Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 02:02

Sur FB, cette réflexion sur mon mur :
- Afficher sa tête , c' est aussi parfois avoir le courage de ses convictions !

Cette réponse d'un ami/ connexion ( je ne sais qui il est t réciproquement)
- [Afficher ses pieds], c'est ne pas être entravées par des considérations de personnalisations souvent stériles t perturbantes

Et je trouve cette réponse plus que pertinente; d'autant plus si je reprends les échanges en messagerie privée...
Les échanges que j'ai en privé, les questions posées reflètent encore plus ces considérations de personnalisations souvent stériles et perturbantes de dialogue...

Quelques exemples :

- J'aimerai voir votre visage...
Comme si la couleur de ma peau, de mes cheveux, de mes yeux changeait quelque chose.
Que je sois blanche ou noire doit-il conduire mon interlocuteur ou interlocutrice à tenir des propos différents?

- Vous êtes vraiment une femme...
La réponse est de fait, oui. Mais si j'étais un homme, j'aimerai tenir les mêmes propos.
Et pour ceux qui sont dans une approche "plan Q", là j'aimerai vraiment être un homme...

Rien de tel pour combattre les préjugés envers l'homosexualité !
(Juste interlocuteurs, je n'ai jamais eu de propositions de femmes ! )

et je passe sur les questions relatives à mon physique...
Là encore, quelle importance.
...et si j'avais la même taille physique que le Président de la République, qu'en serait-il ?
Par homothétie, aurais-je le droit aux mêmes propos que l'on retrouve sur N. Sarkozy?
- qu'il soit grand ou petit m'importe peu, raison pour laquelle je ne le qualifie jamais de "nain"...

Et je me demande si ceux et celles qui sont les premiers et premières à crier, s'indigner, tempêter contre la discrimination sont aussi les premiers à utiliser sans pitié : Nain, nimbus, minus... à propos de Monsieur Sarkozy.

Et je me demande si ceux et celles qui vitupèrent contre la discrimination liée aux origines, sont les mêmes que ceux et celles qui se moquent de l'accent d'Eva Joly.

Ce qui me permet d'arriver à la question politique.

Elue Opposition, tel est mon nom de profil. 
Je suis dans l'opposition, certes... mais laquelle? et là, je renvoie toujours la question à mes interlocuteurs, interlocutrices :
- d'après vous?

Et je me retrouve sur l'échiquier politique, positionnée tantôt de gauche, de droite, du centre...
et c'est ce qui m'amuse... contrairement à ce qui se passe au conseil municipal de ma ville.

Au conseil de ma ville, je suis dans l'opposition.
Quoi que je dise, quoi que je fasse, ça ne passe pas au motif que... je suis dans l'opposition !

Sur Facebook, on m'approuve ou me désapprouve...
Quoi que je dise, quoi que j'écrive... par rapport à ce que j'écris !
Par rapport à ce que j'écris et non par rapport à une position réelle ou supposée politique...

c'est ne pas être entravé par des considérations de personnalisations souvent stériles et perturbantes
- pour mes interlocuteurs; pour moi !

Et je me demande quel leader politique oserait publier de façon anonyme...
pour être lu et approuvé, pour captiver non par sa fonction, son titre, sa publicité politique...
juste pour ses idées et convictions... et la justesse de ses propos.

Et je repense à cet échange avec une connexion qui n'arrivait pas à concevoir que je sois réellement une conseillère municipale, qui ne pouvait imaginer que je sois donc un profil politique... et qui a fini par me proposer 200 euros.

200 euros... il imaginait... je vous laisse deviner !

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche