Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 11:00


Bientôt les vacances, le soleil, la mer...
Et la recherche de la crème solaire.

Finis les cours, les profs, les devoirs…
Et la recherche de la crème scolaire ?


Le passage en sixième - Dérogation
La crème scolaire, l’élite de demain, la classe quoi ! Dans la banlieue parisienne, dans les cités, cela se traduit par  « ne pas aller dans le collège de proximité » ! Le passage en sixième passe par la case « obtenir une dérogation », réussir à contourner la carte scolaire qui certes n’existe plus. C’est juste r« Dis-moi où tu habites, je te dirais dans quel collège tu vas » 

Comme pour ma fille aînée il y a deux ans maintenant.
Tous ses copains copines de CM2 partent dans un autre collège : collège privé, collège avec option de langues… Tous et toutes, sans exception. Et je fais des pieds et des mains pour obtenir une dérogation. J’écris même au Maire de ma ville pour lui demander son soutien ! C’est tout dire !
Et la situation se complique encore lorsque je lis sur le dossier de cantine, cette mention :
- Votre enfant fera le ramadan : oui/ non
Fichage, stigmatisation ! Bref, j’en ai déjà largement parlé il y a deux ans.
Laïcité et maladresse?

Deux ans que ma fille est donc inscrite dans le collège de la cité, le collège dit de « La Réussite éducative ». Le mot ZEP – Zone d’Education Prioritaire – cette appellation n’existe plus. Les Faiseurs de loi sont encore passés par là. Changer des mots pour changer les maux des collèges de cité. 

Comme ma fille est depuis deux ans dans le collège de la cité, ce bilan :
- Satisfaction !
Et voici pourquoi je défends le collège de la cité, le collège en Zone de Réussite éducative.

Y’a de la place !
Capacité d’accueil du collège : 400 enfants. Nombre d’inscrits : quelque 300 !
Dans un collège de cité, y’a de la place vu ceux et celles qui refusent d’y placer leurs enfants. Pas de surcharge des classes, toujours des salles de disponibles… Sans oublier que les exclusions, temporaires ou définitives, l’absentéisme favorisent cet effet.

Elle n’était pas là, ma voisine de classe ! me dit ma fille. Et d’en expliquer les raisons : A cause de son frère. En garde à vue. Il a braqué un hôtel. Même que la police est venue chez elle. Et la cagoule, elle était au-dessus de l’armoire ; sauf que la police, elle ne l’a pas trouvée, etc

Garde à vue, synonyme de « police », définition du mot « braquage »
Dans le collège de la cité, les leçons vont bien au-delà du programme de l’Education nationale. D’ailleurs, depuis peu, ma fille souhaite devenir « avocate ». Devenir avocate, ça, c’est grâce au collège de ZEP qu’elle développe une telle ambition professionnelle ! Quand on parle de réussite éducative…

Ma fille est sensibilisée  à d’autres mondes, de façon concrète, pragmatique… une méthode pédagogique ce qui lui offre de nouveaux horizons.
 
Y’a de la couleur !
D’autres mondes, d’autres pays. Il suffit de regarder la photo de classe. Qui peut être en Noir et Blanc. Peu de Blancs. Une seule copine est de parents Français.  ; Et encore, sa grand-mère est portugaise… précise ma fille. Ma fille qui se fond dans la masse. Jamais elle n’a pris autant conscience d’être issue d’un couple mixte. Et elle n’aura pas besoin de lire « le racisme expliqué à ma fille » de Tahar Benjelloun ! Elle a appris toutes les insultes, contre les Blancs, les Noirs, les Arabes. Insultes associées souvent à l’homophobie Pédé de ta race !  Enculé de ta race ! Là, de nets progrès restent à faire, mais retenons l’essentiel : Ma fille a beaucoup progressé en géographie. Elle connaît plein de pays. Vraiment ! Quand on parle de réussite éducative…

Y’a les derniers progrès
Pour ce qui est des cours, le collège en cité a ceci de génial. Les profs font attention aux bons élèves, aux bons éléments. Alors, pour les garder, ils chouchoutent les premiers de la classe. Premiers !
Les profs les installent au premier rang… Deux tables plus loin, y’a tellement de bruits qu’ils ne peuvent pas entendre.
Les profs leur donnent un programme personnalisé… Comme les Premiers ont toujours fini… en premier, ceux derrière eux n’ayant pas encore commencé, bien souvent ! Les Profs leur proposent d’aller sur les ordinateurs. Ils apprennent en s’amusant sur les derniers logiciels éducatifs. J’adore GéoGebra et ma fille fait de la géométrie un jeu.
Le collège de la cité est à la pointe de la modernité et de l’optimisation des ressources éducatives en ligne. Les derniers progrès informatiques permettent aux enfants de progresser…
Quand on parle de réussite éducative…

Y’a la gestion du stress
Grâce aux profs, aux cours personnalisés, et encore plus grâce aux autres élèves, ma fille ne connaît pas le stress des notes. Elle arrive même à avoir 22/20 ! Grâce à la question « bonus ». C’est toujours valorisant ! De plus, il y a « Le groupe de parole ». Une psychologue qui anime un atelier. C’est une démarche volontaire, sur le temps de midi. Ma fille adore y aller. Et c’est sympa puisqu’elle n’a jamais eu besoin d’aller chez une psycho. D’ailleurs, dans ce groupe, elle ne se retrouve qu’avec  des élèves catégorisés « sans difficulté ».
Donc on est encore plus dans la réussite éducative…

Que dire encore :
Ma fille a 13 ans, et c’est une ado bien dans sa peau.
Elle est au courant des dernières modes. Y’en a trois. Des troisièmes, je crois. Sitôt sorties, se déguisent en fantômes noires ! Mais elle n’est pas tentée !

Parents, nous n’avons pas de frais scolaires supplémentaires
Pas de surenchère au niveau de la mode ! Dans la cité, les survêtements font très bien l’affaire. Et pour ce qui est des fournitures scolaires, les profs font très attention. Pas de besoins exhaustifs.

Ma fille doit acheter un livre pour l’étudier en classe. Complètement oublié alors que voilà déjà deux mois que chaque élève doit avoir son livre en classe. Risque de sanction ! Urgence ! Tour des librairies, à la Fnac ! Négatif ! Pas en stock. Commande avec livraison express – bonjour les frais !  Et ma fille revient de son cours, expliquant : nous étions deux à avoir le livre… ça, c’est une expérience de sixième. Nous, parents, étions débutants… Nous avons appris, depuis, à relativiser les délais.

Voilà deux ans que ma fille est dans le collège de la cité ; dans un ZEP ! Ou ZUS Zone Urbaine Sensible… de RE ? La Réussite Educative.

La réussite éducative ? Oui, pour moi, sa mère.

 Et je vais dire Bonjour au Principal ;
- ce Principal qui, il y a deux ans, me tournait le dos pour ne pas me parler… j’étais tellement en colère !
Bonjour je lui dis et Merci !
-  Je ne voulais pas que ma fille aille dans ce collège,  j’ai tout fait pour qu’elle n’y aille pas… et bien, aujourd’hui, je le sais, j’avais tort !

Il n’est pas facile d’avouer ses torts. Il faut apprendre. Voilà qui entre aussi dans l’éducation. L’éducation des parents !

Ma fille est en ZEP, ma fille est dans un collège de cité. Ma fille est dans un collège où les parents ne veulent pas y mettre leurs enfants…
Ma fille, je crois que tu peux être fière de ton collège, de tes profs, des assistants d’éducation, de tes camarades de classe.
Tu apprends dans ce collège, plus que des leçons, mais la leçon. La leçon de la vie. Bats-toi ! Reste telle que tu es ! Reste dans ce collège ! C’est une chance que tu as !

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je m'amuse
commenter cet article

commentaires

Elue Opposition 29/01/2015 15:47

Bonjour,

Merci pour votre commentaire... Les années passent, j'avais oublié cet écrit. Je vous lis et me relis avec plaisir.

Ma fille est aujourd'hui en 3eme; c'est une ado bien dans sa peau. Sympa.
Je ne suis pas objective, c'est ma fille.

Sur le plan scolaire, elle est environ à 17/18 de moyenne générale; avec, chaque année, le prix d'excellence reçue. Je suis fière d'elle; elle est fière d'elle... mais le plus important : c'est qu'elle s'entend bien avec ses camarades; elle est appréciée; elle les apprécie. Un vrai échange dans toute la diversité des profils...

Concernant l'encadrement, les profs, les CPE, les pions sont très présents. Ils et elles connaissent bien les élèves ( à 20 par classe !)... Pas de souci !

Et il en va de même pour la plus jeune, ma plus jeune file qui est en 4eme... Même profil que sa soeur, même notes excellentes... et même constat avec ses copains de classe qui la soutiennent, l'encouragent dans ses bons résultats...

Oh parent angoissée que j'étais, qui a grandi !

oual 29/01/2015 12:27

Bonjour,

Je fais partie aussi de ces parents d'une fille de CM2 qui se pose des questions sur le collège. Nous sommes en effet dans un quartier sensible de la banlieue Lyon et nous nous retrouvons en plein doutes sur le choix du collège. Votre témoignage me rassure beaucoup et me conforte dans mon choix; pas de privé mais la vraie vie!

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche