Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 08:02

Au début, il était question d'un "Président normal"; le voilà devenu "moral".
Moral, moralisation et l'impression que les affabulations continuent.

Cette moralisation commence par un grand déballage de patrimoines.
Comme si les élus devaint se faire pour la patrie, moines...

Et je me retiens d'aller sur le site du Ministère participer à ce voyeurisme...

L'impression que l'on jette les Ministres comme on jette à des chiens, les gens ! des os à ronger...
Et pendant ce temps, les affaires continuent, les marchandages avec tous les risques de déviance, de corruption.

ça sent les Municipales !

Dans toutes les villes, les élections municipales semblent lancer:
- tractage, affichage...

Et la seule question à se poser :
- D'où, mais d'où vient l'argent?
- Qui, mais qui ensuite voudra ce retour sur investissement?

Et j'imagine dans les anti-chambres des Maires, la cohorte des gens qui viennent proposer leurs services, leurs appuis en échange de...

Et je me replonge dans la campagne municipale 2008.
Ce premier souvenir

................................................................................................;

Séance photo

Dimanche 7 octobre : souriez!

R
endez-vous dans le parc pour une séance photo: la photo du groupe.
C'est la préparation du deuxième tract, qui commence par la conception des visuels.

Il est midi. Le soleil est au rendez-vous et c'est une ambiance bon enfant.

Heureusement!

Bonjour et en place...
Quelle place ?

Près de CH, la tête de liste? Plutôt derrière... Que choisir?

Enfin, commence le jeu des assemblages:
- Trop d'hommes ensemble, Mesdames, répartissez-vous!
- Trop petit.e : attention, passe devant;
- Trop large : resserrez-vous;

Clic clac, c'est fini?
Que nenni!


Deux difficultés
Reconstitution du groupe et cette fois-ci, une nuance de taille.
CH en avant, entouré de 4 personnes clés; en arrière plan, le reste du groupe.

Avec une première difficulté: l'assortiment des cravates et des vestes.
La directrice de campagne entre en action, efficace:
- CH, enfile cette veste ! Plutôt celle-ci?
Aïe, aïe, aïe ! Trop de noir !

Elle tend toute une gamme de cravates.
- LD, essaye celle-ci? Attens, CH, reprends cette veste avec cette cravate là?
- FI, t'es en blouson? Quelqu'un peut lui préter une veste? Fait voir? OK, ça marche...

Je suis épatée.
Tous ces hommes politiques qui se laissent ainsi mener, obéissant au doigt et à l'oeil.

Avec une deuxième difficulté : pourquoi eux et elles?
4 personnes autour de CH... ce qui en blesse un. Il ne comprend pas. Il rouspète. Il part.

Il annonce qu'il représente 5 000 voix à lui tout seul.
Il veut être dans le groupuscule; il gesticule.... et autour, s'affairent CH, la Directrice de campagne pour le ramener et, finalement céder : il sera sur la photo, lui aussi.
Avec les graves conséquences que cela signifie : re-changement de cravates, de vestes !!!

Et moi dans tout ça?
Je baisse la tête, un peu confuse, surtout surprise.

Je suis dans le groupuscule; je suis au côté de CH.

Je suis une femme, je suis une habitante d'un quartier bien particulier...
Voilà pourquoi je suis choisie, voilà pourquoi je suis là.

La polique municipale, c'est une combinaison des plus subtiles...

Au fait, combien de voix je peux représenter?

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche