Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 08:45

Réflexion à juste titre

Titre : celui du journal Le Parisien, ce lundi 23 mars de ce  matin.
- Faut-il encore une loi sur le voile?

Juste titre, et juste le titre ! Même pas envie de lire l'article :
- juste repenser et relire une Tribune sur le sujet que j'avais écrite, publiée dans la Pravda municipale.
- vers la mi-année 2010... cette question revient, trois ans plus tard.

Les Faiseurs de loi tournent-ils en rond, d'où l'hémicycle?
Le cycle des lois, une règle de trois? ou de Troie, trouver un cheval de bataille? 

Voile et encore?
Cette fois-ci, le mot utilisé est "voile". Et je me demande s'il s'agit d'un euphémisme - ne plus utiliser Burqa?
ou est-ce vraiment une question sur le port du foulard...

Pour ce qui est d'une loi, je repense à la kermesse de l'école l'année dernière, dans ma cité. 
- Deux fantômes noires, deux personnes couvertes de la tête aux pieds, sans oublier les mains;
- Deux noires personnes en burqa intégrale

Et personne n'a rien dit ! enfin, personne n'a rien osé leur dire !
- Ni le Directeur de l'école, ni les Maîtres, ni le Maire d'ailleurs...

Le Maire, un #MVQC ! Un Faiseur de loi... 
Et je me demande: débattre sur le sujet, peut-il vraiment le faire en toute sérénité?
Comme tous les autres cumulards - ces cumulards qui sont Faiseurs de loi et Maire actuel et à venir...
Leur choix - encore une loi ou non ? - ne sera-t-il pas conditionné juste pour satisfaire leur électorat proche? 
Avec, comme seule motivation : gagner des voix aux prochaines élections... ou ne pas en perdre !

Le cumul des mandats - Maire et Parlementaires - empêche aux Parlementaires de débattre en toute sérénité. 
Le Sénateur ou Député qui est Maire d'une ville, fait des lois... juste pour ne pas heurter son électorat; et non selon ses convictions ! L'absence d'indépendance des Faiseurs de loi


....................................................................................................................................

Pour mémoire, cette Tribune d'il y a trois ans.

Embarquées en burqa - Lettre à mes filles.

Une loi contre la burqa ? Mes filles, vous n’êtes pas concernées.
Quoi que…


D’ici quelques années, vous serez des adolescentes. Votre corps va se transformer ; vous deviendrez « femmes». Et comme vous serez belles, vous aurez droit aux attentions des hommes. A vous de les affronter, fières et dignes ! Il serait trop facile de vous voiler dans un drap ; de vous renier pour échapper aux regards.
 

Le poids, pas de la religion, de l’entourage

Devenues grandes, mes filles, vous ne m’écouterez plus ; vous serez dans l’opposition. Vous vous chercherez d’autres modèles, normal !
Et ces modèles, quels seront-ils ? C’est l’impact de la cité, plus fort que l’éducation. Déjà je vois des fillettes déguisées en fantômes noires, à la grande fierté de leurs mères. C’est le poids de l’entourage, pas de la religion. Déjà, j’imagine cet effet de mode. Une mode aux conséquences funestes : plus de sport, moins d’études, pas de sorties…
 

Lutter plutôt que s’enfermer !

Puis viendra le temps de chercher un travail. Oh ! Vous serez peut-être victimes de discrimination. Moi, je vois en vous le portrait de votre père : la peau mate, les cheveux et les yeux noirs. Votre père que j’aime… et c’est pour ça que vous êtes nées. A vous de vous battre, de combattre les préjugés plutôt que de vous enfermer dans un tissu noir.

Dans les moments fragiles de votre vie, vous risquez, mes filles de vous laisser embarquées. De vous laisser embarquer en burqa…

Sauf si, demain, le port de la burqa est interdit dans les espaces publics, dans le quotidien visible.
Et c’est pourquoi, aujourd’hui, je soutiens cette loi.

................................................................................

 

 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 14:51

Contribution citoyenne

Comment signaler par internet au site du signalement sur Internet 

- site du Ministère de l'intérieur
qu'il y a une faute de conjugaison sur leur page "conseils aux parents" ?

La faute sur le site dudit Ministère, c'est ici Site siganlement "si vous laisser" est-il écrit
a-qui-m-adresse-signalement-faux-contact.jpg
Pour signaler cette faute, je suis allée sur le whois :
- afin de vérifier l'apparenance du nom de domaine, 
- afin d'obtenir les coordonnées du responsable administratif.

C'est simple, facile...

Et, plus efficace que d'écrire à un Ministre
dont je doute qu'il me réponde...
ou même que mon mail soit lu.


Le responsable administratif, c'est mieux ! 

En effet, j'ai rapidement obtenu une réponse.

Une réponse dans la seconde qui suivait.

Cette réponse, la voici : 
Sorry, we were unable to deliver your message to the following address.
 fort-difficile-bonne-personne-au-gouvernement.jpg

 Et je me demande comment je signale que le mail du contact adminitratif du site du signalement du Minitère de l'intérieur est fausse alors que je veux leur signaler une faute de conjugaison... Moi, j'en perds mon latin !

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 13:32

Scène du quotidien - 

- Non ma fille, ne lis pas ce tract !
Et obligée de lui expliquer :  à cause des fautes ! Regarde, "tranquilité", tu l'écris comme ça, toi? arec un seul "l"?
 Vol et tranquil...lité ! 

Vol, sécurité et fautes...  
alors je repense à ces conseils lus sur le site du Ministère de l'Intérieur. 

Signalement Internet
Des conseils données aux parents et l'envie de signaler sur Internet, cette faute de français.

internet-signalement-conseil-site-du-gouvernement-copie-1.jpg 
Et je me demande s'il s'agit encore d'un site fait à la va-vite; s'il s'agit d'une enveloppe budgétaire justifiée par la mise en place de ces pages... une facturation à la page?  

Page dépensée et dépassée !

Les gens du Ministère de l'Intérieur, les gens du gouvernement ne savent-ils pas que les enfants se connectent aussi à partir de leur téléphone portable? Le site du Ministère n'évoque même pas ce point. Ce point d'accès à Internet !

securite-internet-un-pere-son-enfant-et-un-ecran-copie-1.jpg
 Et je regrette que le Ministère de l'Intérieur présente sur son site "signalement"  juste un lien vers cette brochure...

Ne serait-il pas possible pour le Ministère de l'intérieur d'obtenir l'autorisation, de publier - de copier coller - cette brochure sympa...

Cette brochure qui contrairement à la page internet du Ministère, est ... sans faute !
- ni de goût, mais encore de Français !

Vais-je écrire au Ministre de l'Intérieur? ...

Bien envie d'autant plus que cette brochure d' Internet Sans Crainte "bénéficie du soutien de la Délégation aux 

Usages de l’Internet et des ministères de l’Education nationale et 

 

de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. "

Et je me demande :

- chaque Ministère va-t-il faire sa propre page... des doublons?
Autant de dépenses inutiles... 
Nos élus en seraient capables...  si vous les laissez


- Si vous les laissez
 
Laissez, évidemment!  sauf sur le site du signalement Internet du Ministère de l'intérieur !

..............................................................................................
Lien pour aller sur cette brochure :
http://www.internetsanscrainte.fr/pdf/docs/Brochure_parents_UNAF.pdf
 ou cliquer sur l'image

Lien sur la page du site du Ministère :
- ici, pour que je vérifie si la correction  est portée https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/ConseilsParents.action

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 10:08

Discussion libre

- Un Maire, c'est un chef d'entreprise !
m'entreprend un ami.

J'acquiesce !
Or voilà qu'il se lance dans des chiffres... Et il me pose des questions sur ma ville :
- Combien de salariés ?
- Plus de 900 salariés, 1 300 je crois, s'il faut ajouter les vacataires, les courtes missions, etc

- le budget?
- le budget ? euh... 
Le budget, je n'arrive jamais à le mettre en chiffres. Je sais juste qu'il me semble dément. 

D'ailleurs, là n'est pas mon propos.
- Un Maire, un chef d'entreprise, certes ! à la différence près... 

Le #MVQC est à la tête de son EURL. Entreprise Uni-personnelle !

Le #MVQC il développe, il vend, il promeut, il vend sa personne.
Il est obligé d'être compétitif ! Alors, il investit encore et encore.
- des tracts, des affiches, pour les campagnes électorales
- du staff qu'il manage... des espèces de vendeurs de rue.

Le #MVQC n'a qu'un but :
- gagner des parts de marché,
- s'assurer un fond de roulement, un mandat de base comme Maire;
puis
- augmenter ses bénéfices 
et développer encore et encore ses revenus... alors il cumule !

Le #MVQC connaît la crise 
- il doit toujours se battre plus, faire face à une concurrence plus âpre. 
Alors il investit en campagne des mois et des mois avant les élections; il joue de ses réseaux d'influence, il dérape parfois... 
Alors il est obligé de récompenser ses meilleurs vendeurs ( qu'il appelle Militant) et il leur accorde, une fois élu, des promotions, des postes sans tenir compte de leurs compétences... 

Le #MVQC est dans une course sans fin 
- il ne sait faire que ça !  Son entreprise unipersonnelle, c'est sa vie. Et il défend ses privilèges bec et ongles, prèt à égratigner l'idée même de démocratie.

Le #MVQC à force de gérer sa propre personne, à force de calculer son retour sur investissement... il en oublie qu'il est normalement investi pour les autres personnes; les gens, les habitants !

Et les Faiseurs de loi cumulent, et abstention gagne les élections... 
La crise ne touche pas que le secteur économique !


 

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 08:23


Il y a les élus - il y a les lieux... et pas des élus des Dieux!

 

La salle du conseil municipal
Dans ma ville, le Conseil municipal se tient dans un château.
 

Pour accéder à la salle du conseil municipal, il faut franchir la porte à double battant vitrée.

Dans cette entrée, se trouvent en face, un immense escalier, les toilettes, le bureau du Directeur de cabinet

- Dois-je préciser qu'il s'agit de deux lieux différents?  tout comme c'est précisé pour éviter tout risque de confusion : Il y a mention du nom du Dir' Cab' sur l'une des deux portes menant en ces lieux d'aisance. 

 

escalier mairieIl faut monter l'escalier en bois tournant, dont les marches sont recouvertes d'un tapis.

Pas accessible aux personnes handicapées... juste là où mes filles, plus petites ont dû s'asseoir... enfants sages? 
 

De larges marches, une large rampe à laquelle je m'accroche parfois, retardant le moment d'arriver sur le pallier;

Des marches que je descends quatre à quatre, une fois le théâtre terminé.

 

Sur ce pallier, une porte fenêtre donne sur un tout petit balcon, vue imprenable sur la place de la mairie à quelque millions  d'euros...
 

- le souvenir qu'avant, des élus s'y installaient pour fumer, le temps d'une suspension de séance.
La double porte sur la droite, ouvre sur la toute ronde salle des mariages; celle sur la gauche,  referme la salle du conseil... 

 

 

La salle du conseil me semble toujours immense.
Le parquet craque sous les pieds, la salle est faite de boiseries, de peintures anciennes.
Le soleil perce par les grandes fenêtres; et quand la nuit arrive, des lumières blafardes pendent des lustres accrochés au haut plafond.
Le conseil se tient toujours quand il fait noir dehors...

Les tables sont en bois... doux bois poli.. 
Et mes doigts caressent cet endroit sur lequel je pose mes papiers.
 

Et puis il y a l'estrade sur laquelle siègent le Maire et ses adjoints principaux; et juste derrière, le staff...
Et encore, les chaises en plastique marron, moches à souhait, où l'on s'assoit, élus et public,

et les micros semblent se dresser comme des petits serpents... avec l'oeil rouge, ce point qui indique qui a la parole... Tout ce mauvais goût !

Et moi j'imagine parfois cette salle comme une salle de bal, où les gens glissent, jouent, s'amusent au son de la musique... La musique, toujours la même chanson, le même refrain des élus, et le Maire chef d'orchestre qui les tient à la baguette...

La Musique? Moi, je ne sais pas danser ! je ne veux pas danser. Et je reste près du radiateur !
accueil.jpg

 Sur les murs, des peintures.

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 07:26

L'Elu Tournevis, c'est un Elu - un Lieu...
L'Elu Tournevis, c'est la Permanence municipale du Marché.

Dans la série Portrait des Elus de ma ville, trois Adjoints à venir. Trois Adjoints que j'associe à des lieux ou des situations précises.  Des Elus que je connais peu; des Elus que j'ai découvert peu à peu. Des Vieux de la Vieille...


La permanence municipale

Sur le marché couvert de ma ville, il y a la permanence municipale.
Entrer sous la Halle, quitter l'allée centrale du marché, passer devant le poissonnier, longer le marchand de fruits et légumes, et découvrir la permanence municipale. 


Cette permanence se compose de :
- un espace accueil personnalisé, avec un bureau et deux chaises.
- un espace pause, avec sur la table basse, de la lecture :
des magazines dont l'incontournable Pravda municipale.

Un Maire adjoint assure les permanences. C'est l'adjoint Tournevis.
L'adjoint Tournevis - il est en charge des petits travaux.
Tournevis, pas Tourne Veste ! Ne pas confondre avec mon ex-P !

 L'Elu Tournevis et ça tourne vite !
 Bonhomme aux cheveux  se grisonnant, pas toujours rasé, souvent souriant, l'Elu Tournevis est un vieux de la vieille. 
Depuis longtemps engagé, plusieurs mandats municipaux à son actif, il n'est pas dans une logique politique bipolaire.
Comprendre qu'il ne souffre pas de troubles maniaco dépressifs, pas de narcissisme exarcerbé...  et les quelques soucis de santé qu'il a rencontrés, semblent l'avoir assagi sur son seul petit défaut.

Et je me rappelle d'une cérémonie de voeux; et j'arrive devant la porte de la salle des Fêtes. Je n'ai pas mon carton d'invitation. L'Elu Tournevis devance les hésitations des personnes chargées de filtrer les entrées. Il me prend par le bras, presque eu peur qu'il me prenne par le cou; il me garde à ses côtés. C'est lui qui était chargé d'assurer l'accueil des derniers arrivés, des gens en retard. Comme moi. Il me parle, nous plaisantons, nous rions. L'Elu Tournevis avait déjà profité du buffet... Ce qui explique la fluidité de son débit à mon égard.

 L'Elu Tournevis m'explique qu'il tient chaque samedi matin, ou persque, la permanence municipale.
Personne ne veut s'y coller. Ce rôle lui va vraiment bien. 

Il accueille principalement des petites vieilles qui viennent...  Elles viennent échanger quelques mots, se poser, elles et leur cabas poireautant.
- Poireautant car leur cabas est plein de poireaux;
- Poireautant car il y a du monde à la permanence municipale.

Les Vieilles viennent se plaindre :
- Pas de place pour stationner - le trottoir glissant - des feuilles d'arbres pas ramassées - Les poubelles pas passées....

Parfois, une proposition plus constructive :
- Minuterie trop courte dans un escalier qui mène au Marché - Accès handicapé peu signalé donc difficulté pour le trouver... 
 
L'Elu Tournevis note toutes les remarques sur un bout de papier; l'Elu Tournevis trie le faisable, pas faisable... et reste toujours aimable.  Je l'observe, je l'écoute.

- Ce matin, il est allé vérifier la propreté des toilettes du Marché. 
Il voulait s'assurer que l'agent était bien passé...

- Ce Malin, il a aidé les Petites Vieilles à faire une pétition.
Il m'explique. Elles ne savaient comment faire. Alors, il a rassemblé quelques signatures sur une feuille; puis, il a présenté cette pétition débutante, "à l'initiative des habitants" au #MVQC lors d'un bureau municipal. Mine de rien. Le Maire de la Ville a tout de suite remédié à la situation...  Les Petits Vieux, c'est l'électorat de base, une valeur solide... 
C'était pour une question de changements d'horaires du petit bus de la ville...
 
 L'Elu Tournevis il a toute ma sympathie. Je ne sais si c'est réciproque. Qu'importe !
L'Elu Tournevis assure la permanence municipale sur le marché.

Sur le marché des élus pour les prochaines élections, y'aua-t-il encore des permanents comme lui? 
Permanents, comprendre consistants, vrais et frais... comme les produits sur le marché? Loin des grosses légumes sans saveur... ces politiques fruits d'un marketing bien rôdé !
 

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 23:51

Dans ma ville, des caméras mobiles...
et les militants du #MVQC distribuent un tract sur le marché pour vanter cette décision prise en conseil municipale.

Au théâtre, j'ai voté contre les caméras mobiles,  contre la vidéosureillance, la vidéoprotection...
le "télécran" , oeil qui surveille, du roman de Georges Orwell, 1984. 

et je prends un tract, d'un geste machinal, alors que je me promène dans la rue piétonne.
le "télécran" , voix qui endoctrine, toujours dans le roman de Georges Orwell, 1984. 

A ce détail près : le télécran qui diffuse sa pseudo information est encore rédigé et imprimé sur papier... 
et sur le tract, il est écrit : 
"Pour renforcer la tranquilité des [ nom des habitants]"

Tranquilité et non Tranquillité

Tranquillité, écrit avec un seul L , est-ce une subtilité?
Deux L ou ailes permettant de mieux voler? 
Et comme ces caméras sont contre les vols... 

Et je n'ose demander aux militants tracteurs... 
Et je pars d'un éclat de rire... 

Repost 0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:05

L'Elu Gentil je lui demande par acquis de conscience, s'il a reçu un compte rendu de la dernière réunion de la Preum'S. - Pas de la réunion de Mars, mais de novembre! et pour cause... 

L'Elu Gentil me répond et il revient sur le dernier conseil municipal.
faire de la politique autrement

Encore une fois, je suis partie en vrille.  
C'était en fin de séance, j'étais sans doute fatiguée, relâchée, moins sur mes gardes...  
Je me souviens juste de ma colère, je me rappelle m'être arrêtée à temps...
J'avais failli leur dire "J'ai voté Pokémon, je vote Pokémon ! Voyez ce que vous avez fait de moi !" 

L'Elu Gentil tient les mêmes propos qu'un ami du Peuple des Connecteurs, suite à cette publication sur mon mur Facebook

date-municipale-2014.jpg
Dimanche pluvieux, peut-être. Dimanche plus vieux nous serons, sans doute...  
Et une pointe de tristesse. Un ami Connecteur écrit :
Ce sera la fin de votre calvaire Elue vous quitterez ce theatre qui a paru tant vous deplaire pour redevenir une noble et simple citoyenne allez tenez bon plus qu'un an . Vous aurez ensuite tout loisir de continuer a critiquer sans jamais vous impliquer pour faire les choses changer

Or, c'est justement parce que je prends les choses à coeur que c'est si difficile; ...Critiquer sans jamais vouloir vous impliquer 
Et quand je pense que j'ai encore relancé la Preum'S pour une réunion...  ...Critiquer sans jamais vouloir vous impliquer 

Et ce message qui arrive à point nommé sur mon mur, en réponse.   faire-de-la-politique-politicienne.jpg
Et j'ouvre une ancienne page de mon journal municipal, une page écrite juste après les élections 2008.
Pas de politique...

Parce que tout a  une fin
Dernier jour de la campagne 


Pas de politique...
"Je ne fais pas de politique."

Cette phrase fait figure de préambule à nombre de mes propos.
Un vrai leitmotiv !
Une ritournelle lorsque je parle, lorsqu'on me demande mon avis... ou que je veux le donner même si on ne me l'a pas demandé.

Et ce refrain revient à plusieurs occasions:

- Réunion du Parti

"Comme je ne fais pas de politique, il m'est difficile de parler... mais je pense que...."

Un jour, quand-même, j'ai cru que [Mon exP] allait finir par se fâcher.

- Conversation téléphonique avec mon frère ( il m'a énormément aidé avec son analyse... politique!)
"Si nous avons des chances? Tu sais, comme je ne fais pas de politique...

- Echanges avec des militants d'autres partis
"Je suis là, je distribue mais je tiens à le préciser : je ne fais pas de politique...."


... jusquà la commission de propagande

J'ai même réussi à caser cette phrase lors de la commission de propagande pour les cantonales. 

"Vous savez, moi, je n'ai pas demandé à être là.

et c'est vrai, j'avais l'impression de me retrouver devant un jury de concours.
Intimidée puis catastrophée lorsqu'ils et elles ont émis une réserve sur mon bulletin de vote; le logo du Parti de {ma ville]. n'étant pas accepté.
( avec tous les tracas que cela entraîne).

"Vous savez, moi, je ne fais pas de politique!"
et ils et elles ont tenté de me convaincre du contraire;
ils et elles m'ont félicité de mon engagement;
ils et elles m'ont donné des conseils;
ils et elles m'ont permis de rire très fort (très fort - Exprès ! Que ceux qui déposaient pour le candidat suivant m'entendent bien; eux qui m'avaient superbement ignoré me prenant pour une employée de la sous préfecture)
et, surtout, ils et elles, ces personnes de la commission ont décidé d'ôter la "réserve" : validation de mon bulletin.

Repost 0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 06:19


Dans un an, jour pour jour, heure pour heure, ce sera le deuxième tour des Municipales...

Et j'ouvre mon journal de campagne:  
- mon journal écrit durant cette campagne pour les élections de 2008.
- mon journal où je livrai dans mon innocence et ma naïveté politiques, espoirs, passions mais encore remords, inquiétudes.... 

 Juste avant le résultat du deuxième tour, j'écrivai ceci 
les-promesses-des-campagnes-municipales.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis, mes filles sont passionnées de littérature fantastique. Ce sont elles qui veulent me faire lireTara Duncan; elles pratiquent la natation.
Et moi? Je refuse de nager en eaux troubles; et je découvre Card - La stratégie Ender, le Xénocide... sans oublier Le Royaume des Murs. 

Et je pense à toi, Mikli. Quoi que tu fasses, où que tu sois,  tu peux venir, je ne te poserai aucune question. Juste t'offrir Gîte et couvert et le respect de ton absence, de ton silence.

campagne-municipale-l-importance-du-voisinage.jpg


 

 

 

 

 

 

 

Et c'est ce que je fais... sauf que le sujet de conversation roule parfois sur mes activités municipales.
Parfois? Sans doute trop souvent !  Peut-être que j'essaie d'expliquer comment ça marche? Ce qui se passe?... 

J'ai tenu mes promesses de lendemain de campagne...
- des promesses personnelles, prise la veille du deuxième tour des Municipales.
 

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 19:25

Un ami me conseille. Pas conseil municipal, conseil du Peuple des Connecteurs :
- il faut référencer son blog.

Elue Opposition, ce blog, existe depuis le début de mon mandat...
Plus un journal personnel... qui s'est développé peu à peu.

Le nombre des visiteurs augmente.
C'est peu ! comparé à beaucoup de bloggers, qui annoncent des statistiques de visite à faire frémir... 

Et de là, cette explication eue : - il faut référencer son blog. 

Référencement - Plein de possibilités, et je décide de m'y lancer en ce week-end pluvieux. 
Or je découvre ceci :

thematique interdite contenu adulte
Jeu d'argent?
Forcément, en politique, beaucoup d'argent en jeu ! Même de l'argent eb réserve. ça s'appelle réserve parlementaire... ! 

Tchat pour adultes?
Certes, les élus municipaux ressemblent souvent à de grands enfants, même qu'on joue à Guignol pendant les séances... mais les débats - débats, pas ébats ! sont bien entre adultes.
Et c'est même le but recherché.

Même le #MQVC se réjouit parfois. Il dit, en pleine séance, suite à une délibération où Majorité et Opposition vote,t "Pour":
- Merci pour ce consensus -con sans suce ? unanime.

Sexualité? 
De mes "fantasmes particuliers"
dixit le Maire de ma Ville en pleine séance
au "doigt dans le cul"... Commentaire à posteriori d'un collègue d'une autre ville. 

Et je passe sur la vulgarité, les ventes d'armes - ça dégaine sec, au conseil municipal... la drogue que représente la politique; vu combien les Politiques sont tellement accrocs à leur siège... et leur privilèges. Sans oublier, en plus soft, la tournée - ou tournante ? des élus...

Tout ça, c'est sur mon blog. J'ai effectué une recherche...
Donc, sage décision prise : 
Non, je ne peux pas référencer mon blog !

Et je remercie les Cafards associés de m'avoir accepté dans leur cmmunauté.  

Repost 0
Published by elueopposition - dans Politiques peu éthiques...
commenter cet article

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche