Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 08:42

Journée des Femmes, 8 mars... et une invitation.


Je choisis d'y aller. J'ai demandé l'autorisation à mon mari...
- un vieux réflexe?

 

Me voilà donc partie pour une fin d'après-midi, à la capitale...
Habillée non pas en tenue de ville, mais comme d'habitude;
à savoir pratique ( baskets, jeans et pull)

Le lieu : sur les Champs Elysées.
Je suis plus habituée aux champs de la campagne,
à ne pas confondre avec les chants de la campagne électorale,
ces mélodies où chaque candidat donne de la voix pour avoir des voix.

Et cette surprise, à la sortie du métro.
- Que de monde! Y'a une manifestation?
A priori, non... alors où vont-ils ou vont-elles tous ces gens?

Puis je trouve l'adresse, me présente, refuse de mettre mon blouson au vestiaire, descend les marches...
et je me retrouve encore une fois, avec plein de monde.

Comme sur les Champs, des inconnu.es... 
Des inconnu.es qui vont, viennent, sauf que là, c'est un espace restreint.
Donc ils et elles tournent en rond.

Et tourne auprès de moi un Monsieur.
Il m'a repéré, j'ai l'air seule, paumée, déplacée.
mais ça, être seule, paumée, déplacée, c'est une seconde nature chez moi!

 

Deux trois mots de courtoisie, il me propose de m'approcher  du bar...
Et je note qu'il est aussi habile qu'une adjointe de ma ville;
Cette adjointe qui est toujours la première servie, plus qu'opérationnelle lors d'un cocktail.
En dépit de la foule, il arrive à se faire servir, me faire servir.

 

Puis commence l'échange de bannalités.
Ce qui se traduit par ça :


Je décline mon prénom, mon nom; j'ajoute que je suis féministe....
 ‎- Vous n'êtes pas lesbienne, j'espère?

Telle fut sa réponse....

et j'ai regardé mes pieds, cherchant une répartie... et je suis partie!

 

Partie d'autant plus que j'avais trouvé la personne qui m'avait invitée.
Elle ne me connaît pas, sauf à travers FaceBook et ma photo de profil, mes chaussures.
Je l'aborde, (après une demi-heure d'hésitation)

Je la salue, je me présente...
(pas la peine de préciser que je suis féministe, elle le sait) 
et je précise avec mon air désabusé:
- Oui, c'est moi, elueopposition...

Et je surprends le regard de mon interlocutrice... elle regarde mes pieds.

 

Et j'en conclus pour cette Journée du 8 mars, cet enseignement :

- Faudrait que les femmes cessent de baisser la tête! 

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche