Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:55

Premier conseil municipal de cette rentrée 2012-2013, et je me suis plantée.
Triste à dire, encore plus à écrire : je n'y arrive pas!

Et pourtant...  c'était bien parti !

J'ai déposé un voeu
- voeu d'actualité, sur le cumul des mandats,
- voeu testé auprès du Peuple des connecteurs, un temps en ligne ici.
- voeu repris, autre part...

Voeu qui tient donc la route, même si écrit en quelques minutes car bien fâchée.

Arrivée au conseil, des élus m'ont dit "bonjour". Même le Maire de ma ville a failli me serrer la main...
Quelques discussions et un élu de la Majorité  demande à discuter avec moi, en aparté.... Toujours à propos de mon voeu. Son groupe est prêt à voter pour, il faut juste un amendement; quelques lignes à ajouter.
Je lui demande quels propos greffés sur mon texte; je lui explique qu'il m'importe peu qu'il passe, ce voeu.
Que ça ne change rien... M'enfin, j'écoute sagement !

Les élus sont fatigués
La séance commence, appel nominal, le Maire obligé de répéter deux fois mon nom... Je ne vais quand-même pas gueuler que je suis là. Près du radiateur. Comme toujours! Et je n'allais pas partir... à cause de mon voeu!

Le théâtre a commencé; j'ai alterné "interventions", "pause cigarettes" et "pause causette". Mon amie est dans la salle. Courageuse. Et je me dis que je dois lui dire Merci; ça tombe bien. Mon voeu s'y prête.

Le théâtre fût de piètre qualité; le Maire semblait fatigué, mon voisin à ma gauche n'avait rien préparé; mon voisin à ma droite m'a dit qu'il n'y avait rien d'intéressant (Pas intéressant mon voeu, ai-je implicitement compris; mon ex-Président de groupe ne manque jamais un non compliment)

Et vers 23 heures, les 39 questions à l'ordre du jour étaient épuisées. Épuisée, moi aussi. Vite, présenter mon voeu puis me tirer. Sauf que le Maire a demandé une suspension de séance. Je n'ai pas compris pour quoi. Il espérait que je m'en aille? Plus sérieusement, j'apprends qu'il se réunit, lui et son groupe  politique, pour savoir quoi dire, que répondre.

Tout laisse à croire que ce voeu les dérange. Je me demande bien en quoi.

La séance reprend, je lis mon voeu; je termine par des remerciements :
- à un contact du Peuple des connecteurs, à mon amie dans la salle, compte tenu de leur profession. C'est en lien avec mon voeu; c'est le respect de la parité : un homme, une femme.
- à une personne de l'association Anticor, qui m'a encouragé à déposer ce voeu, l'ayant trouvé pertinent.

J'appuie sur la touche du micro, je respire.. et je prends mon stylo, m'attendant au pire. Au pire, comprendre de longues phrases, bien chiantes, des déclarations incompréhensibles...

C'est bien le cas ! D'ailleurs, l'impression de ne pas être la seule à trouver que ça suffit! Le Maire jette un oeil noir au Porte parole de son groupe; il finit même par taper sur son bureau... D'habitude, en séance, quand les intervenants sont trop longs, il tape sur les touches de son portable...

Le Gentil Elu de la Majorité venu me voir avant le début du théâtre explique sa position, présente son amendement; L'Elu Pas une Tête ne Dépasse de l'opposition propose lui aussi un amendement... et je comprends donc qu'il s'agit de donner à mon voeu, une portée politique. Enfin, comprendre politicienne...

Et il est question d'une loi, de demander le vote d'une loi.

Sauf que mon voeu n'est pas dans cet esprit-là. Mon voeu, je le veux humaniste. Pas plus !
Et je déclare que je ne crois pas aux "Faiseurs de Loi"....

Anarchiste ! Voilà ce que me dit l'Elu d'en face.


Anarchiste, à force qu'on me le dise, je vais finir par le croire...
Anarchiste, je ne sais... mais première erreur, je n'aurais pas dû déclarer en séance que je ne crois plus en ces gens qui nous gouvernent...anonymous-conseil-municipal.jpg en ces Faisueurs de loi!
Encore heureux que lors de la séance sur le remboursement des frais de garde, en janvier 2012, l'ambiance était telle que personne n'avait relevé mes espoirs portés sur
Anonymous!


Les échanges se poursuivent; ça part dans tous les sens, jusqu'à la question du statut de l'Elu local... sans oublier des explications de position de vote qui me laissent pantoise :
- Ce voeu, c'est un amalgame. Donc contre !
- Ce voeu, c'est écrit avec un angliscisme ( burn out). donc contre.

Et dernier argument choc, il est fait allusion à mes jeux de mots... Comme quoi, je ne peux pas être sérieuse; donc que mon voeu ne l'est pas... Or, justement...

Fantaisiste ! Je passe pour fantaisiste quoi que je dise, quoi que je fasse. Les élus de ma ville ne m'écoutent en séance juste pour rire... Et dans le cas présent, aucune trace d'humour. Mon voeu est humaniste, pas fantaisiste.

Justement, un élu prend encore la parole :
Il souligne que je n'ai pas féminisé mes propos. A titre d'exemple, j'ai écrit "adhérent", juste "adhérent", pas  "adhérentes".

Et c'est là que j'ai dérapé !

De toutes les réflexions entendues à propos de mon voeu, c'est la seule remarque pertinente. Je n'ai pas féminisé mes écrit; je n'ai pas mis comme à mon habitude, le Masculin ET le féminin, séparé d'un point. Explication ici comment je féminise mes écrits

Seule remarque pertinente, qui me fait sourire, qui me détend... et qui me fait prendre la parole à nouveau.
Lamentable ! Oui, je dis en séance que je suis lamentable de ne pas avoir écrit au masculin et au féminin.  De ne pas avoir mis de "e"...
Et, partie sur ma lancée,  j'en profite pour répondre à celui qui parle de mes jeux de mot.. Du jeu de mot que je n'ai pas écrit... Un "e" en plus à "Burn"... Ce jeu de mot non écrit... mais que je dis. Donc, c'est pire !

Crise de rire de l'ensemble du conseil...  Crise de rire pour moi... sauf que j'ai encore tout raté !
Pas sérieuse, s'abstenir... mon image est encore plus écornée en ce début de rentrée.
- Anarchiste, féministe et fantaisiste !

Jamais je ne serai une élue considérée... et je regarde mes pieds!
 








Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche