui Périphrase, c'est Agnan, le chouchou ( une antonomase, Agnan; l'antonomase éant une forme de périphrase).

Bref, L'Elu Qui Périphrase est tout en contraste avec moi qui siège près du radiateur! et c'est peut-être pour cela que je pense à faire son portrait.

Repost 0
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 09:31

La pétition est devenue un outil de campagne municipale simple à mettre en place, peu coûteux, et qui rencontre toujours une forte adhésion. Sous réserve de respecter ce principe: - faire signer aux habitants, une pétition sur une cause déjà gagnée.

Sur le site de ma ville, dans un tract distribué dans les boîtes aux lettres de mon quartier,  ceci:
Une pétition est lancée
Il est inadmissible que cette situation perdure. Aussi, la mairie, en lien avec le conseil de quartier  a décidé de lancer une pétition. Et cet encouragement, cette injonction, presque : SIGNEZ LA PETITION.

L'objet de la pétition
La pétition, c'est contre la fermeture d'une classe, pour l'aménagement d'un rond-point;
C'est pour ou contre ceci cela... 
Seul point récurrent : la chose demandée protestée ne relève pas d'une compétence de la ville.

Le sujet de la pétition.
La chose demandée protestée doit en revanche, avoir déjà une réponse positive. La pétition n'a de sens que si la cause est gagnée.

Il est inadmissible que cette situation perdure. est-il écrit sur le site de la vile; et en effet, la situation ne va pas perdurer.
Je le sais, la situation est en cours d'être réglée depuis août 2012!

Je le sais pour ces raisons :
- ça se passe dans mon quartier,
- c'est pour des travaux qui se tiennent tout près de chez moi;
- ce sont des travaux qui dépendent de la Direction Régionale des Routes d'Ile de France.

Et cet été, comme des gens DiRIF ne cessaient d'aller et venir, je leur ai demandé de quoi il en retournait:
- Nous allons commencer les travaux en octobre, m'a-t-il été expliqué.

Information en août, début des travaux en octobre et c'est pour cela qu'une pétition vient d'être lancée, maintenant.
Ce n'est pas une coïncidence de calendrier, la pétition et hop! juste après, les travaux qui commencent; c'est créer un lien de cause à effet :
- à cause de la pétition, les travaux commencent...

Et ce lien artificiel montre que le Maire est efficace.

L'intérêt de la pétition
L'intérêt de la pétition, contrairement à ce que l'on peut penser, ne vise pas à défendre l'intérêt des habitants mais bel et bien les intérêts du Maire de ma ville.

Une pétition, c'est montrer que le Maire se soucie de défendre les habitants
- la pétition, c'est toujours bon pour l'image, c'est rapide à mettre en place, pas cher.

Une pétition, c'est récupérer des adresses mails
- C'est se créer un fichier ciblé à peu de frais.

Juste ce point essentiel d'une pétition réussie :
- la pétition doit porter sur un problème déjà résolu, une cause gagnée!


Il est inadmissible que cette situation perdure
Le Maire de ma ville le sait, pas les habitants. La situation est en cours de résolution. Et dans le prochain numéro de la Pravda Municipale, le Maire de ma ville remerciera les habitants...

- Officiellement, il remercie les habitants pour leur mobilisation;
- Intérieurement, il  remercie les habitants, pour leur participation à sa campagne municipale;
sa campage municipale à laquelle ils participent sans même le savoir.


La pétition, c'est la même technique que celle utilisée pour faire manger du poivre à un chat.
- Faire manger du poivre à un chat et qu'il vous en soit reconnaissant, c'est tout un art.

Un art machiavélique... comme la pétition lancée par le Maire de ma ville...
Cette pétition que je n'ai pas signée...


Repost 0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 21:23

 Quelques portraits des élus de ma ville.  L'Elu Géo, la ville, c'est le club Med; L'Elu Civil, la fonction, c'est sa consécration;  L'Elue discrète, son souci, c'est justement sa discrétion;  L'Elu Gentil, le roseauqui ne rompt pas... t
L'Elu Pas Une Tête Ne Dépasse.

Et il y a Mon Ex-P - Pas encore écrit son portrait et pourtant, il a déjà pris corps avec un dessin. . ici

Pause ! Ce sont les vacances ! S'occuper de ses enfants...  et choix d'une leçon d'éducation civique ludique.

Je mets mes filles à contribution :
- Lecture du portrait d'un élu que j'ai dressé
- Indice pour les aider à trouver de qui il s'agit

 

Puis,
- l'une recherche des photos d'eux grâce à "Google est mon ami"
( c'est relativement facile pour
L'Elue Photo!)
- l'autre ouvre sa "bible" Pokémon et cherche à associer une de ces drôles de créatures;

Enfin :
- Concertation, vote pour désigner le Pokémon retenu

Et, pour terminer:
- Dessin, scan et mise en ligne...

Voici L'Elu Gentil

portrait-des-elus-de-ma-ville-l-elu-gentil.jpg


Repost 0

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche