Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:43

Internet, le droit à l'oubli. Internet, la vie privée... Et ce sujet est d'actualité!

Et je me dis que Les Faiseurs de Loi vont encore se réunionner, se groupiller, se conférencer pour débatter ( débatter : contraction de débattre et déblatérer), pour sortir un texte complètement obsolète. La technologie avance plus vite qu'eux !
Un peu comme avec #radiolondres sur Twitter, lors des élections.

Et je note le paradoxe; les Politiques étant les premiers à ne pas vouloir se faire oublier, à coup - et coût - d'affiches, de communiqués de presse, de journaux municipaux à l'image de ma ville.

Et je constate que je suis encore à  côté de mes pompes puisque je tiens justement ce blog, pour ne pas oublier.
Ne pas oublier comment cette expérience municipale interfère sur ma vie privée;
Ne pas oublier comment ça se passe dans ma ville...

Avec ce bilan sur cette année scolaire écoulée.

Au dernier conseil municipal, fin juin, j'avais décidé de ne pas prendre la parole. Même pas envie de donner la répartition des prises de parole, temps de parole Homme / Femme hors propos du Maire, Maître de sénace et de céans, et hors présentation des délibérations et autres rapports.
- Rien qu'en l'écrivant, je constate que je connais cette formulation par coeur - plus besoin de le noter par écrit, à la virgule près;
- Rien qu'en regardant le compte rendu de mai, je savais que cette répartition allait obéir à la loi de Pareto : 80/ 20 !
80% des temps de parole monopolisés par Messieurs les élus.
Alors, à quoi bon ?

Donc, en séance de juin, j'avais décidé de la fermer...jusqu'au voeu d'un Maire adjoint.
Plus fort que moi, je suis intervenue. Fâchée ! Lui aussi, semble-t-il. Il m'a interpellé à la sortie de séance, d'une façon guère conviviale. Et je m'en fous ! Et c'est nouveau.

En l'espace d'un an, j'ai grandi !
- Pas contents les élus de ma ville? Je m'en fous!
- Réflexions désagréables à mon égard? Rien à cirer !

Voilà quelque temps de cela, ces réflexions, attitudes m'auraient mis la rate au court bouillon. Voire, je cherchais désespérément des marques de sympathie. Comme ce geste dont je me souviens : me taper sur l'épaule et de me dire :
- Viens, ils en ont encore pour longtemps...
Et descendre les marches, s'installer sur le parvis de la Mairie, allumer une cigarette et discuter, cool...  avec un Maire adjoint.

Voilà quelque temps, je n'aurais pas osé prendre la parole, comme ça, de façon impromptue, sans préparation.
Et maintenant, je m'autorise à bafouiller ! Même si mon style reste lapidaire...
Et je repense à une intervention en séance où j'ai mes notes prêtes. Et je commence... et j'arrive en bas de la page, tourne ma feuille... et des ratures, des gribouillis... j'ai mélangé mes feuilles... Un moment perdu (je perds pied?), je me marre et j'improvise ! enfin, improviser n'est pas le mot exact; disons que j'interviens sans m'appuyer sur mes notes, mes mots. sur le fond, sur quelques formulations, je sais ce que je vais dire !

Et c'est juste quand j'arrive à cela que l'envie de démissionner me taraude !
Courbe sinusoïdale, avec des hauts et des bas; des Oh! et des Bah ! Et Bah ! je ne crois plus aux Politiques !

L'envie de démissionner, elle fut forte en novembre, décembre 2011 de cette année scolaire.

Fatigue de l'hiver, peut-être? Impression de ne plus rien avoir à prouver, sans doute.
Ma délibération, ma fameuse délibération est enfin passée... à Mésanger. Et je l'annonce en séance municipale. J'approuve le compte rendu du conseil municipal d'une autre ville ! rires ! Satisfaction ! Et l'envie de laisser les élus de ma ville, jouer ensemble. Sans moi !

Janvier, ma lettre de démission est rédigée; elle sera envoyée 48 heures avant le conseil municipal. C'est prévu. C'est prêt... Et la 1er adjointe de me déclarer, lorsque je la croise au moment des cérémonies des voeux :
- [mon prénom], on a un cadeau pour toi!

Cette délibération qui me tient tant à coeur; cette délibération à laquelle j'avais renoncée pour ma ville; cette délibération pour laquelle je me suis battue... et elle m'annonce ça ! Pour une fois que j'allais aux voeux du Maire de façon décontractée; même que j'ai failli serrer la main du Maire, c'est pour dire ! 

Un cadeau! Ce mot et la colère qui me reprend; la colère  qui se traduit par l'ironie... et le besoin de faire un dernier baroud d'honneur.
Et remercier mes amis FB avant de faire mourir Elue Opposition ! Elue Opposition qui n'a plus de raison d'être !
Et Internet garde en mémoire mon intervention en séance...
http://www.dailymotion.com/video/xo9jc4_elue-opposition-intervention-en-seance-garde-d-enfant-remboursee-merci_news


Faire mourir Elue Opposition !
... à suivre



Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche