Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:06

Bilan de l'année, de septembre à juin, et ce constat :
- J'ai assisté à toutes les séances municipales !
Fière de mon assiduité, d'autant plus que je le rappelle, je suis bénévole.

Pas d'absence, juste deux séances écourtées, départ anticipé car fatiguée ! avec l'entrée des nouvelles technologies de la communication :
- envoi d'un SMS au Directeur de cabinet pour donner procuration à mon collègue.
Rien à dire, nous sommes à l'heure de la modernité, sans pour autant tomber dans les dérives, contrairement à deux Maires adjointes de ma ville qui interviennent en séance... sur Facebook !

Les séances municipales se sont succédé, certaines ont connu un véritable succès. Des spectateurs sont venus une fois nombreux. Ils et elles étaient jusque dans l'escalier. Obligée de me faufiler et toujours cette honte lancinante d'aller m'installer à ma place, près du radiateur, près de la porte, de ce public, justement.

OPNI je suis !
Ces spectateurs sont venus comme des charognards; le Maire rencontre quelques soucis...
Ces spectateurs sont des militants, qui applaudissent en fonction d'un Parti, d'une couleur politique suite à une intervention de leur "chef". 
Ces spectateurs s'interrogent sans doute sur mes interventions, sur Qui je suis?
- Je suis plus anonyme dans ma ville que ne l'est Elue Opposition !

Et l'Inconnue que je suis leur interdit d'applaudir : ni de droite, ni de gauche... ni du centre, d'ailleurs.
Une OPNI - Objet Politique Non identifiée m'a ainsi qualifiée un journaliste.

Un journaliste (un vrai !), un site qui s'est créé, un regard extérieur et la capacité de me regarder en face, de ne plus regarder mes pieds... et j'accepte même de participer à une interview vidéo.

- On va la filmer, a dit le Maire en parlant de moi; on va la mettre sur You Tube...
et je suis là, face à une caméra, dans une vidéo - pas sur You Tube ! sur Daily Motion. C'est une forme de réponse, je peux balayer l'affront, l'humiliation et passer à autre chose ! Merci.

Autre chose, autre lieu, la rue piétonne de la ville et je suis avec mon mari. Temps des élections,, quelques militants se sont attardés, il est aux alentours de midi. J'entre dans une boulangerie, et mon mari me rapporte ensuite, cette conversation. Peu ou prou, ça donne ça:
- C'est elle ! Oui, celle en jeans et avec sa chemise grise...

Et mon mari d'être surpris... moi aussi ! En quoi cet intérêt soudain pour m'identifier? L'explication vient plus tard, d'un autre militant qui, un soir d'élection, vient me dire qu'il apprécie mes interventions en séance. Que je le fais bien rire ! Que c'est clair ! Que je me débrouille bien...  Et je me sauve... et je pense à mon mari et mes filles :
- Jamais venus assister, jamais venus me voir, me soutenir....

Il me faut du temps pour comprendre qu'il, lui mon mari, a parfois peur pour moi. Peur, ou plus exactement, qu'il est désolé de ce qui m'arrive; qu'il n'est pas sûr de supporter ce qu'il ressent à mon égard, comme de la méchanceté de la part des autres...


Et je me réfugie sur Facebook pour réussir à atteindre mon but... Je veux donner une autre image de moi. Ne plus passer pour une hystérique, une folle ( oui, j'ai eu le droit à "Folle" ! de la art du Maire.. du moins, c'est ce qu'il m'a été rapporté), ou encore, une "conne"... Conne, ça c'était en off, de la part d'une élue... 

Donner une autre image et s'atteler au budget.
Le budget de la ville, le nerf de la guerre, le point crucial... et je me penche sur tous les documents, et je ne comprends pas, je n'y arrive pas. Je me noie. Trop de chiffres, de données, c'est la stratégie ! sous prétexte de transparence, on est inondé de documents !

Comme dans mon combat pour ma fameuse délibération, j'en appelle au Peuple des connecteurs; j'en appelle à une connexion FB.

Identification et vérification :  qui est-il?
Nécessaire, indispensable de vérifier, il y a tellement de mytho sur Facebook que je suis déjà tombée sur plusieurs... Mais Internet permet de tracer, recouper... Ce contact est fiable : Diplômé de X, expérience considérable...

Identification : Qui je suis?  Et je le fais bien rire ! Prêt à m'aider, cependant.
Par mail, je lui transmets toutes les informations reçues sur le DOB ! Ce fameux DOB qui me semble psychadélique...
Et sa réponse qui me parvient deux jours avant le conseil... Son analyse du DOB, la voici :

> Le 14 décembre 2011 à 15:10, [son mail, nom et prénom professionnel]> a écrit :
>
> > Bonjour [mon prénom]
> > 
> > Je ne peux pas dire grand-chose, ne connaissant pas vraiment la ville
> > Mes remarques sont donc générales et peut être non pertinentes
> > 
> > Sur le début :
> > C’est de la politique, je te laisse réagir
> > 
> > Sur le CA 2011 (c’est un CA prévisionnel normalement, le CA sera voté en juin 2012):
> > 1-Je constate une masse salariale égale à 54,8% des dépenses de fonctionnement
> > C’est considérable pour une commune d’autant plus que [ma ville] est en agglo !
> > 2-les recettes fiscales sont en retrait de 2M€ par rapport au BP, pourquoi cet écart ?
> > 3-la dette a augmenté de 3,5M€ (7,4-2,9) ; il n’y a aucun graphique sur l’évolution de la dette dans le passé
> > 4-les recettes propres d’investissement ressortent à 11,21M€, près de 3,5M€ de plus que la prévision du BP : c’est quoi ? pourquoi ?
> > 5-les cessions ont été de près de 4M€ inférieures aux prévisions du BP
> > 
> > Sur le BP 2012 :
> > 1-La masse salariale est présentée en baisse de BP à BP, mais en réalité la mairie prévoit une hausse considérable
> > 35,29 M€ en 2012 contre un réel de 33,15 M€ en 2011 soit +6,45%
> > C’est quoi ? combien de recrutements ? pour quoi faire ? Ou sinon les chiffres ne sont pas sincères….
> > En phase de crise et de risques, on n’augmente pas la masse salariale autant (largement plus que le GVT !)
> > 2-la prévision de recettes fiscales est de 36,51 M€ contre un réel de 35,75 M€ en 2011
> > Est-ce raisonnable d’anticiper une hausse des recettes de 2% ?
> > Quelle répartition entre les différentes taxes ?
> > Quelle évolution dans le temps ?
> > Il n’y a aucune information sur l’évolution dans le temps des grands constituants du budget
> > 3-la dette augmenterait en 2012 de 13,47 M€
> > Comment est répartie la dette actuelle de la ville ?   
> > Taux moyen ? Part d’emprunts à taux fixe et à taux variable ? part d’emprunts « toxiques » ?
> > Montant de la dette ? evolution de cette dette dans le temps ? prévisions à la fin du mandat au vu du plan d’investissement ?
> > Quelle est la dette par habitant par rapport aux villes de la même strate ?
> > Quelle est la capacité de désendettement de la ville ?   
> > A quelles banques emprunte-t-elle ? (risque ?)
> > 4-recettes propres en baisse par rapport au CA2011, pourquoi cette différence ? (-5 M€)
> > 5-les cessions sont sans doute optimistes puisqu’elles n’ont pu être réalisées en 2011 ? A qui cède-t-on ? bailleurs sociaux ? OP de la ville ?
> > 6-si [ma ville] est bien en agglo…où sont comptabilisées les recettes de l’agglo ? quel montant ? quelle évolution ?
> > 
> > Bon voilà

Trop de questions auxquelles je ne sais répondre, trop d'informations à trouver que je ne sais... trouver, trop de travail.. et le budget, eh oui ! encore une question de budget ! le budget formation élu de ma ville ne suffirait pas à me rendre apte à comprendre...

Je suis assidue, j'assiste aux séances du conseil municipal mais ça ne sert à rien.
Comprendre la ville, comprendre sa ville est hors de portée de l'habitante que je suis.
Ce n'est plus "Elue Opposition, à quoi ça sert? C'est "A quoi je sers?" Rien !...







Partager cet article

Repost 0
Published by elueopposition - dans Et je découvre la politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • Le conseil municipal : le théâtre vu par une novice en politique
  • : Me voilà une élue. Une élue de l'opposition. Et je découvre le conseil municipal, la position d'une conseillère municipale... Un conseil municipal, à quoi ça sert? L'envie aussi de donner un grand coup de pied; un coup de pied dans cette fourmilière. D'où mes pieds alors que les Politiques montrent toujours leur tête.
  • Contact

Recherche