Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 22:20

Présentation d'un voeu, en septembre 2012 - Laminée... et besoin de relativiser. Un mois plus tard, je fais le point.
Le contexte est posé ici. Pour comprendre, j'ai recours à  une formation suivie sur
le débat contradictoire avec  la dialectique, Les élus de ma ville ont eu recours à l'amalgame... mais encore l'implication.

Suite à cette analyse succincte, j'arrive au moment où j'ai dérapé. Enfin, où j'ai considéré avoir dérapé... 
Juste ce bref rappel - Le titre de mon voeu était : 
« burn-out, la prévention pour les élus » 

Dans le débat contradictoire, il faut :
- Imager le discours
- Bannir l'agression verbale
- Avoir toujours à l'esprit ce que l'on veut démontrer
C'est écrit en gros dans le support de formation !

Et je découvre en relisant le compte rendu intégral de ce conseil municipal que j'ai suivi deux points essentiels  tandis que le Maire de ma ville, lui, en a oublié un.

Un Elu de la Majorité intervient. Son groupe est favorable à mon voeu, sous réserve d'un amendement. Le besoin de demander une loi.
Il précise
"Je suis déçu que vous n’ayez pas féminisé les termes élu et adhérent. Mauvais point pour vous." 

C'est une des dernières interventions; Le Maire ne s'est pas encore exprimé. Et je n'ai répondu encore sur aucun point.
Alors, va se tenir cet échange-là :

Madame [mon nom] – Je vous remercie M. [ Nom de L'Elu qui vient de s'exprimer], vous avez tout à fait raison, je trouve lamentable de ma part de ne pas avoir féminisé mon voeu. Mon voeu a été qualifié de « ubuesque », « agressif », « pas sérieux », etc.


[...  Et je reviens sur l'idée ; voeu humaniste et non législatif; Et je termine ainsi :


J’ai rédigé mon voeu dans une vision humaniste, et il n’est en aucun cas ubuesque ou ironique. Si
j’avais dû faire un jeu de mots, ce que je n’ai pas fait, j’aurais joué avec l’anglicisme et pensé à autre
chose, j’aurais mis un « e » à burn et ainsi féminisé mes propos.

Monsieur le Maire – Madame
[mon nom], vous avez des fantasmes très particuliers.

Et je comprends enfin cette répartie de Monsieur le maire ! avec un mois - et un moi de recul...
J"ai bien
Imager le discours... en passant de "burn" à "burne"
- vous avez des fantasmes très particuliers. C"est faute d'avoir trouvé une réplique digne de ce nom; c'est faute d'avoir trouvé un argument en réponse; c'est faute d'avoir réussi à garder le silence, à esquiver.
- vous avez des fantasmes très particuliers, c'est l'agression verbale; cette fameuse agression verbale qu'il faut  bannir du débat contradictoire.

Et je comprends que mon jeu de mot qui a fait rire l'ensemble du conseil l'a déstabilisé; l'objet même du débat contradictoire; c'est lui qui a été déstabilisé, pas moi ! Et la suite de l'échange me le confirme;

Madame [mon nom] – Ce n’est pas sérieux, qu’importe.
Monsieur le Maire – Je suis saisi d’un voeu dénommé « burn-out, la prévention pour les élus ». Il
s’agit d’un voeu à caractère humanitaire, comme vous le dites.
Madame
[mon nom] – Tout à fait, il s’agit d’un voeu à caractère humanitaire.
Monsieur le Maire – Je tenais à vous rassurer, je suis en très bonne santé. Je vais très bien, je n’ai
pas de maladie et tout va bien pour moi. La question soulevée derrière ce voeu sur la santé des élus
est la question du cumul des mandats.

Je suis restée sur mes positions, je n'ai pas dévié:
humaniste,  à caractère humanitaire
- Avoir toujours à l'esprit ce que l'on veut démontrer

Fantaisiste ? que diable me suis-je trouvée fantaisiste? pour la première fois, au conseil municipal de ma ville, j'ai enfin réussi à échanger avec le Maire de ma ville, à participer à un débat contradictoire et à marquer un point...

Fantaisiste ? que non !

 

Et le prochain conseil municipal approche; et je vais y aller les mains dans les poches...
- plus rien à prouver; plus rien à me prouver !  Je peux être dans un débat contradictoire...! 

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche