Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 13:22

Il y a eu : -les etats Généraux de la démocratie locale
 Il y a ce document.  NOTE sur  Les droits de l'opposition et la séparation des pouvoirs  au sein des collectivités territoriales - Allemagne – Italie - Pays-Bas – Suède  Quelque 70 pages  - un document du Sénat - mai 2013 - http://static.acteurspublics.fr/all/uploads/file/2013/05/29/etudeopposition.pdf 

Et il y a cette idée... Cette idée, la mienne, peut-être partagée par d'autres, peut-être déjà évoquée autre part, appliquée dans une autre ville...  Cette idée-là partant de mon expérience, de cette leçon constructive, très constructive, d'être une élue dans l'opposition. 


La conférence des Présidents
En Italie, les élus comme en France, assistent aux commissions, ces réunions une semaine avant, pour étudier les délibérations présentées au conseil municipal, mais il y a encore des Conférences des Présidents.

Ce constat : Je ne connais pas le #MVQC !
Sans doute la raison pour laquelle j'ai dû mal à élaborer son portrait.

Cinq ans plus tard, ce point sur les échanges avec le #MVQC.
Les échanges se limitent à u
ne situation de théâtre
- au conseil municipal 
- dans la rue "Bonjour"

Avec deux exceptions dont une dernièrement sur la petite place...  
L'échange se limite à une situation de ma position pour la campagne municipale.

Donc, en l'espace de cinq ans, je n'ai jamais travaillé avec le Maire de ma ville.
Et ce constat est peu ou prou le même avec de nombreux élus dont les Présidents des différents groupes politiques.

Je n'ai jamais travaillé avec le Maire et les autres Présidents de groupe. Et je me demande si c'est parce que cette idée est impossible à imaginer...

Les Présidents des groupes au conseil municipal
J'imagine des réunions 

- une réunion où découvir les projets
mais encore...

 

- une réunion où faire un retour : J'ai été contactée par telle personne, elle aimerait savoir pourquoi... elle se plaint de... elle souligne que... Tous ces points à faire remonter, or le conseil municipal n'est pas le lieu approprié. Quand je reçois des mails et des appels ( j'ai beau ne plus communiquer sur internet, sur mon autre site, d'aucuns trouvent toujours le moyen de trouver mes coordonnées...) j'en suis arrivée à dire : je n'y peux rien ! Je vous comprends mais y'a que le Maire qui décide ! Il faut lui écrire... Et je me demande si les gens lui écrivent.... Pas sûr !

Certes, ces questions et réponses pourraient être soulevées lors des commissions... mais ces commisions ne portent pas sur la diversité des sujets évoqués par les gens.

- une réunion où comprendre les dilemnes
Le cumul des mandats, par exemple. Jamais je n'avais eu ce regard : la loi contre le cumul ne passe pas car s'il devait choisir, #MVQC préfèrerait peut-être rester Maire de la ville et laisser son autre mandat de parlementaire. Comme bien des Maires. Je n'avais jamais penser à cela... avec toutes les conséquences : élections partielles, vote !

- une réunion où évoquer mes idées d'aménagement, d'actions
Non que mes idées soient bonnes mais je reste persuadée que certaines seraient retenues... Et tant mieux ! Je ne suis pas opposée à ma ville, je suis conseillère municipale dans l'opposition. Nuance ! Et ces idées, tues ( le silence), tuées ( elles n'ont germé que dans ma tête), sont gaspillées.

Gaspillage...

Parce qu'en démocratie, à ce niveau même de la la ville, les élus ne se connaissent pas, ne communiquent pas...

Et je me suis reprochée de ne pas communiquer avec les élus de ma ville; et j'essaie maintenant de le faire; et je découvre que c'est impossible... Que rien n'est prévu pour; au contraire ! Tout ça, parce que je suis dans l'opposition. Au niveau de la Majorité, ils ont un espace pour : le Bureau municipal.

Et je sais que je peux provoquer cette réunion des Présidents des groupes.
Ce cas là est prévu. Dans le règlement intérieur. Par rapport aux Tribunes. Pour provoquer cette réunion, je n'ai qu'une solution : être provocante; provocante dans mes écrits. Ecrire une Tribune qui soit tellement choquante que le Maire décide en 24 heures de réunir les Présidents des groupes pour qu'une décision soit prise.

Provoquer, je sais faire.
Et j'imagine une Tribune avec un titre style "Qui baise qui?" - qui commencerait ainsi:
 Conseil aux militants et militantes. Comme vous faites le trottoir dans la rue piétonne, allez jusqu'au bout. Les Politiques vont vous baiser. Alors, choisis ta position. Prends celui que tu vas pouvoir - parce qu'il aura le pouvoir ! le plus sucer... sucer  l'adjointure qui te sera dévolue si tu es performant... Dévoyer et se dévoyer, ne vois-tu pas qu'ainsi est le jeu

Stop ! Je m'arrête. Elue Op' risque de prendre le dessus et si je continue d'écrire cela ici, je risque de l'envoyer demain comme Tribune, prise par le temps...

Ne pas oublier... ce blog - pas la vraie vie municipale. Ne pas s'exposer.
Et le nombrilisme du #MVQC, ce combat des chefs entre lui et Pas une tête ne dépasse m'offrent juste cela :
- Depuis cinq ans, Elue Op' écrit en liberté et rêve d'une autre pratique de la démocratie.
Une démocratie locale pacifiée... La démocratie et la guerre ne sont pas compatibles...

Indécrottable idéaliste que je suis... et qui dois rester ici.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Politiques peu éthiques...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche