Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 22:26

Et, ce matin,  je me suis amusée à écrire une lettre...
- une lettre d'une paysanne à son homme parti à la guerre 14-18.
- une lettre très terre à terre... à rebrousse poil?

Une lettre bien différente de celle d'Olga Bancic à sa fille...

Et ce soir, je la relis, cette lettre

- puisqu'elle ne risque pas d'être lue dans un quelconque cimetière de France.

Et je redécouvre cette écriture naïve, rude et maladroite... et sans doute à mon image.
Et ces mots que je croyais avoir écrit sans réfléchir, juste rire... et bien, peut-être pas!

Quelques extraits de cette lettre paysanne.
Lettre d'une femme à un poilu... à rebrousse poil !

Le champ de luzerne sur la parcelle des étangs, il est beau. Tu vois ben que t’aurais du m’écouter. D’puis le temps que te le disais ! Le blé, y poussait pas. La luzerne, elle pousse.
 Ou combien les idées, lorsque c'est une femme qui les propose, aussi judicieuses soient-elles, ces idées; elles sont difficiles à faire passer...

La Marie, elle attend un drôle. La garce ! C’est ben le moment avec tout le travail qu’y a à faire à la ferme. Paraît que c’est le Claude qu’a abusé d’elle. Et pas qu’une fois. Si elle me l’avait dit, c’te grande courge, je t’aurais foutu des coups de pieds au cul, au Claude ! ça aurait pas traîné ! passe que comment tu voulais que je devine, vu combien qu’elle est plate !
Là, c'est le viol ! la Marie qui n'a pas parlé en 1914, 1915; le même silence, celles qui se sont tues et se taisent encore; et dont on sait combien elles sont nombreuses  vu le succès - hélas, un succès ! - de 

#jenaipasportéplainte

On a pêché l’étang.  Et des lapins… Tu comprends c’que je veux dire ; Paraît qu’y a la censure, j’t’écris pas tout. Tu comprends.

Une allusion au braconnage. Ce matin, j'ai dû associer des idées... Guerre 14 18 et Maurice Gennevoix - Maurice Gennevoix et Raboliot. Et savoir rester discret, se déplacer sans se faire voir. 

Entre la ferme, la soupe à faire le soir, ton père ta mère à s’occuper – passe qu’elle perd le ciboulot, ta mère ! c’est pas le boulot qui manque ! 


La double journée de travail pour ma paysanne de 14 18, les champs + la maison le travail domestique; sans oublier la question des personnes âgées : qui s'en occupe? Qui va s'en occuper? et aujourd'hui, c'est aussi la double journée de travail... pour les femmes !

Et cette lettre à un Poilu, je me demande combien de femmes peuvent écrire la même, l'écrivent sur les réseaux sociaux.... aujourd'hui.  Rien n'a changé !

Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je pense aux femmes...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche