Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 12:08

Pas le moral ! avant, je serai allée chez mon ami Le Boulanger. Discuter. Sauf qu'il a fermé.

Je passe devant sa boutique aux rideaux tirés. Je me demande s'il est dedans; juste dans le logement attenant. Ce logement dont il risque d'être expulsé. Il risque? Non, il le sera. C'est comme ça! Je ne vois pas ce que j'aurais pu faire de plus.

- On ne peut rien faire de plus! a soupiré l'Elu Commerce.
Voilà plus d'un mois que je n'avais pas échangé avec l'Elu Commerce. Et je crois que si je l'avais croisé, je l'aurais évité... Je lui ai envoyé un mail. Je lui ai dit que j'étais fière qu'il soit Maire adjoint. J'étais sincère. Pas d'ironie, cette fois-ci.

Oh, je me me suis déjà moquée de lui. Pas directement, en aparté! C'était lors d'un conseil municipal. Une question posée à propos du Marché nouvellement créé, et le voilà énumérant les commerçants ambulants présents :
- un boulanger, un marchand de vêtements enfant, un marchand de vêtements dame, un volailler, etc
Et il a continué :
- pour le marché, je cherche un poissonnier, un boucher...
Et je me suis demandée s'il allait nous sortir toute la liste des professions.


L'Elu Commerce, je l'ai contacté en janvier. Un message, un mail, un appel.
Le Boulanger de mon quartier est dans le pétrin, vraiment. Ce mail, c'était un appel au secours. Moi, j'avais peur que le Boulanger ne se suicide. L'Elu Commerce n'a jamais répondu à mon mail. Il m'a parlé directement. Il est allé voir le boulanger; il s'est déplacé. Et puis, la situation empirant; je l'ai fait déplacé en urgence. Là encore, il est venu. 

Il a organisé une réunion entre le propriétaire de la boutique et le Boulanger. Il m'a demandé d'y assister. Enfin, très exactement, après une longue discussion au téléphone avec lui, où il m'expliquait qu'une rencontre aurait lieu le soir, je lui ai demandé s'il voulait que je vienne... et même qu'il était d'accord. Et je crois que ma présence était même souhaitée - par lui; souhaitable - pour Le Boulanger.
Les échanges lors de cette réunion, je n'ai pas envie d'en parler. Je revois juste le Boulanger pleurer.

L'Elu Commerce commère un peu...
Nous discutons. Bonhomme aux cheveux gris, j'oscille entre tutoiement et vouvoiement. C'est un commerçant, l'Elu commerce; il sait tenir sa clientèle. Il peut me raconter la rue piétonne, les évolutions, le nombre de coiffeurs - c'est fou combien les coiffeurs sont nombreux, dans cette rue ! Entre ça et les banques et assurances... Sans oublier les opticiens. Les opticiens, c'est pour mieux voir les photos du Maire qui s'étalent partout?

L'Elu commerce, il a toujours une allure débonnaire mais il ne faut pas s'y tromper. Il a l'oeil à tout, sur tout. Ce qui expliue les opticiens? Et il se rappelle de tout.

Je suis avec lui dans sa camionnette; il me raccompagne chez moi. Je le salue, referme la porte, ouvre celle pour entrer chez moi quand il frappe à son carreau, baisse la vitre et m'interpelle:
- Tu ne devais pas prendre du pain? Il s'est souvenu de ma conversation téléphonique, deux heures auparavant; conversation téléphonique avec ma fille... conversation qui posait la question "Qu'est-ce qu'on mange, ce soir?

L'Elu Commerce, la politique n'est pas son commerce
C'est son premier mandat. A plus de 50 ans. L'Elu Commerce déclare perdre de l'argent depuis qu'il est élu. Il n'a plus le temps de s'occuper de ses affaires. Un commerce, faut être derrière, me dit-il.

Je ne vais pas le plaindre, faut pas exagérer... mais c'est vrai que s'il passe autant de temps qu'avec l'affaire du Boulanger, il a vraiment du pain sur la planche! Et je crois qu'il ne coupe pas à sa peine.

L'Elu Commerce ne fait pas de commerce avec la politique carriériste.

Concernant les prochaines élections, va-t-il se présenter à nouveau sur une liste? Je me le demande. Présent, oui. Acteur, pas sûr ! Ils sont deux élus comme ça dans ma ville; deux élus qui se ressemblent presque.

Leur point commun:
Premier mandat, pas affilié à un Parti même si dans la Majorité...
Pas fiers même si leur rôle est important et qu'ils pourraient l'être...

Et ce point qui me touche :
et je sais que ce sont eux, les seuls, qui osaient m'adresser la parole avant, pendant et après le conseil municipal.
Ils ne filent pas droit devant le Maire; ils ne baissent pas la tête... et je ferai bien de m'inspirer d'eux...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche